L'or et un record pour Kylie Masse

La médaille d'or de Masse est la première... (AP, Darko Bandic)

Agrandir

La médaille d'or de Masse est la première du Canada à ces championnats.

AP, Darko Bandic

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Budapest

Kylie Masse a écrit une page d'histoire, mardi, en devenant la première nageuse canadienne championne du monde.

L'Ontarienne de 21 ans a arrêté le chrono à 58,10 secondes pour mériter la médaille d'or du 100 m dos aux Championnats du monde aquatiques. Cette performance lui a ainsi permis d'abaisser l'ancienne marque mondiale de 58,12 détenue par la Britannique Gemma Spofforth depuis les mondiaux de Rome en 2009, époque des combinaisons en polyuréthane. Elle a devancé l'Américaine Kathleen Baker (58,58) et l'Australienne Emily Seebohm (58,59).

«Je pense que je ne le réalise pas encore, s'est exclamée Masse. J'ai touché le mur, j'ai regardé et je voulais m'assurer que je regardais le bon nom et le bon temps. J'étais tellement heureuse.»

Masse avait remporté une médaille de bronze aux Jeux olympiques de Rio l'an dernier, où elle avait établi une nouvelle marque canadienne. «Après les Olympiques, j'ai pris confiance en moi et emmagasiné beaucoup d'expérience, a poursuivi celle dont les parents ont pu assister à sa performance historique à Budapest. J'ai vu que j'avais ma place en finale et sur le podium, tout cela vient avec la confiance.»

Il s'agit du premier record du monde pour le Canada depuis celui d'Annamay Pierse en 2009 au 200 mètres brasse. Masse est la troisième Canadienne à détenir le record du monde au 100 mètres dos après Wendy Cook en 1974 et Elaine Tanner (deux fois en 1967).

Par ailleurs, Mary-Sophie Harvey, de Trois-Rivières (1:58,15), et Katerine Savard, de Pont-Rouge (1:58,46), ont pris les 14e et 15e rangs dans les demi-finales du 200 mètres libre. «Honnêtement, je m'y attendais vu que je n'étais pas dans les huit premières le matin. Mon but était vraiment de faire la demi-finale. Ma semaine n'a pas très bien commencé, alors la demi-finale du 200 m libre, c'est correct. J'ai vraiment essayé de nager plus vite que dans les qualifications, mais je n'ai pas été capable de finir. Il va falloir que je contrôle plus mon énergie pour le relais 4 X 200 m libre, jeudi. Demain, Marie-Sophie et moi avons une journée de repos et nous allons en profiter pour être plus fraîches pour le relais. Ça va être difficile, mais on va essayer de se rapprocher du podium», a commenté Savard, 24 ans.

Records du monde

L'Américaine Lilly King et le Britannique Adam Peaty ont également amélioré des records du monde lors de cette troisième soirée de finales. Et Peaty deux fois plutôt qu'une.

King, médaillée d'or olympique, a éclipsé un record datant de quatre ans au 100 mètres brasse, devançant de nouveau sa rivale russe Yulia Efimova grâce à un chrono d'une minute 4,13 secondes. La précédente marque de 1:04,35 appartenait à la Lituanienne Ruta Meilutyte. La Britanno-Colombienne Kierra Smith a pris le sixième rang avec un temps de 1:06,90.

Peaty a amélioré deux fois le record au 50 mètres brasse, une distance qui ne figure pas au programme olympique. Il a d'abord réalisé un chrono de 26,10 en préliminaires le matin, retranchant 32 centièmes au standard qu'il avait établi il y a deux ans à Kazan. Il s'est montré encore plus rapide en demi-finales, touchant le mur en 25,95. Cinq records du monde sont tombés jusqu'ici à Budapest.  Avec Sportcom

***

Ledecky à mi-chemin du sextuplé

Katie Ledecky sourit après avoir remporté l'or au... (AFP, Attila Kisbenedek) - image 3.0

Agrandir

Katie Ledecky sourit après avoir remporté l'or au 1500 m style libre, son troisième triomphe des Championnats mondiaux. L'Américaine vise rien de moins que six médailles d'or lors de cette compétition qui se tient à Budapest, en Hongrie.

AFP, Attila Kisbenedek

L'Américaine Katie Ledecky, lancée à la conquête d'un sextuplé, a fait la moitié du chemin après son cavalier seul en finale du 1500 m aux Championnats du monde de natation, mardi, à Budapest.

Après trois jours de compétition, la quintuple championne olympique est déjà médaillée d'or du 400 m, du relais 4 X 100 m et du 1500 m. Il lui reste à conserver les couronnes du 200 m, du 800 m et du relais 4 X 200 m pour faire encore mieux que le quintuplé qu'elle avait réussi il y a deux ans à Kazan (Russie).

Avec 12 médailles d'or mondial à son palmarès, elle est en tout cas devenue, à 20 ans seulement, la nageuse la plus titrée aux Championnats du monde, dépassant sa compatriote Missy Franklin (11), opérée aux deux épaules début 2017 et absente à Budapest.

La finale du 1500 m a ressemblé à une promenade de santé pour Ledecky. Après seulement 100 m, elle avait déjà creusé un écart de près de trois secondes sur sa plus proche poursuivante. À l'arrivée, elle s'est imposée en 15 min 31 sec 82, à plus de six secondes de son record du monde (15:25.48) certes. Mais avec plus d'un demi-bassin d'avance, et quasiment 20 secondes, sur l'Espagnole Mireia Belmonte, médaillée d'argent (15:50.89).

«Katie est sur une autre planète, donc mon but dans cette course, c'était la médaille d'argent. Pour moi, elle vaut de l'or», a estimé Belmonte.

La soirée de l'Américaine n'était pas finie pour autant. Moins d'une heure plus tard, elle a dominé les demi-finales du 200 m, avec à la clé la meilleure performance mondiale de l'année (1:54.69).

Mercredi, la finale de l'épreuve féminine sûrement la plus dense de ces Mondiaux 2017 s'annonce royale.

Au départ, outre l'inévitable Ledecky, l'Italienne Federica Pellegrini, double championne du monde de la distance (2009 et 2011) et médaillée d'argent en 2013 et 2015, l'étoile hongroise Katinka Hosszu, l'Australienne Emma McKeon... La Suédoise Michelle Coleman et la Néerlandaise Femke Heemskerk ne seront en revanche pas de la fête.

«Ledecky paraît intouchable, il y a une ou deux nageuses vraiment, devant mais derrière, on se battra toutes pour la troisième place», a anticipé la Française Charlotte Bonnet.  AFP




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer