Le retour d'Éric Gagné rappelle des souvenirs à Michel Laplante

Selon le président des Capitales, Michel Laplante, la... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Selon le président des Capitales, Michel Laplante, la présence d'Éric Gagné dans l'uniforme de Québec en 2009 avait permis à plusieurs amateurs de découvrir l'équipe. Cette saison-là, 164 009 spectateurs - un record - avaient franchi les tourniquets du Stade municipal.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le retour au monticule d'Éric Gagné, vendredi à Trois-Rivières, rappelle de bons souvenirs pour Michel Laplante, qui occupait le poste de gérant des Capitales de Québec en 2009. Au-delà du rendement du vainqueur du trophée Cy Young en 2003, l'actuel président de l'équipe estime que tout le baseball au Québec est sorti gagnant de cette aventure ayant mené à la conquête du championnat de la ligue Can-Am par l'équipe qu'il pilotait.

«La saison 2009 a encore un impact aujourd'hui, la Ligue a gagné en crédibilité. Qui aurait dit par la suite qu'Éric deviendrait copropriétaire d'une équipe, que Pierre-Luc Laforest serait le gérant d'un club à Trois-Rivières, que Patrick Scalabrini dirigerait les Capitales aussi longtemps, que Sébastien Boucher serait instructeur adjoint à Ottawa, que Goefrey Tomlinson et T.J. Stanton s'installeraient en permanence à Québec?» explique Laplante en défilant les noms sans s'arrêter.

Il ne compare toutefois pas la prochaine sortie de Gagné dans l'uniforme des Aigles à sa présence dans celui des Capitales, car les intentions du droitier ne sont pas les mêmes qu'en 2009.

«Pour nous, ça avait été un coup de chance d'apprendre qu'il voulait jouer avec nous. Il l'a fait dans l'intention de retourner dans le baseball majeur. Cette fois-ci, c'est un clin d'oeil qu'il fait, mais l'impact pourrait aussi être important», reconnaît l'homme de baseball.

Selon lui, plusieurs amateurs ont découvert les Capitales en 2009, qui avaient attiré une foule record de 164 009 spectateurs au cours de la saison. Gagné avait effectué 17 départs et conservé une fiche de 6-6 et une moyenne de points mérités de 4,65. Après un début cahoteux, il avait retrouvé son aisance sur la butte avec quelques brillantes performances, dont un match complet en finale.

«J'espère que la même chose arrivera aux Aigles, que des gens découvriront le produit et l'adopteront pour plusieurs années. J'aime ce qu'ils proposent, ces jours-ci, c'est bon pour le baseball en général», ajoutait-il à propos des différentes activités à l'horaire à Trois-Rivières à compter de jeudi.

Un compétiteur

Laplante est aussi convaincu d'une chose : Gagné ne grimpe pas sur la butte pour le plaisir. Sa seule inquiétude est de savoir comment le lanceur de 39 ans se sentira physiquement, le lendemain matin.

«Il n'y a pas de doute dans mon esprit qu'il est capable de bien lancer», disait l'ancien auteur de 11 victoires en 1999 avec les Capitales.

Même constat du côté de Patrick Scalabrini, qui suggérera à ses joueurs d'avoir du plaisir tout en recherchant à battre son ex-coéquipier. «Je connais bien le "moineau", on a remporté le championnat ensemble, c'est un fier compétiteur. J'ai appris de "sources sûres" qu'il lance aux trois jours et se prépare très sérieusement.

«En bout de ligne, on veut tous les deux la victoire, surtout qu'on misera sur Karl Gélinas au monticule», ajoutait le gérant à propos de son numéro 34. Gélinas porte d'ailleurs ce numéro depuis qu'il avait cédé le 38 à Gagné, le jour de son arrivée à Québec en 2009.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer