Les Capitales divisent le double contre les Aigles

Le voltigeur Tanner Rust fonce au marbre pour... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le voltigeur Tanner Rust fonce au marbre pour marquer un des points des Capitales pendant que le receveur des Aigles, Simon Gravel, tente de récupérer le relais d'un de ses coéquipiers lors du premier match du programme double remporté par Québec 12-5. Trois-Rivières a gagné la deuxième partie, 5-1.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les Capitales ont divisé le programme double qui les opposait aux Aigles de Trois-Rivières, jeudi soir, au Stade municipal.

Après une éclatante victoire de 12-5 dans le premier match, ils ont baissé pavillon 5-1 dans le deuxième. En vertu du gain de mercredi, l'équipe de Patrick Scalabrini remporte sa série d'ouverture à domicile.

Le premier duel, fertile en rebondissements, s'est joué en deux temps. Lors des trois manches initiales, les Capitales (7-6) ont été muselés par Mike Bradstreet, lanceur de la dernière semaine dans la ligue Can-Am. Les Aigles (5-5) menaient déjà 3-0 après cette séquence, entre autres grâce au premier circuit chez les pros du Québécois Simon Gravel.

Puis les Capitales se sont déchaînés, cognant 11 coups sûrs dans les quatre dernières manches de ce match qui en comptait sept, programme double oblige. Les principales réussites des locaux sont venues de Kalian Sams, auteur d'un circuit de deux points en quatrième et d'un double de deux points en cinquième. Ses cinq points produits - il a aussi été atteint par un tir alors que les buts étaient remplis en sixième - lui ont valu le titre de joueur du match.

Scalabrini était heureux de la remontée des siens, surtout dans le contexte d'un court duel. «Un match de sept manches, ça joue dans la tête des joueurs quand tu tombes tôt de l'arrière. Contre un lanceur en pleine possession de ses moyens, on avait le feeling que ça allait être difficile. Mais les gars ont mis de la pression constamment sur l'adversaire», a expliqué le gérant.

Un «bonbon» pour Duchesneau

L'autre moment fort de la rencontre est venu du bâton de Jérôme Duchesneau, 19 ans, joueur d'un jour pour les Capitales. Appelé par Scalabrini pour pallier l'absence des blessés, la vedette des Diamants de Québec, dans le junior, a cogné un simple bon pour un point à sa première apparition au bâton chez les pros, alors qu'il frappait en relève de Jonathan Malo.

«Je lui ai donné un petit bonbon, l'opportunité de jouer un petit peu professionnel. C'est un bonus pour nous, un gros coup sûr. On l'aime bien, alors peut-être qu'à moyen terme il pourrait revenir nous aider au besoin.»

Le partant Sheldon McDonald a été crédité de la victoire, tandis que Shaun Ellis a récolté son premier sauvetage de la saison.

Le gérant des Aigles, Pierre-Luc Laforest, s'est quant à lui dit surpris par la contre-performance de son partant. «Bradstreet, depuis qu'on l'a acquis l'an dernier, a très bien lancé. C'est un gars capable de sortir des grosses manches. Mais il faut donner crédit aux frappeurs des Capitales, qui n'ont pas essayé de trop en faire.»

Laforest a ensuite parlé de sa relève, qui l'a déçu. «Quand nos releveurs viennent, il faut qu'ils lancent des prises. On ne peut pas toujours être derrière contre des bons frappeurs.»

Laforest n'a pas eu besoin d'eux dans le deuxième match. Le partant Ryan Bollinger (2-0) a lancé un match complet n'allouant que trois coups sûrs aux Capitales, qui ont marqué leur seul point en première manche à la suite d'une erreur du joueur de troisième-but des Aigles, Daniel Mateo.

Scalabrini expulsé

Le reste de la rencontre a été l'affaire des visiteurs, sauf quand Scalabrini a enguirlandé l'arbitre au marbre après que ce dernier eut déclaré un amorti de Yordan Manduley en jeu, alors que les Capitales y voyaient une fausse balle. Le gérant a été chassé du match.

«Il m'a sorti avant que je me fâche», a raconté Scalabrini. «Lorsqu'il m'a mis dehors, c'est sûr que j'en ai mis un peu pour essayer de réveiller mes joueurs. Clairement, ça n'a pas fonctionné.»

La défaite va à la fiche d'Ismel Jimenez (2-1), qui n'a lancé que trois manches.

En bref

  • Patrick Scalabrini a mis la main sur un joueur d'utilité, Nic Cuckovich, pour l'aider dans les prochaines semaines. Le Britanno-Colombien de 23 ans a été un choix de 17e ronde des Royals de Kansas City en 2011. Il faisait partie cette saison de la ligue Mount Rainier, qui offre du baseball indépendant dans le nord de la côte pacifique américaine. Le circuit vient de passer de six à quatre équipes et semble en situation précaire.
  • Alexei Bell sera sur la touche pour deux semaines encore. «Une bonne nouvelle», a affirmé Scalabrini jeudi, lui qui craignait une plus longue absence pour le voltigeur cubain. Bell est ralenti par une petite déchirure à la cuisse.
  • Ennuyé par une infection à un pied, Yuniesky Gurriel a été placé sur la liste des blessés, mais il devrait être disponible au début de la semaine prochaine.
  • Les Capitales ne joueront pas avant lundi, alors qu'ils retrouveront les Aigles, cette fois-ci à Trois-Rivières.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer