Shiffrin, reine chez elle

L'Américaine Mikaela Shiffrin a célébré sa victoire dans... (AP, Mike Groll)

Agrandir

L'Américaine Mikaela Shiffrin a célébré sa victoire dans l'épreuve de slalom présentée dimanche au Vermont en compagnie de sa grand-mère Polly Condron.

AP, Mike Groll

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

L'Américaine Mikaela Shiffrin a conforté son statut de reine incontestée du slalom dimanche à Killington (Vermont) où elle a signé sa dixième victoire consécutive dans sa discipline de prédilection.

À 21 ans, Shiffrin fait la loi entre les piquets : la skieuse de Vail a décroché sur la «Superstar» de Killington son 22e succès en Coupe du monde.

Lors de ce deuxième slalom de l'hiver après Levi (Finlande), elle n'a pas fait de détails : forte d'une avance de 65/100e après la première manche, elle a continué à attaquer sur le second tracé pour devancer la Slovaque Veronika Velez Zuzulova, deuxième à 73/100e, et la Suissesse Wendy Holdener, troisième à 86/100e.

«Je suis très satisfaite de ma journée, j'ai bien réussi à gérer l'attente entre les deux manches», a-t-elle souligné.

Il faut remonter au 13 janvier 2015 à Flachau (Autriche) pour trouver trace de sa dernière défaite en slalom : ce jour-là, elle avait été devancée par la Suédoise Frida Hansdotter, dixième dimanche, et la Slovène Tina Maze, désormais retraitée.

Depuis, celle qui collectionne les titres de championne olympique (2014) et de championne du monde (2013, 2015), ainsi que les globes de N.1 mondiale (2013, 2014, 2015) dans sa discipline de prédilection, a remporté les dix derniers slaloms de Coupe du monde auxquels elle a pris part, ce qui la met sur les traces du record de la Suissesse Vreni Schneider qui avait enchaîné douze victoires de suite en slalom entre 1988 et 1990.

Sa série grimpe même à treize victoires consécutives si l'on prend en compte ses victoires lors des Championnats des États-Unis et son sacre mondial en 2015.

Rendez-vous important à Lake Louise 

«À mes yeux, cette série n'est pas aussi longue, j'ai manqué la moitié de la saison dernière, il y a eu d'autres filles qui ont remporté des slaloms», a-t-elle relevé.

Shiffrin a en effet été blessée au genou droit (déchirure du ligament collatéral tibial) en décembre 2015 et a manqué cinq slaloms, premier coup dur d'une carrière jusque-là sans anicroche.

Mais après deux mois d'absence, elle avait remporté d'entrée le slalom de Crans-Montana (Suisse) et a confirmé depuis son impressionnante suprématie.

Grâce à sa cinquième place en géant samedi et à sa victoire dimanche, Shiffrin caracole déjà en tête du classement général de la Coupe du monde.

Elle devance de 157 points sa première poursuivante, Holdener, tandis que sa grande rivale, la Suissesse Lara Gut, détentrice du globe de N.1 mondiale, ne totalise que les 100 points de son succès à Sölden (Autriche) fin octobre.

Mais Shiffrin a un rendez-vous important la semaine prochaine sur les pistes de Lake Louise, au Canada, pour savoir si elle peut viser un sacre au classement général.

Consciente qu'elle doit étendre son registre pour viser le gros globe, la prodige américaine va s'aligner en super-G et descente, expérience qu'elle entend rééditer à Val d'Isère (France) mi-décembre.

Ses deux tentatives en super-G l'hiver dernier à Lake Louise (15e) et Soldeu, en Andorre (29e), n'avaient pas été couronnées de succès, mais elle travaille, notamment les épreuves de vitesse, depuis quelques mois avec l'ancien entraîneur de ses compatriotes Ted Ligety et Bode Miller.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer