Pascal Clément, abonné des finales québécoises

L'entraîneur-chef du Rouge et Or Pascal Clément participe... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

L'entraîneur-chef du Rouge et Or Pascal Clément participe à sa 20e finale québécoise consécutive de volleyball universitaire à compter de samedi, au PEPS.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le Rouge et Or volleyball mettra en jeu sa séquence de 11 titres provinciaux consécutifs en affrontant l'autre puissance québécoise de la discipline, les Carabins de l'Université de Montréal, dans le premier match d'une série deux de trois, samedi au PEPS.

À sa 20e présence consécutive en finale québécoise, l'entraîneur-chef Pascal Clément recherche aussi sa 400e victoire en carrière avec l'Université Laval, saison régulière, séries éliminatoires et championnats canadiens confondus.

Favori en vertu de sa fiche de 15-2 cette saison, le Rouge et Or devra toutefois se méfier des Carabins (13-4), l'une des deux équipes à l'avoir battu en 2016-17 - l'autre est l'Université Dalhousie -, une défaite en trois manches subie en novembre.

«J'ai l'impression qu'on a perdu le Wi-Fi [lors de cette rencontre]», lance l'entraîneur de l'année du RSEQ pour illustrer cette contre-performance. «Je pense qu'on s'était mal préparés après avoir gagné le premier match. On les a peut-être pris un peu pour acquis. C'était juste une mauvaise performance. Et les Carabins avaient très bien joué.»

Depuis cette défaite, le Rouge et Or a battu Montréal deux fois, n'échappant qu'une seule manche au passage. Mais pas question de prendre les rivaux pour acquis samedi. Équipe mature, les Carabins possèdent une autre qualité qui les rend particulièrement dangereux, selon Clément : «Leur ambition de nous battre». C'est la rançon de la gloire, après 11 titres consécutifs.

Pour la troisième année de suite, le Rouge et Or peut compter sur le meilleur joueur au Québec, le Chilien Vicente Parraguire Ignacio Villalobos. Une présence cruciale, soutient Clément.

«C'est le système qui va nous faire gagner. Mais n'importe quelle grande équipe, à travers toute cette constance, a aussi un grand joueur. Ça te prend un grand cogneur. Et Vicente, cette année, a été ce joueur-là que toutes les équipes recherchent», souligne l'entraîneur.

Après ce premier match à Québec, la série se transportera au CEPSUM, le 10 mars. Si une troisième et ultime rencontre devait être nécessaire, elle aura lieu au PEPS, le samedi 11 mars (19h).

Lourde tâche pour les filles

De leur côté, les filles affronteront aussi les Carabins en grande finale. Le premier face-à-face sera toutefois disputé au CEPSUM, samedi à 18h. Le Rouge et Or a éliminé les Martlets de McGill en deux rencontres en demi-finale, tandis que l'Université de Montréal s'est débarrassée du Vert & Or de Sherbrooke en autant de matchs.

Les Carabins partent favorites grâce à leur fiche de 15-5 en saison. Mais aussi à cause de leur parcours impeccable de quatre gains en autant de duels face au Rouge et Or (11-9) dans les derniers mois.

Le deuxième rendez-vous de la série aura lieu au PEPS, le vendredi 10 mars, à 19h.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer