LBJEQ: les Diamants et les Castors au coude à coude

Les Castors retireront avant la rencontre le chandail... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Les Castors retireront avant la rencontre le chandail numéro 14 de l'ancien joueur étoile Samuel Domingue (photo). Le natif de Saint-Georges a évolué cinq ans à Charlesbourg, guidant l'équipe au championnat des séries en 2013.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le match de mardi soir entre les Diamants de Québec et les Castors CDE de Charlesbourg a tout d'un affrontement classique entre les deux grands rivaux. À la veille de la date limite des transactions, les deux équipes se retrouvent une derrière l'autre dans leur section de la Ligue de baseball junior élite.

Avec une quinzaine de matchs à jouer en saison régulière et deux matchs et demi de retard sur les Diamants au deuxième rang de la section Financière Sun Life, les Castors accueillent un match capital au parc Henri-Casault. Une victoire, explique le gérant Dave Dufour, aurait des effets positifs sur bien plus que le classement.

«C'est surtout des matchs importants pour le momentum dans une saison. C'est une très belle rivalité et on veut vraiment les battre», lance-t-il.  «Dès qu'on reçoit le calendrier en début de saison, on encercle les parties contre Québec. Il y a beaucoup de monde dans les estrades, les joueurs se connaissent et ils veulent gagner devant leurs amis et leurs parents. »

En début de saison, Dave Dufour était confiant que l'édition 2015 des Castors CDE avait ce qu'il fallait pour enlever les honneurs de sa section. C'était sous-estimer les Aigles de Trois-Rivières. L'équipe de la Mauricie réécrit le livre des records de la LBJEQ depuis le début de l'année, et elle est en bonne voie d'éclipser la marque de victoires en une saison établie l'an dernier par les Diamants. 

Même si son équipe se retrouve en troisième position, le gérant des Castors voit encore son équipe comme une aspirante sérieuse au championnat. À la date limite des transactions, l'an dernier, Dufour s'était départi de quatre vétéraws de 22 ans afin de faire l'acquisition de joueurs qui l'aideraient cette saison. Ne vous attendez pas à une autre vente de feu demain. 

Remise en question

«On est en grosse remise en question, mais avec notre personnel de lanceurs dominant, on doit davantage être acheteur», assure le pilote de Charlesbourg. Les Aigles ont beau avoir 11 victoires de plus au classement, les séries sont une autre saison dans le baseball junior élite.

«Les joueurs qui évoluent dans les collèges quittent avant les séries. L'équipe de Trois-Rivière va perdre son quatrième frappeur et son lanceur numéro un», explique Dufour. «Ils vont être difficiles à battre quand même, mais on est confiant avec notre rotation. On pense avoir le meilleur lanceur de la ligue», lance-t-il à propos de son as, Danny Paradis-Giroux. 

Reste à ajouter un bon frappeur d'ici deux jours, souhaite le gérant, en soulignant que ce ne sera pas facile. «Ce qui est compliqué, c'est que j'ai fait le tour et toutes les équipes veulent garder leurs joueurs. Ça va couter cher de bouger.» 

Les Castors retireront avant la rencontre le chandail numéro 14 de l'ancien joueur étoile Samuel Domingue (photo). Le natif de Saint-Georges a évolué cinq ans à Charlesbourg, guidant l'équipe au championnat des séries en 2013.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer