Homme le plus fort au monde : Caron 5e

Même s'il a terminé au même rang que... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Même s'il a terminé au même rang que l'an dernier, Jean-François Caron soutient que c'est une amélioration en raison du calibre plus élevé de la compétition cette année.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) À sa cinquième participation au concours de l'homme le plus fort au monde, Jean-François Caron a pris le cinquième rang d'une compétition remportée par le Britannique Eddie Hall, la fin de semaine dernière.

«Je suis très content. Il s'agit du même résultat que l'an passé, mais le niveau était plus relevé, ça monte d'une coche», a-t-il dit jeudi, 48 heures à peine après son retour du Botswana, en Afrique, où avait lieu le «World Strongest Man 2017».

Hall a coiffé d'un petit point le favori Hafthor Bjornsson (Islande) et Brian Shaw (États-Unis). Mais à sa façon, Caron a influencé le résultat final.

«À la dernière épreuve, j'étais quatrième, mais j'ai raté ma dernière pierre. Si je l'avais réussi, Hall n'aurait pas gagné, c'était un beau scénario», expliquait celui qui croit possible de percer le top 3.

«Eddie Hall a annoncé sa retraite après la compétition, alors ça laisse une place pour l'avenir. Son objectif était de remporter le championnat une fois, et maintenant, il croit pouvoir assurer ses vieux jours avec ce titre.»

Les jeunes poussent

Le costaud propriétaire d'un gymnase d'entraînement à Lac-Saint-Charles entend encore consacrer plusieurs heures à sa préparation physique. Il n'a pas le choix, car le calibre ne permet aucun laisser-aller.

«Si je veux atteindre le podium, je dois être dans ma meilleure forme. Il y a beaucoup de jeunes de 25 ans qui poussent, c'est de plus en plus serré. J'ai fini cinquième, mais j'aurais pu aussi glisser au neuvième rang. Si je peux faire une autre saison sans blessure, je pourrais réussir. Un podium au "World Strongest Man", ce serait tout un accomplissement.»

Après une brève pause, le natif de Les Hauteurs, dans le Bas-Saint-Laurent, participera au Festival des hommes forts de Warwick, en juillet. Là aussi, un podium est dans sa mire.

«Hafthor y sera le favori, même que ça prendrait un miracle pour le battre. Mais il va falloir qu'il force, ça je peux le promettre», ajoutait-il en riant à propos du géant ayant tenu le rôle de Gregor «La Montagne» Clegane, dans la série fantastique Le trône de fer.

Son protégé Jimmy Paquet a raté la ronde finale après avoir terminé quatrième de son groupe de qualification, qui comptait notamment Bjornsson dans le lot. «Jimmy s'est donné. Au début, quand je l'ai vu sur les lignes, je le sentais nerveux et je me revoyais à ma première compétition. Même s'il avait le plus petit gabarit du groupe, il n'était pas là par charité.»




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer