Les Capitales bousillent une belle chance en fin de 11e manche

Derrick Penilla a été brillant dans la défaite... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Derrick Penilla a été brillant dans la défaite des siens. Le lanceur partant des Capitales a accordé seulement un point, un coup sûr, un but sur balles et a retiré huit frappeurs en sept manches.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les Capitales de Québec ont bousillé une belle occasion de s'offrir une autre victoire à leur dernier tour au bâton, samedi soir au Stade municipal, mais au lieu de rentrer au vestiaire avec le sourire, ils s'en voulaient d'avoir abandonné trois coureurs sur les sentiers.

Résultat, ils ont subi une défaite de 2-1 en 11 manches face aux Boulders de Rockland. Il s'agit d'un premier revers pour les Capitales après trois succès d'affilée. Une défaite qui portait ombrage à l'excellente sortie du partant Derrick Penilla et du releveur Shaun Ellis, qui n'ont donné que trois coups sûrs à l'adversaire.

«Dommage pour Penilla, qui a offert un départ de très grande qualité. Dès le camp, il montrait des signes de brillance et on espérait un match comme ça de sa part, mais il n'a pas été appuyé. Même chose pour Ellis», analysait le gérant Patrick Scalabrini.

Le règlement de la Ligue Can-Am voulant que l'on poste un coureur au deuxième coussin pour entreprendre la 11e manche a favorisé les visiteurs. Ils ont réussi à lui faire croiser le marbre à l'aide d'un amorti et d'un ballon sacrifice.

Manque d'opportunisme

À leur tour et avec Malo au deuxième, les Capitales ont profité d'un simple de Josué Peley et d'une erreur pour avoir deux coureurs en position de marquer, sans retrait. Kalian Sams s'est ensuite élancé sur une troisième prise, Tim Smith a reçu une passe gratuite intentionnelle, Jean-Luc Blaquière a frappé un ballon à l'entre-champ et Tanner Rust a suivi avec une chandelle au champ gauche. Fin de la menace.

«Clairement, on avait les gars qu'on voulait là, mais on n'a pas été opportuniste. Ça s'explique par un manque d'exécution, une mauvaise approche et ça se répercute sur notre confiance», ajoutait Scalabrini.

Mais le gérant pointait aussi un autre responsable : lui-même. «J'aurais dû pousser Malo au marbre [sur le simple de Peley], c'est un peu ma faute aussi si on a perdu. J'ai fait une erreur, je pensais à la victoire, et quand j'ai vu qu'ils n'affronteraient pas Smith, je savais que ça se compliquerait», avouait-il.

Plus tôt, Peley avait créé l'égalité 1-1 en sixième à l'aide d'un double. Les Boulders avaient pris les devants 1-0 en deuxième sur le circuit de Marcus Nidiffer, son troisième de la série. Il s'agissait du seul coup sûr frappé aux dépens de Penilla, auteur de huit retraits au bâton en sept manches. Ellis (0-1) a écopé d'une défaite qu'il ne méritait pas après quatre solides manches en relève.

«C'est de valeur pour nos lanceurs, ils ont fait un super job. On ne peut pas demander mieux de leur part. Offensivement, on n'a pas bien exécuté, je suis là-dedans. Il est tôt dans la saison, mais ça arrive trop souvent qu'on rate des chances, il faut corriger ça», résumait Blaquière, bien placé derrière le marbre pour admirer les sorties de Penilla et Ellis.

Les Capitales ont bouclé le match avec sept coups sûrs, dont deux chacun pour Peley et Tyler Young.

***

Le nouveau papa au poste

Au lendemain de la naissance prématurée de sa fille, Nayla, Josué Peley était de retour dans l'alignement des Capitales. Il recevait l'accolade de ses coéquipiers qui le surnommaient «papa», pour l'occasion. «Mon congé de paternité, c'était hier... Le bébé ne devait pas venir au monde tout de suite, mais tout s'est passé très vite et ça a été sûrement les cinq heures les plus rapides de ma vie, ça m'a eu l'air de cinq minutes. Ma blonde est au CHUL, elle et le bébé sont entre des bonnes mains, les médecins ont été très bons. Ils m'ont dit que je pouvais aller jouer, mais je retourne passer la nuit à l'hôpital après le match», racontait Peley, dont les parents ont accouru à Québec, vendredi soir.

Gélinas: départ repoussé

Blessé au cou, le lanceur Karl Gélinas ne devrait pas être en mesure de lancer, demain, à son tour régulier dans la rotation. Le droitier s'est fait mal à Trois-Rivières, mardi, où l'on a poursuivi le match contre les Aigles malgré des conditions pitoyables. «Il y avait de la boue sur le monticule, mon pied a glissé et j'ai senti quelque chose. Depuis, j'ai de la misère à bouger. Ça va un peu mieux, mais je viens de lancer dans l'enclos et dès que je force un peu, c'est douloureux», expliquait l'auteur d'une fiche de 3-0 en quatre départs. Si Gélinas n'est pas en mesure de grimper sur la butte, le gérant Patrick Scalabrini n'aura pas le choix de puiser dans sa relève pour ce départ.

Jamie Keefe suspendu

Les Boulders n'étaient pas dirigés par Jamie Keefe, samedi soir, puisque le gérant de Rockland a écopé d'une suspension au lendemain d'un match où il a lancé des bâtons sur le terrain après avoir été expulsé en fin de huitième à la suite d'un appel serré au marbre qui avait permis aux Capitales de créer l'égalité avant de filer avec la victoire, une manche plus tard.

Il sera de retour à la barre de son équipe, dimanche, à l'occasion du dernier match de cette série de quatre. Le Cubain Ismel Jimenez (2-2) sera au monticule pour Québec. Après son départ, son nom sera inscrit sur une liste inactive spéciale puisqu'il participera aux Jeux panam avec l'équipe nationale de son pays en compagnie de l'arrêt-court Yordan Manduley. Ils s'envoleront pour Cuba en milieu de semaine afin de prendre part à un camp d'entraînement avec leurs compatriotes avant le grand rendez-vous de Toronto.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer