• Le Soleil > 
  • Sports > 
  • Baseball 
  • > Capitales 0 / Champions 3: un lanceur et une erreur font la différence 

Capitales 0 / Champions 3: un lanceur et une erreur font la différence

Kalian Sams a commis une erreur coûteuse pour... (Photo Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Kalian Sams a commis une erreur coûteuse pour les Capitales, mercredi soir, à Ottawa.

Photo Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les Capitales se sont fait rendre la monnaie de leur pièce, mercredi soir, à Ottawa. Au lendemain de la dominante performance de Karl Gélinas, c'était au tour des Champions de sortir gagnant d'un duel de lanceurs dans une victoire de 3-0 devant leurs partisans.

Wilmer Font devait être tombé sur la potion magique de Gélinas, mercredi, avant le match présenté au Stade Raymond Chabot Grant Thornton d'Ottawa. Le grand lanceur des Champions a complètement dominé les visiteurs pendant huit manches, n'accordant qu'un seul coup sûr et quatre buts sur balles. 

«C'est peut-être notre manque de profondeur en offensive qui commence à nous rattraper», a avoué Patrick Scalabrini après la rencontre, donnant tout de même beaucoup de crédit au lanceur vénézuélien des Champions. «C'est clair qu'avec trois coup sûrs en deux matchs, c'est difficile de générer quelque chose.»

Le lanceur partant du côté de Québec, Mark Hardy, n'avait pas grand-chose à se reprocher après la rencontre. Lui aussi dans une bonne soirée, il aurait pu flirter avec le blanchissage, n'eût été d'une erreur du grand Kalian Sams, à l'origine des trois points du match. Avec les buts remplis et deux retraits en fin de sixième manche, le voltigeur de centre a échappé une balle à la piste d'avertissement. Les coureurs étant en course, l'erreur a suffi à vider les buts. 

Le gérant des Capitales a cependant refusé de montrer Sams du doigt. «J'ai été surpris que ce soit jugé comme une erreur. La balle est sortie de son gant, mais peu de joueurs auraient été capables de se rendre à la balle.»

Bell de nouveau blessé

Pour ajouter aux maux de tête du gérant, le voltigeur Alexei Bell a réaggravé, dès sa première présence au bâton, la blessure au pouce qui l'avait tenu à l'écart du jeu la semaine dernière. 

Avec le départ d'Issael Gonzalez, qui n'était venu dépanner l'équipe que pour deux jours, les Capitales se retrouvent avec uniquement huit frappeurs à habiller pour le reste de la série à Ottawa. «Demain, je pense que Joel Sébastien, qui joue à Gatineau dans le junior, va être partant pour nous...», a laissé entendre Scalabrini.

Par ailleurs, le dossier Edilse Silva La O est clos. Patrick Scalabrini a confirmé, mercredi, que le Cubain ne s'amènerait pas à Québec. «Ça a été trop long. Les joueurs partis aux Panams qu'il devait remplacer reviennent lundi.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer