Basketball: défaite argentée pour le Rouge et Or

Les joueuses du Rouge et Or tentaient de... (La Presse canadienne, Chad Hipolito)

Agrandir

Les joueuses du Rouge et Or tentaient de se consoler tant bien que mal, après avoir perdu le match de la finale du Championnat canadien universitaire de basketball féminin, à Victoria dimanche. Les Martlets de McGill ont remporté le match 66-55.

La Presse canadienne, Chad Hipolito

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Pour la troisième fois de l'histoire, une équipe du Québec a remporté le Championnat canadien universitaire de basketball féminin. Mais ce n'est pas au PEPS que l'on hissera la bannière nationale, puisque les filles du Rouge et Or ont baissé pavillon 66-55 face aux Martlets de McGill, dimanche, à Victoria.

Le Rouge et Or participait au match ultime pour la deuxième fois de son existence. Et comme en 2002, la médaille d'argent l'attendait au détour.

«Sur le coup, présentement, on trouve ça dur et c'est normal. Mais avec le recul, les filles pourront être fières de ce qu'elles ont fait. Je leur ai dit que des médaillées du Québec, il n'y en avait pas eu beaucoup depuis 20 ans. Il s'agit d'un bel accomplissement, mais tant qu'à être là, on voulait faire mieux», a confié l'entraîneur-chef Guillaume Giroux.

Il ne s'était pas écoulé beaucoup de temps entre la fin du match et son appel téléphonique. Quelques minutes plus tôt, le Rouge et Or n'avait pas été en mesure de compléter un retour qui lui avait permis de s'approcher à un point (41-42) de l'adversaire au début du quatrième quart.

«Nous avons été dominées 52 à 32 aux rebonds et notre pourcentage aux lancers n'était pas assez élevé pour battre une aussi bonne équipe. McGill nous connaissait un peu plus et savait comme nous empêcher de le faire. Il est toujours plus facile d'imposer son rythme avec une joueuse de six pieds et quatre pouces. Nous, on ne pouvait pas grandir», a-t-il analysé.

Giroux parlait d'Alex Kiss-Rusk, qui a inscrit 15 points et récupéré 20 rebonds. Elle n'a pas volé son titre de joueur par excellence du match et du Championnat canadien.

«Elle a été dominante sous le panier des deux côtés du terrain. Nous devions lui apporter beaucoup d'attention. On a réussi à ramener ça à un point après trois quarts, mais on n'a pas pu prendre l'avance et défensivement, ça devenait difficile.»

Respect gagné

À 42-41 McGill, tous les espoirs étaient permis. Mais les Martlets ont inscrit six points consécutifs en début de quatrième quart pour porter un dur coup au Rouge et Or. La défaite faisait mal, mais l'entraîneur-chef du Rouge et Or estimait que cette finale à saveur québécoise était positive. «Sans dire que l'Ouest et l'Ontario nous regardaient de haut, notre conférence a gagné beaucoup de respect dans ce Championnat canadien.»

Ce revers tout de même argenté signifiait la fin de la carrière universitaire pour Gabrielle Girard et Justine Guay Bilodeau, qui disputaient leur dernier match.

«Elles étaient très émotives, mais elles peuvent partir la tête haute sans avoir de regret», a souligné celui qui misera encore sur un alignement compétitif, la saison prochaine.

Avec 13 points, Jane Gagné a été la joueuse du match pour le Rouge et Or. Guay-Bilodeau a inscrit 10 points. Gagné a été nommée au sein de l'équipe d'étoiles du tournoi, tout comme Kiss-Rusk et Frédérique Potvin, toutes deux de McGill.

Premières favorites du championnat, les Ravens de Carleton ont battu Queen's 53-43 pour obtenir la médaille de bronze.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer