La capitale des champions

Les champions de la saison et des séries éliminatoires de la Ligue de baseball... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les champions de la saison et des séries éliminatoires de la Ligue de baseball junior élite du Québec logent dans la capitale depuis deux ans. Avant les Diamants de Québec et leur campagne record de l'an dernier, les Castors de Charlesbourg avaient réussi le doublé, en 2013. Voilà que les équipes voisines sont plus que jamais au coude à coude et se lancent toutes deux à la conquête du même titre de division, à compter de samedi après-midi.

Le gérant Dominik Walsh, entouré de Maxime Martin... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 2.0

Agrandir

Le gérant Dominik Walsh, entouré de Maxime Martin Gagnon, de William Robitaille (à l'avant), de Jean-Christophe Dupuis et de Jérôme Duchesneau.

Le Soleil, Erick Labbé

Lendemain de triomphe

«Je ne veux faire de peine à personne, mais on pourrait en perdre plus que cinq cette année! La question n'est pas de savoir si on va être capable de le refaire, mais plutôt si une équipe sera un jour capable de le refaire», affirme Dominik Walsh, à propos de l'été de rêve vécu par ses Diamants en 2014.

À sa première année comme gérant dans le junior, il avait mené sa troupe à un record de ligue de 43 victoires en saison régulière, aux grands honneurs du championnat canadien et à l'ultime triomphe en séries.

«On est conscient de ne pas avoir la même équipe cette année», admet-il. «Mais il n'a jamais été question de reconstruction. L'an passé, il était clair que la fenêtre était grande ouverte. Et si elle s'ouvre ne serait-ce qu'un peu encore cette année, on va essayer.»

Pas à zéro

Les Diamants ont perdu sept finissants de 22 ans. La moitié de l'alignement offensif doit être renouvelé. «Seul lanceur de la ligue capable de gagner un match 1-0», selon Walsh, le partant étoile Jonathan Paquet (2009 à 2014) constitue une perte immense pour les champions en titre.

«Mais on ne repart pas à zéro», assure le pilote. Les trois premiers frappeurs reviennent. Avec 40 larcins l'an dernier, Manuel Bouffard (22 ans, Collège Monroe) s'est avéré de loin le meilleur voleur de buts de la ligue. «La bougie d'allumage de l'équipe», au dire de son patron.

Puis après le très complet Jérôme Duchesneau (20 ans) arrive le joueur par excellence de la ligue la saison dernière, le troisième-but David Glaude (21 ans, Université Missouri Western State), qui pourrait être muté à l'arrêt-court. Mais Glaude vient de subir une opération au genou, jeudi, ce qui retardera son retour dans l'alignement.

La clé reste la profondeur au monticule, avec 19 programmes doubles sur50 matchs joués en trois mois. Les meilleurs bras appartiennent à Marc-Antoine Bérubé (22 ans, Université de Pittsburgh), Xavier Tremblay (21 ans) et Jean-Christophe Dupuis (22 ans), tandis que trois jeunes artilleurs promus du midget AAA s'ajoutent.

Le gérant Dave Dufour entouré de Brendon Lecours,... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 3.0

Agrandir

Le gérant Dave Dufour entouré de Brendon Lecours, Maxime Dumas et Frédéric D'Amour.

Le Soleil, Erick Labbé

Unité retrouvée

L'an dernier, avec 19 matchs réguliers à jouer, les Castors ont décidé de penser à l'avenir. Évaluant ses chances de vaincre Québec comme nulles et voyant son vestiaire divisé, Dave Dufour a expédié ses quatre vétérans de 22 ans sous d'autres cieux. Dont un lanceur et un receveur chez ses frères ennemis des Diamants, bientôt sertis de toutes les récompenses.

Le gérant amorce donc la présente campagne en pleine confiance de remporter sa division devant Québec, Trois-Rivières et Saguenay. À la lumière d'un calendrier comptant six fins de semaine de quatre rencontres - la quasi-moitié des 50 matchs juste là -, il a tonifié son offre sur la butte.

À l'as lanceur Charles Roberge (22 ans) s'ajoutent Dany Paradis-Giroux (22 ans, Collège Northeastern Oklahoma A&M), Alex Clavet (21 ans, Collège Monroe) et Maxime Dumas (19 ans). Paradis-Giroux a été acquis par transactions et Clavet revient d'une blessure qui lui a fait rater l'entièreté de la saison 2014, tandis que Dumas devrait s'avérer une recrue d'impact.

À la frappe, Philippe Berthiaume(20 ans, Collège Seminole State) demeure le chef de file chez les Castors encore cette année. Après ses frères Matthieu (1998 à 2002, Québec et Charlesbourg) et François (1999 à 2001, Québec), il est le troisième de la lignée à évoluer dans la LBJEQ.

Comme Dumas au monticule, le petit voltigeur Antoine Léonard devrait faire sa marque à sa première année dans les rangs juniors. Dufour estime que LaSalle sera l'équipe à surveiller, avec Québec et Montréal.

Grâce à Roy

Par ailleurs, le coach explique les succès des deux formations de la Vieille Capitale par la qualité du programme baseball-études dirigé par Jean-Philippe Roy. Six des 13 clubs juniors élites proviennent de la région montréalaise.

Autant chez les Castors que les Diamants, la grande majorité des joueurs ont été formés au sein de cette structure scolaire qui rassemble aujourd'hui quatre écoles secondaires (Cardinal-Roy, Pointe-Lévy, Séminaire Saint-François et La Seigneurie) et un cégep (Saint Lawrence).

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer