Trois-Rivières 13/Québec 4: mauvaise journée pour les Capitales

Mark Hardy des Capitales... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Mark Hardy des Capitales

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Mauvaise journée au boulot pour les Capitales. Privés de plusieurs éléments-clés, les hommes de Patrick Scalabrini se sont fait écraser 13-4 par les Aigles, dimanche après-midi, à Trois-Rivières.

Le lanceur Mark Hardy a connu une autre mauvaise sortie, et le moment était bien mal choisi. En l'absence des Bell, Sams, Blaquière et Young, Scalabrini a utilisé le lanceur Jay Johnson comme frappeur désigné et le receveur Josué Peley comme lanceur de relève.

«Les dernières journées n'ont pas été très positives», a analysé le gérant, dont l'équipe n'a que 2 victoires à ses 10 dernières sorties. «C'est très déplaisant, mais il faut demeurer unis. Il faut demeurer positifs. On vient d'ailleurs d'avoir une petite discussion», a-t-il ajouté, quelques minutes après la fin du match.

Hardy s'est fait tailler en pièces par l'attaque des Aigles. Il a accordé 13 coups sûrs et 11 points - dont 10 mérités - en seulement 4,2 manches. Heureusement, Jon Fitzsimmons et Ryan Leach ont limité les dégâts par la suite. Peley a permis deux points en lançant la huitième manche.

Il y a une semaine, Hardy avait aussi connu un match difficile, allouant neuf points en trois manches contre le New Jersey. La patience de Scalabrini s'approche de sa limite avec le Canadien. Le prochain départ de ce dernier sera crucial : une mauvaise performance pourrait lui valoir d'être retiré de la rotation. Tout ça même si les deux premiers partants des Capitales, Karl Gélinas et Ismel Jimenez, ont des ennuis avec leur épaule.

Les seuls moments de réjouissance des Capitales, dimanche, sont venus en début de sixième manche, alors que Trois-Rivières menait déjà 11-0. Jonathan Malo a d'abord fait marquer Yuniesky Gurriel à l'aide d'un roulant, puis Peley a cogné un circuit de trois points. Québec a quand même frappé 9 coups sûrs, mais il en a accordé 17.

Scalabrini n'a pas caché être heureux de quitter Trois-Rivières, où les Capitales n'ont finalement gagné qu'une seule de leurs quatre rencontres depuis jeudi. «Je n'ai jamais trop de fun ici, bien honnêtement. Ils nous donnent toujours de gros matchs.»

Dernière ligne droite

Aujourd'hui, les Capitales profiteront de «la journée de congé la plus bienvenue de l'histoire» - dixit Scalabrini - avant de s'attaquer à la dernière ligne droite de la saison : quatre matchs contre les Miners de Sussex et trois contre les Grays de Garden State. Tous joués au Stade municipal.

L'état des blessés s'avère l'autre bonne nouvelle. Jean-Luc Blaquière pourrait revenir dès mardi; Kalian Sams et Tyler Young dans les jours suivants. Quant à Alexei Bell, Scalabrini a bon espoir de le voir dans l'alignement pour les séries, peut-être même un peu avant.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer