Stroman confiant en vue du match ultime des Blue Jays 

«Je dirais que je suis confiant. Des gens... (La Presse Canadienne, Nathan Denette)

Agrandir

«Je dirais que je suis confiant. Des gens peuvent qualifier mon attitude d'arrogante. C'est comme ça», a affirmé le lanceur Marcus Stroman, des Blue Jays, mardi.

La Presse Canadienne, Nathan Denette

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
John Chidley-Hill
La Presse Canadienne
Toronto

Marcus Stroman ne peut pas se permettre le moindre doute. Le lanceur âgé de 24 ans sera le partant des Blue Jays de Toronto, mercredi (16h), à l'occasion du cinquième match de la série de sections de la Ligue américaine contre les Rangers du Texas.

Stroman, qui a raté la majeure partie de la saison en raison d'une blessure au genou gauche, aborde le plus important défi de sa jeune carrière avec beaucoup d'assurance.

«Je dirais que je suis confiant. Des gens peuvent qualifier mon attitude d'arrogante. C'est comme ça», a affirmé Stroman, mardi. «C'est l'éducation que j'ai reçue de mon père. Je ne crains de le dire : j'ai énormément confiance en mes aptitudes. Je retire une grande fierté de ça. C'est la raison pour laquelle je suis rendu où je suis», a ajouté le lanceur de petite taille (5'8'').

«Mon père m'a toujours dit que je serais le plus petit joueur de mon équipe, mais que je devrais être le plus confiant du groupe. J'ai adhéré à cette philosophie.»

La grande confiance en soi qu'il affiche ne passe pas inaperçue chez ses coéquipiers des Blue Jays. Le gérant John Gibbons adore l'attitude frondeuse de Stroman et il est très à l'aise avec sa décision de miser sur lui pour le match ultime de la série au meilleur de cinq.

«Ses parents ont fait du travail formidable avec lui, a avancé Gibbons. Il est allumé, intelligent, il a tout pour lui. Mais il est arrogant. Il est un de ces joueurs que vous vous dites : "okay, il croit pouvoir le faire, eh bien voyons voir..."»

Le joueur de premier but des Blue Jays Chris Colabello, qui est devenu un bon ami de Stroman dans les mineures, adore l'énergie qu'il amène à un match. «Il est tellement confiant, croit en ses moyens, a-t-il déclaré. Utilisez tous les qualificatifs possibles et vous le décrivez à la perfection. Quand il est au monticule, il transmet son énergie aux amateurs, nous la transmet aussi. Ce n'est pas par hasard qu'il lance mercredi.»

Retour en force

L'exubérant jeune lanceur a surpassé toutes les attentes et il a effectué un retour au jeu tôt en septembre, après s'être blessé au cours du camp d'entraînement. Il a remporté les quatre matchs qu'il a commencés en septembre, en totalisant 18 retraits au bâton et en conservant une moyenne de point mérité de 1,67.

Il a été efficace à sa première présence en séries, cédant quatre points - trois mérités - et retirant cinq frappeurs sur des prises en sept manches de travail. Les Blue Jays ont finalement perdu le match 6-4, le deuxième de la série, au bout de 14 manches. «J'apprécie la chance qui m'est offerte. J'en ai la chair de poule uniquement à y penser», a déclaré Stroman qui se mesurera au gaucher Cole Hamels, qui présente une fiche de 7-4 avec 83 retraits au bâton et une moyenne de points mérités de 3,08 en séries.

«Sa fiche et son curriculum vitae parlent par eux-mêmes», a déclaré Stroman en parlant de Hamels. «C'est un joueur spécial, il fait partie de l'élite et il a fait ses preuves en séries. Il a aussi prouvé qu'il avait du chien, que son étoffe au monticule était intimidante. Ça va être toute une bataille. Nos joueurs vont devoir se présenter au bâton prêts à batailler. De mon côté, je devrai donner le ton et faire la vie dure à leurs gros frappeurs.»

Price ne sera pas disponible

Le gérant des Blue Jays, John Gibbons, a laissé entendre que le lanceur David Price ne devrait pas être disponible en prévision du match décisif qui aura lieu mercredi au Centre Rogers de Toronto. Price, artilleur le plus efficace de la formation torontoise, a été utilisé trois manches en relève dans le quatrième match de la série que les Jays ont gagné 8-4, lundi, à Arlington au Texas. Aaron Loup devrait donc être le seul gaucher disponible. Sauf que Loup n'était pas dans l'entourage de l'équipe, mardi, ayant dû s'absenter pour des raisons familiales. «C'est un sujet délicat sur lequel nous ne voulons pas élaborer», a précisé le directeur général Alex Anthopoulos. «Nous sommes là pour lui, et nous lui apportons tout le soutien nécessaire.» Si Loup n'y est pas, Gibbons se rabattra sur les droitiers LaTroy Hawkins ou Ryan Tepera qui maîtrisent bien les frappeurs gauchers dont regorge l'alignement des Rangers. Mais il espère que son partant Stroman va lui donner sept ou huit manches. Il pourra alors donner la balle aux as releveurs Aaron Sanchez ou Roberto Osuna. 

À Cole Hamels de menotter Toronto

Les Rangers du Texas ont gagné les 11 derniers matchs où Cole Hamels (photo) était leur lanceur partant et la séquence devra se prolonger si le club veut continuer son parcours en séries au-delà de mercredi.

Les Rangers vont alors rendre visite aux Blue Jays de Toronto pour un match ultime, dans cette série de premier tour de la Ligue américaine.

«C'est exactement pour ce genre de match que vous allez chercher la crème de la crème», a dit le gérant des Rangers, Jeff Banister. «Il a eu beaucoup de succès dans le passé, et il est  capable de répondre aux attentes.»

Hamels, le joueur le plus utile de la Série mondiale de 2008, avec les Phillies de Philadelphie, va se mesurer à Marcus Stroman au Rogers Centre. Lors du deuxième match de la série, les deux artilleurs ont quitté le terrain après sept manches et avec le pointage égal (4-4), dans une rencontre gagnée 6-4 en 14 manches.

Hamels a affiché un rendement de 7-0 combiné à une moyenne de points mérités de 3,16 à ses 11 derniers départs dans l'uniforme des Rangers.

Dans l'impasse 2-2 après avoir gagné les deux premiers matchs de la série, les Rangers revoient ainsi le scénario de 2010 au premier tour, contre Tampa Bay, se répéter. Le cinquième match s'était toutefois soldé en leur faveur, en Floride, et ils ont plus tard accédé à la Série mondiale, pour la première fois de leur histoire.

Cette victoire au Tropicana Field avait été acquise avec comme partant un autre gaucher acquis en milieu de saison, soit Cliff Lee. «Je me rappelle que nous étions confiants parce que nous avions le bon gars sur la butte», a dit l'instructeur des lanceurs des Rangers, Mike Maddux. «Comme Yogi dirait, c'est du déjà-vu qui se répète. Je l'espère bien.»

Avec Associated Press

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer