Hamilton résiste aux attaques de Vettel

Au classement des pilotes, Lewis Hamilton a un... (AFP, Loic Venance)

Agrandir

Au classement des pilotes, Lewis Hamilton a un déficit de sept points sur Sebastian Vettel.

AFP, Loic Venance

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Spa

Lewis Hamilton (Mercedes) a remporté dimanche le Grand Prix de Belgique de Formule Un, inscrivant ainsi une cinquième victoire cette saison. Il a devancé par 2,4 secondes la Ferrari de Sebastian Vettel, et par 10,8 secondes et la Red Bull de Daniel Ricciardo.

Avec environ 10 tours à disputer, l'Allemand est venu bien près de ravir la tête au Britannique, se plaçant à ses côtés dans un long passage droit. Hamilton a toutefois réussi à prendre le virage en premier, de justesse.

«Je ne suis pas entièrement satisfait», a dit Vettel, relatant qu'il a un peu mal approché ce tournant. «J'attendais une erreur de Lewis et elle n'est pas venue.», a-t-il ajouté.

Au classement des pilotes, l'avance de Vettel se chiffre à sept points devant Hamilton, qui en était à sa 200e course en carrière. «Un solide week-end pour moi et l'équipe, a dit Hamilton. Je suis très reconnaissant pour tout le travail acharné qui a été fait.»

Vettel compte quatre victoires et autant de deuxièmes places. Hamilton a obtenu deux fois la deuxième position. «Je dirais que notre rythme a été très bon, a commenté Vettel. J'ai bien hâte à la prochaine course [le Grand Prix d'Italie à Monza, la fin de semaine prochaine].»

Ricciardo terminait troisième pour la cinquième fois cette année. Il s'est imposé en Azerbaïdjan, au mois de juin.

Stroll 11e

Le Québécois Lance Stroll a fini 11e au volant de sa Williams. «Nous sommes arrivés juste à court pour les points et c'est dommage, mais ç'a quand même été une bonne course, a dit Stroll. J'ai subi un peu de dommages en dépassant Kevin Magnussen (Ferrari). Une partie de l'aile avant s'est brisée et par la suite, c'était surtout une question d'amener la voiture à destination. Je ne pouvais plus vraiment attaquer.»

Kimi Raikkonen a terminé quatrième avec sa Ferrari, devant la Mercedes de Valtteri Bottas. Le top 10 a été complété par Nico Hulkenberg (Renault), Romain Grosjean (Haas), Felipe Massa (Williams), Esteban Ocon (Force India) et Carlos Sainz (Toro Rosso).

Une collision entre Ocon et Sergio Perez (Force India) a semé des débris sur la piste au 30e tour (sur 44), amenant la présence de la voiture de sécurité, et ce pendant quatre tours.

Toujours sans victoire cette saison, le jeune Max Verstappen doit continuer d'être patient : sa course a pris fin au huitième tour, sa Red Bull n'avançant plus. «Je ne peux pas y croire», a confié le pilote de 19 ans, exaspéré. C'était la sixième fois cette année qu'il n'arrivait pas à compléter une épreuve. Son meilleur résultat de la saison remonte à avril, avec une troisième place en Chine.

La course a aussi été frustrante pour Fernando Alonso, le champion de la Formule 1 en 2005 et 2006. Il est parti 10e, mais sa McLaren ne donnait pas le rendement souhaité. «Plus de radio d'ici à la fin de la course», a t-il répondu à l'équipe, après avoir reçu des consignes qui ne faisaient pas son bonheur. La journée d'Alonso a pris fin au 26e tour, son bolide ayant trop d'ennuis avec les moteurs Honda.

Mick Schumacher ému au volant d'une voiture de son père

Le fils de Michael Schumacher, Mick, a effectué... (AFP, Stéphanie Lecocq) - image 3.0

Agrandir

Le fils de Michael Schumacher, Mick, a effectué un tour d'honneur sur le circuit de Spa-Francorchamps, avant le Grand Prix de Belgique, au volant d'une des anciennes monoplaces de son père, à l'occasion du 25e anniversaire sa première victoire en F1.

AFP, Stéphanie Lecocq

Le fils de Michael Schumacher, Mick, a parlé d'un moment «émouvant et amusant» après avoir effectué un tour d'honneur sur le circuit de Spa-Francorchamps, avant le Grand Prix de Belgique, au volant d'une des anciennes monoplaces de son père, à l'occasion du 25e anniversaire sa première victoire en F1. 

«C'était fantastique, un plaisir pour moi de pouvoir la piloter. C'était émouvant et amusant. Cette voiture a beaucoup d'histoire, a-t-il raconté. Je n'ai pas hésité du tout à le faire. Quand j'ai appris que je pourrais piloter la voiture ici, j'ai juste eu envie de le faire et je suis heureux de l'avoir fait», a-t-il poursuivi. Mick Schumacher, 18 ans, qui court actuellement en Formule 3, a pris le volant de la monoplace Benetton avec laquelle son père, septuple champion du monde, a remporté son premier titre mondial en 1994.

Après deux sacres avec Benetton en 1994 et 1995, Schumi a remporté le titre mondial à cinq reprises entre 2000 et 2004 avec Ferrari. L'Allemand affiche à son palmarès 91 victoires en F1, la dernière en Chine en 2006. 

Michael Schumacher, 48 ans, n'a plus été vu en public depuis qu'il a été grièvement blessé à la tête lors d'un accident de ski en 2013.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer