Maxime Potvin de retour en grande forme

L'année 2016 aura été mouvementée pour Maxime Potvin. Le... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

L'année 2016 aura été mouvementée pour Maxime Potvin. Le 11 mars, il a vu son rêve olympique brisé lorsqu'il s'est incliné en demi-finale des sélections panaméricaines pour Rio.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Après sept mois d'absence, le taekwondoïste Maxime Potvin a réussi son retour à la compétition, vendredi dernier, lors de la World President Cup de Portland, en Oregon. À sa première compétition à vie chez les moins de 80 kg, il a remporté la médaille d'argent au terme d'une longue journée de combats contre l'élite nord-américaine de la discipline.

Après quatre victoires convaincantes, l'athlète de Québec s'est incliné en finale devant le Dominicain Moïse Hernandez, présent aux Jeux olympiques de Rio. Un parcours savouré par Potvin, qui revient de loin.

«Ça a fait du bien», a-t-il affirmé lundi, une heure après son retour au Québec. «J'avais vraiment le goût de retourner sur le plateau. Je n'avais pas été aussi longtemps sans me battre dans les dernières années. Je m'ennuyais du feeling, de l'adrénaline, du sentiment de vouloir se dépasser.»

Année mouvementée

L'année 2016 aura été mouvementée pour Potvin. Le 11 mars, il a vu son rêve olympique brisé lorsqu'il s'est incliné en demi-finale des sélections panaméricaines pour Rio. Favori de l'épreuve chez les moins de 68 kilos, il était ennuyé par une blessure au genou subie une semaine plus tôt. Il a été opéré en avril. On lui a retiré 60 % de son ménisque déchiré.

Potvin a dû attendre septembre avant de reprendre l'entraînement avec les jambes. Entre-temps, il a passé de longues heures au gymnase, développant sa masse musculaire. D'où son passage dans une catégorie de poids supérieure.

«Aux Jeux olympiques, il n'y a que quatre catégories. C'était plus logique pour moi de monter de poids», explique celui qui faisait osciller la balance à 71 kilos il y a un an, et qui flirte désormais avec les 80.

Oui, Potvin mentionne les Jeux olympiques. Il refuse toutefois d'affirmer s'être lancé dans un nouveau cycle vers Tokyo et 2020. Mais la porte semble ouverte. «Avec la performance que je viens de faire, je veux aller tester ça encore un petit peu plus loin, dit-il. J'ai le goût de me lancer de nouveaux défis. Comme à Portland : mon adversaire en finale avait deux pouces de plus. Ça ne m'était jamais arrivé!» explique le gaillard de 6'3'', vice-champion du monde en 2009 et médaillé d'argent aux derniers Jeux panaméricains.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer