Baseball junior: un possible doublé pour David Glaude

David Glaude pourrait bien remporter, dans quelques semaines,... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

David Glaude pourrait bien remporter, dans quelques semaines, un deuxième titre consécutif de joueur par excellence du baseball junior élite québécois.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) À seulement 20 ans, David Glaude pourrait bien remporter, dans quelques semaines, un deuxième titre consécutif de joueur par excellence du baseball junior élite québécois. Foi de son gérant, Dominik Walsh, il y a longtemps que la LBJEQ a vu passer un joueur du calibre de l'arrêt-court des Diamants.

«Je baigne dans le baseball junior depuis 2003 et je ne me souviens pas d'avoir vu un joueur aussi dominant que David Glaude», lance le gérant des Diamants à propos de son joueur vedette. Dur de le contredire quand on jette un coup d'oeil aux statistiques de Glaude. Le vétéran de troisième année avec les Diamants a mené la LBJEQ pour la moyenne au bâton et les circuits, l'an dernier. Encore cette saison, il surplombe la ligue avec une monstrueuse moyenne au bâton de ,438. 

«Il a de la puissance, il est rapide, il frappe pour une bonne moyenne et est patient au bâton. Mais le plus impressionnant, c'est que, pour moi, sa plus grande force est sa défensive», explique Dominik Walsh. Il parle de son arrêt-court, mais ceux qui l'ont vu joué ces dernières années avec les Diamants se rappellent probablement davantage de David Glaude comme un joueur de troisième but ou un voltigeur. 

«Il peut jouer n'importe où sur le terrain. L'an dernier, il avait même lancé quelques manches pour nous avec succès, et je suis sûr qu'il pourrait jouer comme receveur.»

«Peu importe la position, je suis à l'aise», confirme le principal intéressé quand on lui parle des différents postes qu'il a occupés avec les Diamants ou avec son équipe universitaire, les Griffons de Western Missouri. 

Un gars d'équipe

David Glaude est loin d'avoir la grosse tête. Lorsqu'on lui parle de ses succès individuels, il devient mal à l'aise et demande à parler de ceux de l'équipe. «C'est toujours plaisant que ton travail soit reconnu, mais il faut donner du crédit à l'équipe. L'an dernier, par exemple, tout le monde frappait bien. Quand le gars devant toi vient de frapper un coup sûr, tu veux en avoir un à ton tour.»

Avec le départ de sept joueurs ayant terminé leur carrière junior, l'ancien de l'école Cardinal-Roy revenait cependant au Stade municipal, cette saison, dans un nouveau rôle. Celui de meneur d'une jeune formation. «On a encore un bon noyau avec des gars comme Jérome Duchesneau et Manuel Bouffard», assure-t-il. «On a aussi beaucoup de joueurs qui arrivent du midget AAA et qui nous donnent un bon coup de main.»

Résultat, les Diamants forment encore une fois cette année une des meilleures équipes de la LBJEQ. «David joue un rôle extrêmement important là-dedans. Offensivement, c'est très souvent lui qui va chercher le gros coup sûr ou qui nous sort du trouble quand on en a besoin. Selon moi, c'est de loin le joueur le plus utile encore cette saison», explique Walsh.

En août, Glaude reprendra le chemin de Western Missouri. Il s'agira de sa deuxième saison dans la deuxième division de la NCAA, lui qui avait auparavant passé un an au collège Monroe, à New York. «Au Missouri, le calibre est plus relevé qu'ici. Les lanceurs lancent plus fort. C'est vraiment amusant.»

Étudiant en génie civil, Glaude a d'abord choisi Western Missouri pour les études, mais ça ne l'empêche pas de dominer sur le terrain. À sa première saison, l'athlète a mené l'équipe pour les circuits et les points produits.

***

Passer aux choses sérieuses

S'il revient s'amuser chaque été au parc Victoria, David Glaude passera aux choses sérieuses à Western Missouri cette année. À la fin de la prochaine saison, il sera admissible au repêchage du baseball majeur. «Ça rajoute du piquant. Je vais jouer pour me prouver et être repêché. Tu essayes de ne pas trop y penser, mais c'est pour ça que tu travailles.» Évidemment, la deuxième division de la NCAA est suivie moins attentivement par les dépisteurs, mais Glaude assure qu'il aura la chance de se faire valoir. «On a une très bonne ligue. Quand on joue contre de grosses équipes de la division, c'est sûr qu'il y a des dépisteurs. Il ne faut jamais que tu arrêtes de les impressionner, ils regardent beaucoup la constance.»

 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer