Kalian Sams ajoute quatre coups sûrs dans une victoire de 8-5

Kalian Sams a amorcé la deuxième manche des... (Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

Kalian Sams a amorcé la deuxième manche des Capitales avec un circuit en solo. Le grand no 7 a de plus produit trois points, aidant Québec à l'emporter sur Trois-Rivières.

Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) À l'image de ses performances du dernier mois, la machine Kalian Sams n'a pas manqué d'huile dimanche. Même après le concours de coups de circuit, le Néerlandais avait encore assez de puissance pour propulser les Capitales vers un gain de 8-5 aux dépens des Aigles de Trois-Rivières.

Dès sa première présence au bâton, en deuxième manche, le grand gaillard de 6'4'' et 235 livres a propulsé l'offrande de Mike Bradstreet (4-8) à l'extérieur des murs du Stade municipal du parc Victoria. Durant toute la rencontre, Sams n'a jamais connu de baisse de régime, et ce, malgré ses 11 coups circuits au concours d'habiletés en début d'après-midi.

«Le gars est en feu», a commenté quelques minutes après la rencontre le gérant Patrick Scalabrini. «Tôt dans la saison, on pensait avoir le joueur d'impact qui allait nous faire gagner des matchs à lui seul. Il y a eu toutefois des séquences plus difficiles. Depuis un bout, il frappe pour la moyenne. On s'attendait qu'il nous gagne quelques matchs cette année. Il l'a fait à Rockland [jeudi] avec deux circuits et cinq points produits. Aujourd'hui [dimanche], il n'était pas encore arrêtable.»

Sams a terminé sa journée de travail avec quatre coups sûrs en quatre présences au bâton et trois points produits. En plus de faire la démonstration de sa puissance, le no 7 a aussi usé de sa rapidité en volant deux buts, portant son nombre de larcins cette saison à 28, un sommet dans la Can-Am.

«Ç'a été une très belle journée. C'est un très bon feeling», a souligné le héros du jour. «Je me sentais très bien aujourd'hui [dimanche], malgré le fait qu'on met notre corps à rude épreuve avec plusieurs matchs de suite. En ce moment, je suis très confiant.»

Élu frappeur de la semaine dans la ligue Can-Am, Sams connaît une séquence remarquable. Au mois de juillet, il a maintenu une moyenne au bâton de ,382. En 23 rencontres, il a frappé 29 coups sûrs et fait marquer 28 points. De plus, ses 13 longues balles le placent au premier rang du circuit Wolff.

«C'est notre vedette en ce moment», concède Scalabrini. «Il a su aujourd'hui [dimanche] se démarquer dans les situations importantes et nous mettre en bonne position», ajoute-t-il, soulignant au passage aussi le travail de Will Walsh. «Je suis très heureux pour lui. Il a reçu une claque au visage et s'est relevé. Il a montré à son ancien boss qu'il était capable de faire le travail.»

Rappelons qu'afin de respecter le nombre maximal de joueurs actifs, l'organisation des Aigles avait décidé de libérer le voltigeur le 16 juillet.

McDonald dompte enfin les Aigles

Contrairement à ses dernières performances face aux Aigles, Sheldon McDonald (7-4) a été plus dominant au monticule. Avant le match de dimanche, en 10 manches et un tiers de travail face aux frappeurs de Trois-Rivières, McDonald avait accordé 10 points mérités. Dimanche, le gaucher a limité ses adversaires à deux points et huit coups sûrs, avant de tirer sa révérence pour la neuvième manche. McDonald a de plus réalisé six retraits au bâton.

«Je suis extrêmement satisfait de sa sortie», soutient Scalabrini, avouant avoir été quelque peu nerveux avant le début du match. «C'était l'équipe qui lui donnait le plus de difficulté. Il n'était pas à 100% encore, mais il voulait la balle, il voulait le faire. C'est vraiment une sortie impressionnante de sa part.»

Comme ce fut le cas lors des derniers matchs des Capitales, la relève a de nouveau donné des sueurs froides à Scalabrini. En avance 8-2 en début de neuvième, le gérant à tout d'abord fait confiance à Derek Dubois pour fermer les livres.

Tout comme Ryan Leach et Shaun Ellis la veille, Dubois a toutefois failli gâcher la fête. En deux tiers de manches, le droitier a accordé trois points mérités et quatre coups sûrs. Inquiet, Scalabrini a alors fait appel à Deryk Hooker, qui a éteint le feu pour récolter son 15e sauvetage de la saison.

«Je n'avais pas l'intention d'utiliser Hooker avec une avance de six points», confie le gérant. «Je suis très déçu des sorties de Leach et de Dubois depuis deux jours. Des performances comme ça, ce n'est pas digne d'un lanceur professionnel.»

Les Capitales tenteront ce soir de balayer la série face aux Aigles. Le premier lancer est prévu pour 19h05 au Stade municipal.

Québec domine le concours d'habiletés

Les 2382 amateurs de baseball présents au Stade municipal dimanche après-midi ont eu droit à un concours de circuits et de relais au marbre avant le match. Au final, les Capitales sont bel et bien les seuls maîtres chez eux.

Après une bonne performance de huit longues balles pour le numéro 8 des Aigles de Trois-Rivières, Eric Grabe, le puissant cogneur des Capitales de Québec Kaliam Sams a soulevé la foule avec pas moins de 11 circuits. Les deux joueurs avaient une fenêtre de trois minutes, avec une pause de 45 secondes, pour expédier le plus de balles possible à plus de 315 pieds du marbre.

Pour le concours de relais, Alexei Bell et Will Walsh des locaux ont dominé 4-0 le duo des Aigles composé de Sasha LaGarde et de Daniel Mateo.

Blaquière de retour au poste

Après avoir été tenu à l'écart du jeu samedi, le receveur Jean-Luc Blaquière était de retour à son poste derrière le marbre, dimanche.

«Ça va bien. Je me sens en forme», a assuré le numéro 30, qui avait été sonné à la tête vendredi alors que les Capitales affrontaient les Boulders à Rockland. Josué Peley était d'ailleurs venu en relève derrière le marbre.

«Je pensais que cela allait être pire. Il faisait très chaud à Rockland, c'est peut-être un mix du coup à la tête et de la déshydratation.»

Pour l'affrontement de dimanche, Blaquière n'a pas pris de chance et a emprunté le masque de Peley. «J'ai reçu un autre coup de bâton à la tête aujourd'hui [dimanche], par chance, j'avais le masque de Peley. Je voulais essayer un masque complet, au lieu de celui à deux morceaux. Le coup de bâton que j'ai reçu a vraiment été fort, mais je n'ai presque rien senti.»

Pour le reste de la saison, Blaquière va opter pour un masque complet. «Il se fait présentement peinturer aux couleurs des Capitales. Je l'attends».

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer