Capitales: Kalian Sams et Karl Gélinas à l'honneur

Après avoir été honoré pour ses exploits cette... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Après avoir été honoré pour ses exploits cette saison, Karl Gélinas, à gauche, en compagnie de son gérant Patrick Scalabrini, ne s'est pas gêné pour saluer ses coéquipiers récipiendaires des différents trophées remis par les Capitales.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Difficile de trouver deux joueurs plus différents chez les Capitales que Kalian Sams et Karl Gélinas. Le premier est un puissant frappeur néerlandais à sa première saison avec l'équipe. Le second, un artilleur québécois qui fait presque partie des meubles au Stade municipal. Lundi, les deux coéquipiers se sont vu remettre respectivement les titres de joueur et lanceur de l'année chez les Capitales.

Arrivé à Québec en grande pompe après avoir atteint le niveau AAA en 2013 avant de s'exiler à Taiwan pour un an, Sams n'a pas déçu les amateurs québécois, cet été. Il a terminé sa première saison dans la ligue Can-Am au premier rang de l'équipe pour les circuits (16), les points produits (65) et les buts volés (32).

«On savait en allant le chercher qu'il avait la puissance, qu'il nous volerait des buts, mais il a fait encore mieux que ce à quoi je m'attendais», a admis le gérant des Capitales, Patrick Scalabrini.

Le plus étonnant, autant pour le gérant que pour Sams lui-même, est sa moyenne au bâton, son talon d'Achille durant toute sa carrière professionnelle. Le colosse de 6'3'' a clôturé l'année avec une respectable moyenne de ,279 et un pourcentage de présences sur les buts de ,375. Deux sommets personnels pour une saison complète.

Toujours l'Asie en tête

«J'ai toujours su que je pouvais courir et frapper fort, mais dans le passé, j'avais de la difficulté à maintenir une bonne moyenne. C'est plaisant d'être récompensé», a reconnu le Néerlandais. Il ne s'en cache pas, il espère que sa bonne saison lui ouvrira des portes pour poursuivre sa carrière en Asie.

Si la première année de Kalian Sams à Québec pourrait être sa seule, il en va autrement pour Gélinas, qui disputait sa neuvième saison dans l'uniforme des Capitales. Il n'a jamais été aussi dominant qu'en 2015. Sa moyenne de points alloués de 2,11 est la troisième plus basse en une saison dans l'histoire des Capitales, derrière Michel Laplante (2,06 en 1999) et Jeff Duda (2,09 en 2012).

«C'est la meilleure saison de ma vie à n'importe quel niveau», a lancé sans détour Gélinas. Dans une saison marquée par d'innombrables changements dans l'alignement des Capitales, Patrick Scalabrini admet que son as lanceur a été un des rares piliers sur lesquels il pouvait s'accrocher.

«Karl nous a arrêté des séquences de défaites et gagné des matchs pratiquement à lui seul. J'imagine qu'il sera aussi le lanceur de l'année dans la ligue. Les chiffres ne mentent pas.»

Seul regret de Gélinas, il aurait aimé voir quel genre de chiffres il aurait pu compiler s'il était demeuré en santé. «Mes deux ou trois derniers départs, ma blessure m'ennuyait», a souligné le vétéran qui a remporté 11 des 16 matchs qu'il a entamés cette saison. «Lorsque j'ai été en santé, je me sentais comme si j'avais pu retirer n'importe qui à n'importe quel niveau. Je pense que je continue de m'améliorer d'année en année.»

Toujours sur la touche, Gélinas se sent prêt à affronter les Jackals, lui qui se verra confier le deuxième match de la série, au New Jersey. «Mon retour a été un peu précipité pour me permettre de lancer contre Éric [Gagné]. Je ne regrette pas parce que ça a été une belle soirée dont je vais me souvenir. N'eût été cela, je ne serais pas revenu aussi vite.»

Gélinas et Sams ont également remporté ex aequo la coupe Colis Grammes, remise au joueur ayant reçu le plus de mentions de joueur du match lors des matchs à domicile.

Jonathan Malo s'est pour sa part vu décerner les titres de joueur défensif de l'année et de joueur le plus populaire.

Gurriel, champion frappeur de la ligue Can-Am

Même s'il ne jouait pas lundi, Yuniesky Gurriel a été couronné champion frappeur de la ligue Can-Am. Détenteur d'une vertigineuse moyenne au bâton de ,374, le voltigeur cubain a facilement dépassé ses plus proches poursuivants. Gurriel devient le troisième joueur de l'histoire des Capitales à terminer au sommet de la Can-Am après René Leveret (,361 en 2012) et Sébastien Boucher (,366 en 2014). «Je suis très heureux», a souligné Gurriel après le match, remerciant spécialement l'instructeur des frappeurs des Capitales, Goeffrey Tomlinson, pour son travail avec lui. Le gérant Patrick Scalabrini attribue pour sa part l'amélioration de son voltigeur cubain par rapport à sa première saison avec l'équipe à trois choses. «D'abord, il était plus à l'aise à Québec et moins stressé de bien représenter son pays. Ensuite, son père et lui ont travaillé fort, cet hiver, pour le préparer aux lanceurs nord-américains, qui sont différents des Cubains. Finalement, même lui vous le dira, il a eu un peu de chance.»

Will Walsh sacré recrue de l'année des Capitales

Bien malin celui qui aurait pu prédire, à son arrivée avec les Capitales, que Will Walsh mettrait la main sur le titre de recrue de l'année. Libéré par les Boulders et les Aigles, plus tôt cette saison, le voltigeur de 25 ans revient de loin. Débarqué à Québec à la mi-juillet comme solution de dépannage pendant la Classique mondiale de baseball, Walsh a forcé la main de Patrick Scalabrini. En 50 matchs avec les Capitales, il a maintenu une moyenne de ,288 et claqué sept circuits, le deuxième plus haut total de l'équipe. «C'est définitivement la saison la plus bizarre de ma vie. Lorsque j'ai été libéré par les Aigles, je pensais que ma carrière était finie. Patrick était le seul qui était prêt à me donner une chance et je suis heureux d'avoir été en mesure de contribuer.» Foi du gérant des Capitales, Walsh devrait être de retour à Québec l'an prochain. «C'est une des belles histoires dans la ligue cette année et on a hâte de voir ce qu'il sera en mesure de faire pendant une saison complète», a expliqué Scalabrini.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer