New Jersey 1 / Capitales 3: Bell n'a pas eu à briser sa promesse

Alexei Bell est revenu au jeu après une... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Alexei Bell est revenu au jeu après une absence de 15 matchs en raison d'une blessure à la cuisse. Il a bouclé son premier rendez-vous à Québec sans frapper la balle en lieu sûr.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Sur le coup de 17h30, il a reçu le feu vert du médecin. À 19h, Alexei Bell faisait sa rentrée tant attendue au Stade municipal, où les Capitales de Québec ont vaincu les Jackals du New Jersey 3-1, lundi soir, en ouverture d'une série de trois matchs. Le joueur cubain n'a cependant pas été un facteur dans cette rencontre, à part d'en augmenter l'intérêt.

Bell est revenu au jeu après une absence de 15 parties en raison d'une blessure à la cuisse. Il a bouclé son premier rendez-vous à Québec sans frapper la balle en lieu sûr en quatre présences. Le plus long coup du match a été celui de Kalian Sams, en quatrième, son circuit en solo brisant une égalité de 0-0.

«Après 20 jours d'inactivité, je me sentais bien et j'étais content de revenir au jeu. J'ai trouvé qu'il y avait de l'ambiance, c'était plaisant. Je n'étais pas nerveux de jouer un premier match à Québec, je manquais juste un peu de synchronisme parce que ça faisait longtemps que je n'avais pas joué. À force de jouer tous les jours, je vais le retrouver», a raconté Bell devant l'abri des locaux après le match par l'entremise de l'interprète de l'équipe.

En même temps qu'il lui confirmait sa place dans l'alignement, le gérant Patrick Scalabrini avait fait promettre à Bell de ne pas voler de but ni de courir à plus de 75 % de sa capacité vers le premier coussin. «C'est vrai, je lui avais promis cela, mais parfois, en situation de match, ça peut m'arriver que j'oublie», a dit le souriant Cubain de 31 ans qui n'a pas eu à revenir sur sa parole.

Bell avait conservé une moyenne de ,364 avec deux circuits et six points produits avant de se blesser à une cuisse à Sioux Falls, le 27 mai. À son premier match dans la ligue Can-Am, il avait frappé un double, un triple et un circuit. Il est l'un des meilleurs joueurs cubains de la dernière décennie et revendique 138 circuits en 14 saisons en «Serie Nacional». En 2007, il a frappé 31 longues balles et produit 111 points, un record cubain. À ce jour, le joueur par excellence du tournoi de baseball des Jeux olympiques de 2008 est le seul de l'histoire de son pays à avoir cogné 25 circuits et volé 25 buts au cours d'une même saison.

«On était tous contents de le voir revenir au jeu. Et même s'il n'a pas fait grand-chose au bâton, ça permet aux autres de se retrouver à leur place dans l'alignement des frappeurs. Il est rapide, explosif, puissant et peut changer l'allure d'un match à lui seul. Sa présence met tout le monde en confiance», a indiqué Scalabrini, ravi par la qualité du spectacle offert, lundi.

Belle sortie de Dubois

«Un beau match, serré comme je m'y attendais. On a quand même gagné au premier départ professionnel d'un jeune lanceur et d'une longue sortie en relève d'un autre qui n'avait pas été utilisé depuis longtemps», ajoutait-il à propos du vainqueur Derek Dubois (1-0), qui n'a donné qu'un point et quatre coups sûrs en plus de réussir quatre retraits au bâton en cinq manches, et de Jamaine Cotton, efficace pendant trois manches en relève. Utilisé en neuvième, Deryk Hooker a préservé sa sixième victoire de la saison.

Annoncé à la dernière minute, le retour au jeu de Bell n'a pas eu d'effet aux tourniquets du stade. À moins d'une autre blessure, il sera dans l'alignement très souvent d'ici la fin de la saison, d'autant plus qu'il n'a pas été invité à se joindre à l'équipe nationale pour le rendez-vous panaméricain de Toronto.

Sur le losange

Jonathan Malo a produit le point décisif à l'aide d'un simple en fin de cinquième manche, brisant une égalité de 1-1, tandis que Tyler Young en a ajouté un d'assurance en fin de septième sur un retrait à l'avant-champ... Un jeune joueur japonais attendait le gérant sur le perron du stade, lundi après-midi, afin d'obtenir un essai. Patrick Scalabrini a donc invité Masahiro Miyadera à participer à l'exercice au bâton des Capitales. «Par principe, je lui ai accordé sa chance. Au moins, c'était un joueur d'avant-champ», disait celui qui n'avait jamais vécu une telle situation auparavant... Le lanceur Karl Gélinas doit grimper sur le monticule, mardi (19h), à moins qu'un terrain glissant n'incite le gérant à retarder son retour... Atteint à la cheville par un coup en flèche de Tanner Rust pendant l'exercice au bâton, lundi, l'arrêt-court cubain Yordan Manduley a donné la frousse aux Capitales, mais un peu de glace a chassé la douleur et assuré sa présence en soirée. Il ne lui reste que deux matchs à jouer avant son départ pour un mois avec l'équipe nationale.  

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer