Wichita 2/Québec 6: les Capitales étourdissants

Le receveur des Wingnuts, John Nester, a retiré... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le receveur des Wingnuts, John Nester, a retiré Tyler Young au marbre en quatrième manche.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Nouvel adversaire, inconnu en plus, mais même résultat. Les Capitales ont prolongé leur série de victoires consécutives à cinq en prenant la mesure des Wingnuts de Wichita 6-2, mercredi soir, à Québec.

Grosse production offensive des vainqueurs avec 17 coups sûrs, dont 9 provenaient des bâtons des trois joueurs de position cubains. Alexei Bell a terminé la soirée avec quatre en quatre et un but sur balles, Yordan Manduley a frappé trois fois en lieu sûr et Yuniesky Gurriel, deux.

«C'est très encourageant!» s'est réjoui un Patrick Scalabrini jovial, une fois assis dans le bureau du gérant des résidents du Stade municipal. «Les gars se sentent bien au bâton et ils ont confiance après un balayage» de quatre matchs contre Trois-Rivières.

«Et c'était contre un bon lanceur, l'autre bord. Mais il avait déjà 100 lancers après cinq manches, ce qui est fantastique dans notre philosophie d'équipe», a poursuivi Scalabrini. Ses hommes ont inscrit des points dans six manches différentes, dont cinq consécutives, de la deuxième à la sixième. Jason Van Skyke a permis 13 coups sûrs pour les six points en cinq manches et un tiers sur la butte.

Mais six points sur 17 coups sûrs au total, à première vue, on repassera pour l'efficacité. Il faut dire que les deux seules frappes de plus d'un but des Capitales ont été des doubles de Jonathan Malo et Will Walsh. Québec aura laissé 15 coureurs sur les sentiers.

Au monticule, Mark Hardy (7 ml 2 p 5 cs 3 bb 7 rb) a accordé ses deux points à la suite de deux erreurs de ses coéquipiers, en deuxième manche. Ils ne sont donc pas portés à sa fiche, mais sa sixième victoire, elle, oui. Le releveur Jon Fitzsimmons a bien complété le boulot, n'allouant que deux buts sur balles en deux manches.

À l'attaque, soulignons les deux coups sûrs et deux points produits de Ty Young, qui n'avait rien fait durant la série contre Trois-Rivières. «Je suis content de mon match. Pas pour les statistiques personnelles, mais pour pouvoir aider l'équipe», a expliqué le premier frappeur du rôle des Capitales.

Les représentants de Québec ont ainsi engrangé un neuvième gain à leurs 11 dernières rencontres, ce qui les garde à un match du sommet du classement de la ligue Can-Am et des Boulders de Rockland. «Je suis très content d'avoir tous mes soldats en fonction. Depuis quelque temps, ça lève pas pire», a résumé le gérant des Capitales.

NOTES : Atteint par un tir au poignet, mardi, le frappeur de puissance Kalian Sams n'a pas joué, mercredi... Le match a attiré 1758 spectateurs malgré la pluie tombée en début de soirée... À Ottawa, les Champions ont vaincu les Aigles de Trois-Rivières 3-2 en 10e manche, les devançant du même coup au quatrième et dernier rang donnant accès aux éliminatoires... Ce soir à Québec, les Wingnuts feront confiance à leur nouvelle acquisition Eddie Medina (1-0, 0,00) comme lanceur partant. Medina aura la lourde de tâche d'affronter Karl Gélinas (9-2, 1,76). L'as des Capitales surfe sur une formidable séquence de 35 manches d'affilée sans accorder de point.

Dubois limogé, Jimenez blessé

Après avoir ressenti une vilaine douleur à l'épaule pour stopper sa sortie de lundi à cinq manches, l'artilleur partant cubain Ismel Jimenez (photo) a été placé sur la liste des blessés par les Capitales. S'il dit ne pas s'inquiéter outre mesure, le gérant Patrick Scalabrini envisage de voir Jimenez rater un ou deux départs. Scalabrini a par ailleurs montré la porte au releveur Derek Dubois, mercredi, après une autre mauvaise sortie de sa part, à Trois-Rivières. Dubois aurait même amorcé la conversation avec son patron et n'avait plus le feu sacré, de toute façon. Les renforts s'amènent avec le lanceur partant droitier Coby Cowgill, qui devrait officier samedi contre Ottawa, et le releveur Garrett Granitz. Cowgill, 24 ans, vient d'être remercié par les Goldeyes de Winnipeg. Granitz, 28 ans, n'a jamais joué dans l'affilié et possède une motion de côté. Ils sont tous les deux droitiers.

Pourquoi les Wingnuts?

Les écrous papillon? Les cinglés? Wingnuts : le nom de l'équipe de baseball indépendant de Wichita laisse songeur. On parle de l'écrou utilisé pour fixer des pièces d'avion, mais surtout de la passion d'une région pour l'aviation et de toute l'activité économique qui s'y rattache. Plus importante ville de l'État du Kansas, située à presque égale distance entre Kansas City et Oklahoma City, Wichita constitue une plaque tournante de la production aéronautique aux États-Unis. On appelle Wichita la capitale mondiale de l'air. Des entreprises comme Beechcraft, Cessna et Learjet y ont encore leurs quartiers généraux. Clyde Cessna et Walter Beech ont démarré la Travel Air Manufacturing Company à Wichita en 1925. Le nom de l'équipe de baseball a été trouvé par un concours auprès des amateurs lors de la naissance de l'équipe et le logo représente une balle à l'air féroce coiffée d'un écrou papillon.

Partager

À lire aussi

  • Le voyage de fou de Wichita!

    Baseball

    Le voyage de fou de Wichita!

    Kevin Hooper ne cherchait pas trop à connaître les Capitales avant de les affronter pour la première fois, mercredi soir. En s'amenant à Québec, le... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer