Ottawa 9 / Québec 3: les Capitales à court de munitions

Le partant Sheldon McDonald a donné un bon... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le partant Sheldon McDonald a donné un bon départ aux Capitales, lundi soir.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Privés des services de leur quatuor cubain, les Capitales n'ont pas fait le poids devant les Champions d'Ottawa et leur partant Andrew Werner (4-2) qui, à leur première visite de l'histoire au Stade municipal, l'ont emporté par la marque de 9-3, devant 2279 amateurs.

En huit manches, le lanceur partant des Champions... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 1.0

Agrandir

En huit manches, le lanceur partant des Champions d'Ottawa, Andrew Werner, a accordé trois points, six coups sûrs et un but sur balles aux Capitales.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

«Ce soir, l'autre équipe a joué comme des champions, mais pas nous. Je pense qu'on a eu l'air fatigué, après un voyage un petit peu difficile. On a manqué d'énergie. Et leur lanceur a été très bon. Sur papier, il était intrigant. C'est un ancien des majeures. C'est un gars qui a roulé sa bosse et qui est capable de donner des départs de qualité. Et c'est ce qu'il a fait», a constaté le gérant des Capitales, Patrick Scalabrini.

En huit manches sur le monticule lundi, Werner a accordé trois points - tous mérités - six coups sûrs et un but sur balles. Le gaucher a de plus retiré cinq frappeurs au bâton. Une performance de l'ancien des Padres de San Diego, qui a ravi l'homologue ottavien de Scalabrini, Hal Lanier.

«Nous avons eu un excellent départ de la part de notre partant. Il a lancé tout un match de baseball! On a commis une erreur, qui a mené à un point en deuxième, mais il a fait du bon boulot pour nous garder dans le match. Je pense que le coup de circuit [de Matt Tenaglia en cinquième] a été le point tournant», a estimé le gérant des Champions.

Après avoir pris une avance de 2-0 en deuxième manche, les Capitales n'ont pu résister à une poussée de trois points des Champions, en cinquième. Ces derniers avaient pris les devants 3-2, grâce entre autres à un circuit de deux points de Tenaglia. Les visiteurs ont doublé leur avance en début de sixième, après qu'un double de Francisco Sosa eut fait marquer Mike Schwartz. À leur tour au bâton, les Capitales ont réduit l'écart à 4-3, grâce à un simple de Tim Smith.

Un circuit de deux points de Roberto Ramirez, en septième, a permis aux Champions de prendre une confortable avance de 6-3. La troupe de Hal Lanier a complété le pointage en inscrivant trois autres points, en neuvième.

«Nous sommes très heureux de ce début de série. Ce que nous voulons faire maintenant, c'est de coller des victoires, ce que nous avons eu de la difficulté à faire depuis le début de la saison. J'aime notre club. Nous avons de l'expérience. J'espère qu'on puisse maintenant démarrer une séquence de victoires», a souhaité le gérant des Champions.

Avec les absences de Bell (ischio-jambier), Gurriel (obliques) et Johnson (talons), les Capitales ont de leur côté manqué de munitions contre un lanceur en pleine possession de ses moyens.

Morceaux manquants

«C'est sûr qu'avec Bell, Gurriel et Johnson hors de l'alignement, c'est plus difficile. On a hâte que ces gars-là reviennent. Même si on vient de connaître une séquence correcte. Ce sont des morceaux qui nous manquent», a admis Scalabrini.

Même si son partant Sheldon McDonald lui a donné un bon départ, le gérant s'inquiète de sa relève, particulièrement du rendement de Jamaine Cotton et de Scott Moviel, qui ont connu des sorties extrêmement difficiles, lundi.

«Ce sont deux gars qu'on veut voir s'élever. Ce sont deux joueurs qui ne le font pas nécessairement. Ça m'a forcé à amener Leach dans une situation que je ne voulais pas», a jugé Scalabrini.

Sébastien Boucher croyait devoir attendre jusqu'à l'entraînement au... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 2.0

Agrandir

Sébastien Boucher croyait devoir attendre jusqu'à l'entraînement au bâton de lundi avant de revoir ses anciens coéquipiers des Capitales. L'entraîneur des frappeurs et voltigeur des Champion était loin de s'imaginer qu'il pourrait reprendre le temps perdu à la douane canadienne!

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Un retour «excitant» pour Sébastien Boucher

Sébastien Boucher croyait devoir attendre jusqu'à l'entraînement au bâton de lundi avant de revoir ses anciens coéquipiers des Capitales. L'entraîneur des frappeurs et voltigeur des Champions d'Ottawa était loin de s'imaginer qu'il pourrait reprendre le temps perdu, au cours de la nuit précédente... à la douane canadienne!

Les Capitales rentraient de Sussex pendant la nuit, lorsqu'ils ont croisé les Champions au poste frontalier de Lacolle. Ces derniers rentraient également du New Jersey, où ils venaient de disputer trois matchs face aux Jackals.

«Je m'attendais de les voir arriver sur le terrain, mais j'ai pu voir toute la gang, hier soir [dimanche soir], quand on s'est croisés aux douanes. J'ai eu la chance de leur jaser ça un petit peu plus que j'aurais pu aujourd'hui», a raconté le Gatinois.

De retour au Stade municipal pour la première fois depuis qu'il a joint les Champions, l'ancienne vedette des Capitales avait l'impression de rentrer chez lui, lundi. «C'est excitant. C'est comme revenir à la maison. J'ai passé beaucoup de temps ici.»

Boucher ne perdait toutefois pas de vue ce qui le ramenait à Québec, soit de contribuer aux succès des Champions et de les aider à accéder aux séries. À leur première année dans la ligue Can-Am, les représentants d'Ottawa aspirent, après un lent début de saison, à demeurer compétitifs.

«Le talent est là. On a de très bons lanceurs qui peuvent nous garder dans les matchs. Notre offensive s'en vient sur le bon chemin. On a beaucoup de potentiel, c'est juste de mettre tout ça ensemble et de le faire tous les jours.»

En dehors du terrain, Boucher ne regrette pas sa décision d'avoir quitté les Capitales pour faire partie de l'aventure des Champions, dans sa région natale.

«Je suis très, très heureux. Je suis à la maison, à 15 minutes du stade. Tous les soirs et les matins, je suis avec mes enfants et ma femme. C'est vraiment le scénario idéal», soutient celui qui a récolté 361 coups sûrs et 327 points produits en six saisons à Québec.

En vitesse...

Le droitier des Capitales Karl Gélinas (5-0, 2,88) a été nommé lanceur de la semaine dans la ligue Can-Am, en vertu de deux victoires acquises entre le 15 et le 21 juin, soit des gains de 5-0 contre les Jackals, et de 6-5 sur les Miners. «Il est rendu à cinq victoires et aucune défaite, le Karl. S'il continue à faire ça, il va avoir une belle petite saison», a noté le gérant Patrick Scalabrini. Atteint à une jambe par une balle, dimanche, Gélinas passera une radiographie mardi afin de déterminer s'il y a fracture... Le voltigeur Nic Cuckovich a été libéré par les Capitales après le match de lundi. La recrue Ben Bostick s'amènera, au cours des prochains jours... Les Capitales délégueront le gaucher Mark Hardy (2-0, 2,67) sur la butte, mardi. Il fera face au droitier Wilmer Font (3-1, 6,12).

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer