Dubreuil en hausse avant les Mondiaux

Laurent Dubreuil... (AP)

Agrandir

Laurent Dubreuil

AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Douze centièmes de seconde. C'est ce qu'il manquait à Laurent Dubreuil pour décrocher sa première médaille de Coupe du monde de la saison, dimanche, à Berlin. Il a fini sixième sur 500 m. Si près et si loin. Sans oublier sa septième place sur 1000 m.

C'est ce qui lui permet de se voir grimper sur le podium des Championnats du monde par distance de patinage de vitesse longue piste dans deux semaines, en Corée du Sud. Il vient d'obtenir son meilleur résultat depuis le début de novembre sur sa distance fétiche, 500 mètres, soit au cours des quatre dernières étapes du circuit mondial.

Il y a deux ans, sur 500 m, l'athlète de Saint-Étienne-de-­Lauzon avait grimpé cinq fois sur un podium de Coupe du monde, récolté le bronze aux Mondiaux par distance et été sacré vice-champion de la saison.

«Je n'ai pas encore de médaille cette saison, mais j'ai été dans le top huit cinq fois sur huit courses. Et l'écart est tellement minime!» a constaté Dubreuil, quand on l'a joint par Skype dans la capitale allemande. Juste au 500 m de dimanche, Dubreuil et deux autres patineurs ont arrêté le chrono à 35,10 secondes, le vainqueur, le Russe Ruslan Murashov, inscrivant un temps de 34,81.

«Je sens que je peux en donner un peu plus. Je suis 11e au classement de la saison, mais les 12e, 13e, 14e, 15e, 17e et 18e ont tous gagné une médaille cette saison», les 14e et 17e ayant participé aux cinq étapes comme lui. Vainqueur de la course de vendredi, où Dubreuil s'était échoué 15e, l'Allemand Nico Ihle a bondi du 16e au 3e rang cumulatif.

«J'imagine que je suis un patineur plus constant, mais vouloir moins qu'une médaille aux Mondiaux serait manquer d'ambition. Nous sommes 18 qui visons la même chose et je ne serai pas parmi les favoris, mais je crois que ça reste un objectif légitime», insiste le patineur québécois de 24 ans.

À Gangneung, lieu des Mondiaux par distance du 9 au 12 février et des épreuves olympiques dans un an, Dubreuil sera entre autres accompagné de deux autres produits du centre d'entraînement de Sainte-Foy, Alexandre St-Jean, de Cap-Rouge, au 1000 m, et Alex Boisvert-Lacroix, de Sherbrooke, sur 500 m.

Embellie au 1000 m

Dubreuil s'exprimera aussi sur 1000 m, en Corée. Et dimanche, il a enregistré son meilleur résultat en carrière sur cette distance, septième. Cinq échelons de mieux que sa marque personnelle réussie la veille. Vincent De Haître, d'Ottawa, a fait sixième les deux jours pour glisser troisième sur l'ensemble du calendrier.

L'absence de plusieurs grosses pointures de la distance comme le meneur mondial, le Néerlandais Kjeld Nuis, relativise la performance de Dubreuil. Mais il aurait résisté au top 10 ou 12 avec un peloton complet.

Encourageant pour la Corée, mais encore plus pour les autres Championnats du monde de longue piste, qui combinent les deux distances, les Mondiaux sprint, les 25 et 26 février, à Calgary. Dubreuil s'avère plus polyvalent que par le passé, lui qui n'a jamais fait mieux que huitième aux Mondiaux sprint.

Être passé de la 15e à la 11e position du classement de saison sur 500 m lui assure en plus une participation à l'étape finale de la saison de Coupe du monde, les 11 et 12 mars, à Stavanger, en Norvège, où seuls les 12 meilleurs sont conviés. Sa 17e place sur 1000 m le laisse aussi en attente de cinq désistements pour cette occasion. Son copain St-Jean, 16e, a déjà dit qu'il n'irait pas.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer