«King James» sans pitié

Le leader des Cavaliers de Cleveland, LeBron James,... (AP, Darron Cummings)

Agrandir

Le leader des Cavaliers de Cleveland, LeBron James, a été une fois de plus dominant, dimanche, menant son équipe à une quatrième victoire consécutive contre les Pacers de l'Indiana.

AP, Darron Cummings

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Los Angeles

Les champions en titre, les Cavaliers de Cleveland, emmenés par leur leader LeBron James, ont été la première équipe à décrocher leur billet pour le deuxième tour des séries éliminatoires de la NBA en balayant Indiana quatre victoires à zéro, dimanche.

Les Cavaliers ont remporté la quatrième victoire décisive 106 à 102 à Indianapolis grâce à 33 points de «King James».

Le triple champion de la NBA a remporté pour la cinquième année consécutive son duel du premier tour sur le score sans appel de 4-0. Il a enchaîné avec Miami, son équipe de 2010 à 2014, puis Cleveland, 21 victoires de suite à ce stade de la compétition, du jamais-vu dans l'histoire de la NBA.

Cette quatrième victoire n'a pas été une formalité : les Pacers sont passés en tête à moins de deux minutes de la fin du temps règlementaire (102-100), mais James a inscrit à un peu plus d'une minute de la sirène un panier à trois points qui a assommé Paul George, limité à 15 points, et ses coéquipiers.

«Pas facile»

Kyrie Irving a ajouté 28 points, tandis que le troisième membre du «Big Three» Kevin Love s'est contenté de cinq points, mais a capté 16 rebonds.

«Ce n'était pas un premier tour facile, on savait que cela allait être compliqué, mais on n'a jamais perdu notre concentration et on a suivi à la lettre les instructions de nos entraîneurs», s'est félicité James, qui a disputé les six dernières finales de la NBA.

Au prochain tour, Cleveland qui avait connu une fin de saison régulière délicate et abandonné la première place de la Conférence de l'Est à Boston, sera opposé à Toronto ou à Milwaukee, dont la série est égale avec deux gains de chaque côté.

Steve Kerr à nouveau absent en raison de son dos

L'entraîneur des Warriors de Golden State, Steve Kerr,... (AP, Jeff Chiu) - image 3.0

Agrandir

L'entraîneur des Warriors de Golden State, Steve Kerr, souffre toujours du dos, opéré à deux reprises lors de l'été 2015, la première intervention s'étant mal déroulée avec une fuite du liquide céphalo-rachidien.

AP, Jeff Chiu

L'entraîneur des Warriors de Golden State, Steve Kerr, déjà absent samedi pour le troisième match de sa troupe contre Portland, ne dirigera pas son équipe lors du quatrième duel, lundi soir, car il souffre à nouveau des suites d'une opération au dos qui s'était mal passée en 2015.

«Depuis plusieurs jours, je ne suis pas bien, cela empire, je consulte mes médecins pour savoir si la situation peut s'améliorer», a expliqué Kerr, dimanche.

«Je ne veux pas soumettre mon équipe à une situation où je suis présent pour un match, puis absent pour le suivant... il va falloir prendre une décision», a poursuivi l'entraîneur des Warriors qui avait manqué les 43 premiers matchs de la saison 2015-2016 en raison de maux de tête et de douleurs au dos.

L'ancien coéquipier de Michael Jordan à Chicago, maintenant âgé de 51 ans, souffre toujours du dos, opéré à deux reprises lors de l'été 2015, la première intervention s'étant mal déroulée avec une fuite du liquide céphalo-rachidien.

En son absence, samedi, son équipe était dirigée par l'un de ses adjoints, Mike Brown, un ancien entraîneur de Cleveland (2005-2010 et 2013-2014) et des Lakers de Los Angeles (2011-2012), qui sera encore en charge des Warriors, lundi.

Après la victoire de Golden State (119-113), qui mène 3 à 0 face à Portland, Stephen Curry avait tenu à rendre hommage à son entraîneur. «Notre coach traverse une mauvaise passe, physiquement [...] Cette victoire est pour lui», avait déclaré Curry.

«C'est bizarre de ne pas avoir l'entraîneur sur le banc, mais Coach Brown a fait du bon boulot, le personnel aussi. C'est différent, mais on est prêt à faire face à ce genre de situation. Coach Kerr a fait du bon boulot en instillant une philosophie de jeu, une identité, à son équipe», a-t-il poursuivi.

Rondo mis à l'amende

Rajon Rondo des Bulls de Chicago (au centre), blessé... (AP, Charles Rex Arbogast) - image 5.0

Agrandir

Rajon Rondo des Bulls de Chicago (au centre), blessé à la main droite, a tenté de faire trébucher l'ailier de Boston, Jae Crowder, à la fin du troisième quart du troisième match de la série, remporté au compte de 104-87 par Boston, vendredi, à Chicago.

AP, Charles Rex Arbogast

Le meneur des Bulls de Chicago, Rajon Rondo, a écopé dimanche d'une amende de 25 000 $ pour avoir tenté de faire tomber un joueur des Celtics de Boston, vendredi, lors d'un match éliminatoire qu'il suivait en tant que spectateur.

Rondo, blessé à la main droite, a tenté de faire trébucher l'ailier de Boston, Jae Crowder, à la fin du troisième quart du troisième match de la série, remporté au compte de 104-87 par Boston, vendredi, à Chicago.

Alors que Crowder se repliait vers son panier, Rondo, qui était assis sur le banc juste à côté du terrain, a allongé sa jambe droite au moment où le joueur des Celtics passait devant lui. Le meneur des Bulls, lui-même un ancien porte-couleurs des Celtics (2006-2015), avait justifié son geste par une raison médicale, en invoquant une ancienne blessure.

«Quand on se blesse aux ligaments croisés d'un genou, votre jambe tétanise parfois, j'avais besoin de la dégourdir. Comme il est passé très près de notre banc, on a pu penser que je l'ai fait exprès», avait-il malicieusement expliqué après le match.

Rondo, 31 ans, a fini la saison régulière avec 7,8 points et 6,7 passes décisives pour 27 minutes de jeu par match.

La NBA a également annoncé dimanche que le meneur des Rockets de Houston, Patrick Beverley, avait écopé lui aussi d'une amende de 25 000 $ pour une altercation avec un spectateur à l'issue du troisième match perdu par son équipe 115 à 113 à Oklahoma City.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer