Une rive en moins pour le Marathon SSQ

Chantal Lachance, vice-présidente marketing et opérations de Gestev,... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Chantal Lachance, vice-présidente marketing et opérations de Gestev, a souligné que c'est à la suite de consultations publiques que les organisateurs ont décidé de concentrer dorénavant le Marathon SSQ à Québec. L'événement célèbre ses 20 ans cette année.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Au terme de sa 20e et dernière présentation sous sa forme actuelle en fin de semaine, le Marathon SSQ quittera définitivement la rive sud de Québec pour se dérouler entièrement sur la rive nord et ce, dès 2018.

Avec ce changement, le producteur délégué Gestev entend faire du plus grand événement de course à pied de la région un «marathon de destination», à l'image de celui de San Francisco. C'est à la suite de quelques consultations publiques que les organisateurs en sont venus à la décision de concentrer dorénavant l'événement à Québec.

Nombreux sont les participants à leur avoir manifesté leur envie d'un nouveau parcours et leur intérêt pour une course qui débute et se termine au même endroit. De son côté, Gestev désirait également pouvoir miser sur le pouvoir d'attraction de la ville.

«On voulait emprunter tous les attraits touristiques de Québec et faire du Marathon de Québec, un marathon "carte postale". Un marathon historique et ce qu'on pourrait appeler un marathon de destination. On veut que ce marathon-là soit attractif d'un point de vue touristique et que les gens viennent dans notre belle grande région avec pour excuse de participer à un marathon», a expliqué la vice-présidente marketing et opérations de Gestev, Chantal Lachance.

Désormais évincée du parcours du Marathon SSQ, la Ville de Lévis continuera néanmoins d'accueillir le très populaire Demi-marathon de Lévis, une épreuve sanctionnée par la Fédération québécoise d'athlétisme, qui ouvre la saison de «Je cours Qc», en mai. Selon les organisateurs, les pourparlers entre les différents acteurs, dont les représentants de Lévis, se sont fait sans heurts.

«Cette décision-là a été prise main dans la main avec la Ville de Québec et la Ville Lévis. On a eu des rencontres - ça n'a pas été plusieurs rencontres -, et on n'a pas été obligés d'y aller à coup de persuasion. C'est d'un commun accord, les trois groupes ensemble, que cette décision-là a été prise, d'amener le marathon à 100 % sur la ville de Québec et de mettre une emphase très sportive de développement sur le Demi-marathon de Lévis, qui est une épreuve exceptionnelle», a soutenu Lachance.

Doubler le nombre de participants

Avec ce changement de décor, Gestev pense être en mesure de doubler le nombre de participants au Marathon SSQ - déjà au nombre record de 8000 cette année, soit 500 de mieux qu'en 2016, et en provenance de 24 pays - d'ici cinq ans.

«C'est notre ambition. On s'est donné de très gros objectifs. On se donne une fenêtre de quatre à cinq ans pour atteindre notre objectif, soit de dépasser le 10 000-15 000 participants», a poursuivi la vice-présidente, confirmant du même souffle que le nouveau parcours était déjà sur la planche à dessin, mais n'était pas encore finalisé. 

Lorsque se mettra en branle le 20e Marathon SSQ dimanche, on célébrera donc pour une dernière fois l'héritage laissé par «Courir à Québec» et son grand manitou, Denis Therrien, qui passait le flambeau à Gestev, en 2015.

«C'est la 20e édition, alors ce n'était pas le temps de changer et de tout virer ça de bord. Alors, on a respecté ce qui était en place, qui est magnifique, un très beau travail jusqu'à présent. Donc, les parcours sont pratiquement les mêmes, à l'exception d'un ajout d'une course de 2 km pour permettre aux jeunes de s'initier à la course à pied», a encore fait savoir Lachance.

Vendredi (midi à 20h) et samedi (10h à 18h), l'exposition «Je cours Qc», ouverte au grand public, sera présentée en marge de l'événement, au Centre des congrès. Une quarantaine de kiosques et plusieurs conférences, dont celle de l'acteur et chanteur Mario Saint-Amand, adepte de course à pied et ambassadeur du Marathon SSQ, seront accessibles.

Cinq épreuves au programme

Le Marathon SSQ, ce n'est pas que la grande course de 42,2 km, mais ce sont cinq épreuves qui se déploieront sur trois jours, de vendredi à dimanche. La fin de semaine de course à pied s'ouvrira vendredi avec la Course des étoiles SSQ, une épreuve non chronométrée de type fun run, dont le départ sera donné au Parc de la Francophonie, à 20h.

Les festivités se poursuivront samedi avec la présentation de la Course des jeunes Tanguay (2 km et 5 km) et du 5 km de la Santé SSQ, qui se mettront en branle à 15h (2 km) et 16h (5 km), au Parc de la Francophonie.

L'événement se conclura dimanche avec la présentation des trois épreuves de longue distance : le marathon (Rue J.-B. Michaud, Lévis, 7h pour les coureurs lents et 7h30), le 21,1 km (Anse Benson/Côte Rouge, Lévis, 7h) et le 10 km (Impasse des Cageux, 10h). Les inscriptions en ligne seront acceptées jusqu'à samedi, 16h30, au http://www.jecoursqc.com/marathon-quebec/inscriptions/ 




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer