• Le Soleil > 
  • Sports > 
  • Baseball 
  • > Les Capitales l'emportent 4-3 au grand plaisir du nouveau papa Josué Peley 

Les Capitales l'emportent 4-3 au grand plaisir du nouveau papa Josué Peley

Tyler Young plonge vers le premier but pour... (Photo Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Tyler Young plonge vers le premier but pour éviter le relais du lanceur des Boulders qui tentait de le surprendre. Le troisième but des Capitales a été très présent sur les sentiers hier, lui qui a frappé deux coups sûrs, soutiré deux passes gratuites et marqué trois points, dont celui de la victoire.

Photo Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Pendant que les Capitales de Québec l'emportaient 4-3 face aux Boulders de Rockland, vendredi devant 3308 spectateurs au Stade municipal, la conjointe de leur coéquipier Josué Peley donnait naissance au premier enfant du couple, une fillette prénommée Nayla et née prématurément. Sortez les cigares!

Avec une égalité de 3-3 à leur dernier tour au bâton, les Capitales ont réussi à remplir les buts après deux retraits, mais ils n'ont pas eu à attendre le gros coup sûr puisqu'un mauvais lancer du releveur Luis Sanz (0-1) a permis à Tyler Young de croiser le marbre pour le point décisif. Il s'agissait de leur troisième victoire de suite.

«À la blague, j'ai dit à Young qu'il croiserait le marbre en joggant... Jadis, nous étions très difficiles à battre à la maison. On veut que les équipes aiment venir à Québec pour voir la ville, mais pas pour jouer contre nous. Ç'a été un match excitant, et un vétéran comme Tim Smith [deux points produits] s'est levé pour générer de l'offensive, mais l'absence de Peley et [Alexei] Bell se fait sentir», résumait le gérant Patrick Scalabrini.

La huitième a été enlevante. Après avoir vu les Boulders créer l'égalité 2-2, les Capitales ont répliqué avec un point controversé qui a mené à l'expulsion du gérant adverse, Jamie Keefe. L'arbitre a semblé modifier son appel au marbre au profit de Young, dont la glissade tête première permettait aux siens de prendre les devants 3-2. Keefe a enguirlandé l'homme en bleu, enfoui le marbre de terre et lancé des bâtons sur le terrain.

«Ce jeu a changé l'allure du match. Il a vu ce qu'il a vu, je n'ai rien à dire, mais tu peux écrire ce que tu as vu. Espérons que la prochaine fois, l'appel sera de notre côté. Nous avons quand même eu nos chances de faire des dommages, et pour une rare fois, on n'a pas réussi de coups sûrs opportuns. Mais quelle belle soirée, devant une foule nombreuse. On n'est qu'en juin et ça avait déjà l'air d'un match de championnat», disait Keefe, d'humeur agréable.

Lanceurs chanceux

Les lanceurs des Capitales ont été chanceux de s'en tirer avec seulement trois points marqués contre eux. Le partant Mark Hardy et les trois releveurs ont accordé sept buts sur balles aux Boulders, qui avaient pris les devants 1-0 en deuxième avant de voir les Capitales répliquer avec deux en quatrième sur un double de Smith et un simple de Jean-Luc Blaquière.

Hardy a quitté après avoir effectué 101 lancers en cinq manches, ce nombre élevé étant en lien avec quatre buts sur balles et sept retraits au bâton. Derek Hooker (2-0) a été crédité de la victoire, même s'il a perdu une avance de 3-2 en début de neuvième «Dans un match aussi serré, on ne peut pas accorder autant de but sur balles au premier frappeur d'une manche», ajoutait Scalabrini.

L'auteur du point victorieux était souriant. «Je voulais juste me rendre sur les buts et permettre à nos gros canons de produire. Pour ce qui est du jeu au marbre, je ne m'en souviens plus trop, je me suis cogné la tête. Le receveur bloquait bien le marbre, mais il a semblé jongler avec la balle», résumait Young.

À l'hôpital, en fin de soirée, Peley se réjouissait de la victoire. «J'avais demandé aux gars de gagner ça pour la petite!

Bell bientôt de retour

Blessé à une cuisse dès le sixième match de la saison, le Cubain Alexei Bell est sur le point de revenir au jeu. Après sa rencontre avec le médecin, jeudi, le voltigeur a appris qu'il pourrait reprendre du service avant la fin du présent séjour à domicile. «Il devrait jouer mardi, sinon mercredi. On ne précipite pas son retour, même qu'on attend un jour ou deux de plus pour s'assurer qu'il soit vraiment à 100 %», disait le gérant Patrick Scalabrini.

Bell a connu un départ du tonnerre en Amérique du Nord, Scalabrini le qualifiant de «joueur électrisant». Il frappait pour une moyenne de ,364 avant de tomber au combat à Sioux Falls, voilà deux semaines. Son compatriote Yuniesky Gurriel a réintégré l'alignement, hier, après un séjour d'une semaine sur la liste des blessés. Malade (il l'était aussi lors de sa sortie difficile la veille), le releveur Shaun Ellis n'était pas disponible et avait été invité à rester à la maison.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer