De Grasse domine le 200 mètres à Rome

Le Canadien Andre De Grasse a couru le... (AFP, Alberto Pizzoli)

Agrandir

Le Canadien Andre De Grasse a couru le 200 m de la Ligue de diamant de Rome en 20,01, plusieurs foulées devant le Français Christophe Lemaitre.

AFP, Alberto Pizzoli

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Rome

Le Canadien Andre De Grasse a livré une performance dominante pour remporter le 200 mètres de la Ligue de diamant de Rome, jeudi.

De Grasse a établi un sommet personnel cette saison en arrêtant le chrono à 20,01. L'Ontarien de 22 ans a du même coup solidifié ses ambitions de s'emparer du titre mondial de la discipline lors des Mondiaux d'athlétisme à Londres, au mois d'août. Le titre appartient au Jamaïcain Usain Bolt, qui ne prévoit pas prendre part à l'épreuve londonienne.

Aux Jeux olympiques de Rio en 2016, De Grasse avait poussé Bolt dans ses derniers retranchements en demi-finale, avant de se contenter de l'argent. «Bolt est une grosse cible pour moi», a noté le Canadien. «C'est très excitant de faire partie de la jeune génération qui suit Usain.»

À Rome, la principale opposition est venue de Christophe Lemaitre, médaillé de bronze de la discipline à Rio. Le Français s'est classé deuxième en 20,29, plusieurs foulées derrière le vainqueur. L'Américain Ameer Webb a terminé troisième (20,33), un centième de seconde devant Filippo Tortu, un Italien de 18 ans.

«Ce fut une course détendue pour moi. Je voulais me présenter à la ligne d'arrivée et demeurer détendu, a déclaré De Grasse. «Mon entraîneur m'a dit de me laisser aller et de bien terminer la course.»

Quant à Lemaitre, il a réussi l'essentiel en décrochant son billet pour les Mondiaux malgré une saison perturbée par une blessure à la cuisse gauche, au mois d'avril. «C'est une bonne course compte tenu du manque de travail spécifique du fait de ma blessure. Je finis comme je peux, les jambes ne vont plus vers l'avant, je perds en cadence aussi. C'est bien, mais on voit qu'il y a du travail. C'était un peu difficile. Il y a un manque de travail lactique, long.

«À part de Grasse, je ne suis pas trop loin. Je suis deuxième, autour de 20,30. C'est bien, mais il y a de la marge et il faut travailler. Pour un vrai bon 200 m il faudra attendre encore.»

Pour De Grasse, il s'agissait de sa dernière course sur 200 mètres avant les essais canadiens et les Mondiaux. «Il n'y a pas de doute que mon objectif est de récolter trois médailles, comme à Rio», a fait savoir De Grasse. «Nous avons une solide équipe au relais et j'espère aussi gagner une finale à Londres.»  Avec AFP




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer