Goldeyes 7 / Capitales 5: gâchis au monticule

Le Cubain Ismel Jimenez a réussi à se... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le Cubain Ismel Jimenez a réussi à se racheter d'une première manche difficile, lundi soir.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Beaucoup trop généreux, les Capitales de Québec ont encaissé une quatrième défaite de suite, lundi soir, devant 2781 spectateurs au Stade municipal, en s'inclinant 7-5 face aux Goldeyes de Winnipeg. C'est ce qui arrive lorsque vos lanceurs accordent sept buts sur balles, atteignent trois frappeurs et concèdent un circuit dans le même match!

Casio Grider a été atteint à la tête... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 1.0

Agrandir

Casio Grider a été atteint à la tête par un tir du lanceur partant des Capitales, Ismel Jimenez, en début de troisième manche. Après avoir retrouvé ses esprits, il est demeuré dans le match. 

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Si le Cubain Ismel Jimenez avait réussi à se racheter d'une première manche difficile, les releveurs Jon Fitzsimmons et Jadd Schmeltzer ont montré pourquoi la recherche d'un nouveau lanceur était devenue essentielle pour le club local.

Le premier a donné deux points sur cinq buts sur balles et un frappeur atteint, tandis que le second a fait encore pire, les trois points des Goldeyes en septième manche étant portés à sa ligne souillée de deux buts sur balles et trois coups sûrs. En huitième, Derrick Penilla, qui a quand même bien fait, a donné un circuit au champ centre à Casey Haerther.

Après le match, le gérant Patrick Scalabrini a réuni ses joueurs dans le vestiaire pour leur livrer le fond de sa pensée. Si les murs avaient eu des oreilles, ils auraient eu besoin de bouchons tellement ç'a parlé fort!

«Tête sur le bûcher»

«Parmi les gars qui ont la tête sur le bûcher, on dirait qu'ils se battent pour ne pas faire le travail. Ça prend quelque chose, quelqu'un qui a le goût d'être ici. Il y en a qui font des efforts pour montrer qu'ils ne sont pas des lanceurs professionnels», a constaté Scalabrini.

À son premier départ depuis le 3 août, Jimenez a été limité à 60 lancers en 3,2 manches, il a concédé un point sur trois coups sûrs. Sa prestation a rassuré le gérant.

Will Walsh (6e), Kalian Sams (16e) et Yordan Manduley (1er) ont frappé des circuits pour faire les plus sérieux dommages d'une attaque ayant frappé 12 coups sûrs contre neuf, mais le gâchis venant de la butte a fait plus mal.

«On leur a fait un don, pur et simple. L'autre équipe ne la [victoire] voulait pas, mais à force de donner des occasions gratuites, ils vont la prendre. Je suis très déçu de nos releveurs», a ajouté le gérant des Capitales.

Yunieksy Gurriel a produit le premier point des siens à l'aide d'un simple, portant à 16 matchs sa séquence avec au moins un coup sûr. Le voltigeur cubain s'approche de la plus longue séquence saisonnière (19) du genre qui appartient à Stephen Cardullo, des Boulders de Rockland.

L'avance des Capitales au deuxième rang de la Ligue Can-Am ne tient plus qu'à un fil. En écrasant l'équipe itinérante 18-0, lundi, les Jackals du New Jersey ont réduit l'écart à 1,5 match.

Les Capitales disputent une dernière série contre l'AA, cette saison, leur seconde à Québec et  présentent une fiche de 7-7 jusque-là en 2015. Ils montrent un dossier positif de 8-6 contre les Goldeyes depuis la création des matchs interligues. Mardi (19h), le gaucher Mac Acker (2-2, 3,70) sera le partant et affrontera un autre gaucher, Kyle Anderson (4-5, 4,38).

Karl Gélinas affrontera Éric Gagné

Après le Cubain Ismel Jimenez, lundi, le Québécois Karl Gélinas devrait reprendre sa place dans la rotation, vendredi à Trois-Rivières, pour y affronter les Aigles et Éric Gagné, l'ancien des Capitales ayant remporté le trophée Cy Young en 2003 avec les Dodgers de Los Angeles et qui revient au jeu le temps d'un départ.

Mais les Capitales n'ont pas l'intention de s'arrêter à ces changements. Gélinas, qui a reçu une infiltration de cortisone, la semaine dernière, devait mettre son épaule à l'épreuve, lundi ou mardi.

«Pour faire de la place à Karl et au nouveau frappeur, deux lanceurs vont être libérés, mais je recherche un autre lanceur d'expérience comme 23e joueur. J'utilise rarement plus de neuf lanceurs en séries, mais il faut passer à travers les 10 derniers jours de la saison», a expliqué celui qui devrait donc aligner 12 joueurs de position et 11 lanceurs après la remise de son alignement «final», vendredi.

Puisque les Capitales miseront sur la limite de quatre vétérans et deux LS-5, il s'agira d'un LS-4 ou moins.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer