Jackals 5 / Capitales 4: pas de finale québécoise

Le gérant des Capitales, Patrick Scalabrini, a remercié... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le gérant des Capitales, Patrick Scalabrini, a remercié les partisans après l'élimination de sa troupe.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Il n'y aura pas de finale québécoise dans la ligue Can-Am de baseball indépendant. En s'inclinant 5-4 face aux Jackals du New Jersey, mardi soir au Stade municipal, les Capitales de Québec ont ainsi raté le rendez-vous qui les attendait avec les Aigles de Trois-Rivières.

Les joueurs des Jackals ont célébré la victoire... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 1.0

Agrandir

Les joueurs des Jackals ont célébré la victoire qui leur permettait d'atteindre la finale de la ligue Can-Am.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Champions incontestés du circuit de 2009 à 2013, les Capitales n'auront donc pas participé à la série de championnat lors des deux dernières saisons. La porte de la finale s'ouvre une cinquième fois de suite pour les Jackals, qui n'ont toutefois pas savouré le champagne de la victoire à chacune de ces occasions.

«Il s'agit de la première fois que je perds une série, je ne sais même pas quoi dire aux joueurs. Je suis obligé de dire que la meilleure équipe l'a emporté, même si on était à un coup de bâton de gagner», a commenté le gérant Patrick Scalabrini plusieurs minutes après le dernier retrait.

Les Capitales misaient pourtant sur l'as de leur rotation pour ce match décisif disputé sous une température idéale. Mais à l'instar du premier match de la série, Karl Gélinas n'a pas été en mesure de remporter son duel contre John Walter, le partant numéro un des Jackals. Gélinas a donné cinq points et neuf coups sûrs en cinq manches, l'adversaire regroupant quatre points et six coups sûrs à ses dépens à leurs quatrième et cinquième tours au bâton.

«Ils ont battu Karl Gélinas deux fois sur cinq matchs dans cette série. J'ai été très impressionné par leur approche et il faut leur lever notre chapeau. On y croyait énormément, c'est très décevant. Ça aurait été facile d'abandonner, mais en bout de ligne, ce sont des petits détails qui nous auront coûté le match», a ajouté Scalabrini.

Minés par les blessures et privés de leur premier frappeur régulier, les Capitales ont quand même donné de la misère à Walter, auteur de deux victoires dans cette série. 

Retour des Jackals

Après avoir pris les devants 2-1 en fin de troisième manche, les locaux ont vu leurs grands rivaux revenir de l'arrière à leur tour. Tirant de l'arrière 5-2, les Capitales ont repris espoir en sixième manche à la faveur d'un double de deux points de Will Walsh, mais ils n'auront jamais pu compléter leur remontée malgré l'effort de quatre manches du releveur Shaun Ellis. Un coureur oublié au troisième but et une erreur menant au cinquième point adverse ont peut-être fait pencher la balance.

Les Capitales disputaient mardi le sixième match décisif de leur histoire en séries éliminatoires, leur fiche s'établissant désormais à 3-3. Ils visaient une neuvième participation à la finale depuis 2005.

La présence de 2615 spectateurs donnait raison à tous ceux qui souhaitaient la remise du match de la veille, où quelques amateurs seulement avaient bravé la pluie. Le premier match de la finale Aigles-Jackals a lieu au stade Fernand-Bédard, mercredi (19h).

«Aurait-on donné une meilleure opposition à Trois-Rivières étant donné notre rotation abimée? Je l'ignore, on leur souhaite bonne chance», a ajouté Scalabrini en franchissant le tunnel menant au vestiaire une dernière fois.

Karl Gélinas n'en menait pas large à la... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 2.0

Agrandir

Karl Gélinas n'en menait pas large à la suite de l'élimination des Capitales. 

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

«Une défaite dure à avaler» - Gélinas

Le discours devait être touchant, car on n'entendait pas un bruit provenant du vestiaire des Capitales après leur défaite dans le cinquième match de la demi-finale les opposant aux Jackals du New Jersey. Pour un, le lanceur Karl Gélinas ne pouvait que constater un résultat qu'il aurait bien aimé modifier!

«Pour ceux qui sont ici depuis plusieurs années, ce n'est pas familier de se retrouver de ce côté-ci [celui des perdants]. Même Pat [Scalabrini] ne savait pas trop quoi dire. C'est une défaite plate et dure à avaler», a admis le lanceur droitier des Capitales.

Utilisé pour une deuxième fois dans cette série, le numéro 34 n'a pas réussi à dominer les frappeurs adverses, comme il le faisait si bien avant d'être blessé à l'épaule au mois d'août. Le lanceur partant par excellence de la ligue Can-Am en 2015 a encaissé deux des trois défaites dans cette série 3 de 5.

«Il y a quelques lancers que j'aimerais reprendre, mais on ne peut pas le faire au baseball. Ils m'ont fait travailler pas mal et quand la roue est partie, c'est difficile de freiner leur momentum. On a essayé de nouvelles choses pour briser leur rythme, mais ils n'ont pas cherché le gros coup sûr, ils ont joué en équipe comme nous lorsqu'on a remporté nos championnats. Chapeau à New Jersey, mais on a de quoi être fier.»

Gélinas n'était pas à 100%, mais il se disait néanmoins en mesure de lancer. «J'étais apte à donner mon maximum, mais je n'étais pas aussi précis qu'avant ma blessure.»

Le receveur Josué Peley estimait qu'à part sur le circuit de Mark Threlkeld, Gélinas avait effectué de bons lancers. «Ce n'était pas le Karl du début de saison, mais je le prendrais n'importe quand dans un cinquième match. Nous avons eu des hauts et des bas, cette saison, mais on vient de jouer cinq matchs serrés, on peut sortir d'ici la tête haute.»

CALFAPIETRA ÉMU

De l'autre côté du losange, c'était la joie. Mais on n'était pas encore prêt à sortir le champagne, puisqu'une autre série attend les Jackals, qui se pointent en finale pour une cinquième fois de suite.

«Je l'espère», répondait le gréant Joe Calfapietra, fort émotif lorsqu'on lui demandait si cette fois-ci allait être la bonne. Pour une première fois en cinq essais, les siens battaient finalement les Capitales en séries. «Ça fait longtemps, je suis très heureux. Les Capitales forment une excellente équipe, cette victoire a beaucoup de signification pour nous», a ajouté celui qui précisait que le partant John Walter avait joué un rôle important toute la saison, comme il l'a fait dans la série.

NOTES : Inondé la veille, le terrain avait complètement absorbé l'eau au champ extérieur au cours de la journée, mardi... Blessé à un talon, le voltigeur Tyler Young n'était pas dans l'alignement partant en raison de son incapacité à se déplacer convenablement. Il a été utilisé comme frappeur suppléant en neuvième manche... Le Cubain Ismel Jimenez, qui s'est envolé pour Cuba lundi matin, a été transporté à un hôpital de La Havane, mardi, où le lanceur droitier devait rencontrer un spécialiste pour évaluer la fracture du bras qui a mis fin à son aventure québécoise... Il y aura encore du baseball au Stade municipal, mercredi, puisque les Diamants de Québec tenteront de mettre fin à la demi-finale les opposant aux Castors CDE de Charlesbourg. À la suite de leur victoire de 7-0, mardi soir au Parc Henri-Casault, ils mènent cette série de la LBJEQ par 3-1.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer