Un vent du Québec souffle sur le patinage longue piste au Canada

Sept Québécois, dont Laurent Dubreuil, Christopher Fiola et... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Sept Québécois, dont Laurent Dubreuil, Christopher Fiola et Béatrice Lamarche, participeront à la première Coupe du monde de la saison qui sera disputée en novembre à Harbin, en Chine. L'entraîneur-chef, Gregor Jelonek (deuxième à partir de la gauche), accompagnera ses protégés en Asie.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Un vent québécois souffle sur le patinage longue piste au Canada. Six athlètes du centre d'entraînement de Sainte-Foy et un septième du Québec seront de la première Coupe du monde, en Chine. Du jamais-vu en plus de 25 ans. Et l'anneau n'a même pas encore de toit!

«Avant tout, on a une cohorte talentueuse», atteste d'entrée de jeu l'entraîneur-chef du groupe, Gregor Jelonek. «Pour te classer dans l'équipe canadienne, il faut que tu sois bon», établit celui qui accompagnera ses protégés en novembre à Harbin, en Chine, puis à Nagano, au Japon.

En ce début d'année préolympique, Laurent Dubreuil (500 et 1000 m), Alexandre St-Jean (1000 m), Alex Boisvert-Lacroix (500 m), Noémie Fiset (500 m), Béatrice Lamarche (départ de groupe) et Christopher Fiola (500 m) font partie des 20 patineurs sélectionnés à travers le Canada. Médaillé olympique en courte piste, Olivier Jean (départ de groupe) est l'autre Québécois et est basé à Calgary.

Les sélections de Fiset et Lamarche sont à souligner. C'est la première fois que deux patineuses du Québec se côtoient au sein de la formation canadienne en 10 ans, soit depuis Michèle D'Amour et Justine L'Heureux en novembre 2006. L'Heureux a ensuite été la dernière à concourir dans une épreuve individuelle en Coupe du monde en décembre 2009.

Fiset, 21 ans, Fiola, 20, et Lamarche, 18, obtiennent leur première sélection pour le circuit mondial. Fiset avait été réserviste l'an dernier, à l'étape de Calgary, et même médaillée en équipe.

Lamarche connaît pour sa part une progression fulgurante, même s'il lui reste encore deux saisons dans les rangs juniors. Les portes s'ouvrent plus vite que prévu devant elle en longue piste et elle doit ainsi mettre en veilleuse ses aspirations en courte piste, où elle excellait aussi.

«On le savait pour les deux Alex et Laurent, ils avaient prouvé l'an passé qu'ils étaient parmi les meilleurs au monde. Cette sélection est la continuité», explique Jelonek. «Pour Béatrice et Chris, lui dont c'est la première année senior, ils étaient dans les meilleurs juniors l'an passé [deux et trois médailles aux Mondiaux juniors]. Alors ils avaient des objectifs élevés, mais c'est quand même une surprise. Quant à Noémie, ça lui prouve vraiment qu'elle est capable.»

Dubreuil retrouve l'élite

Tête d'affiche de l'équipe, Dubreuil se réjouit d'avoir de la compagnie. Seul de l'anneau Gaétan-Boucher il y a deux ans, il a été rejoint par Boisvert-Lacroix et St-Jean l'an dernier, puis trois jeunes de plus cette année.

«Le nombre de patineurs dans l'équipe canadienne est toujours le même, alors qu'on soit 30 ou 40 % au lieu de 10 %, on va le prendre!» s'exclame celui qui visera le podium à chaque départ sur 500 m. Il pourra se mesurer à nouveau aux Néerlandais, aux Asiatiques et, surtout, au champion russe, Pavel Kulizhnikov, impliqué l'hiver dernier dans le scandale de dopage au meldonium. 

Kulizhnikov a pourtant été devancé par son compatriote Ruslan Murashov lors des sélections nationales. «Ils n'ont pas fait des temps incroyables du tout [cet automne]. Après tout, peut-être que Kulizhnikov est mortel ou peut-être qu'il va nous mettre trois ou quatre dixièmes de seconde dans la face, on verra. Notre but va rester de se rapprocher un peu plus chaque course», conclut Dubreuil, qui n'a patiné qu'une fois 1000 m sur la scène internationale depuis deux ans.

S'exiler pour le toit

L'anneau de glace Gaétan-Boucher ouvrira le 10 novembre, une semaine après le départ de six de ses patineurs en Coupe du monde. «On n'a pas encore de patinoire ici et les sélections de Coupe du monde étaient la semaine passée. On a dû aller s'entraîner trois semaines à Calgary. On était à l'hôtel, ce n'est pas les conditions idéales», estime Gregor Jelonek, l'entraîneur-chef du centre national Gaétan-Boucher et pôle Est du patinage de vitesse sur longue piste au Canada.

La construction d'un anneau couvert à Sainte-Foy devrait se mettre en branle l'été prochain. Promesse de 68 millions $ confirmée en juillet dernier. Il devrait donc s'agir de la toute dernière saison d'entraînement en extérieur pour l'élite québécoise de la longue piste.

Pour les deux années suivantes, dont la saison olympique de 2017-2018, les meilleures lames s'exileront toutefois encore plus souvent à Calgary. «C'est un sacrifice qui vaut la peine d'être fait», assure la patineuse Noémie Fiset, ajoutant qu'«en ce moment, on fait tout ce qui est possible pour ne pas en avoir besoin. Mais ce n'est pas toujours évident.» Les plus jeunes et leurs coachs devront pour leur part «trouver des bonnes idées» pour s'entraîner durant les travaux, admet Jelonek. Le nouvel anneau des plaines d'Abraham sera mis à contribution, tout comme l'ovale réfrigéré qu'on attend dès cet hiver à Montréal, au parc Angrignon.

Parce qu'en plus d'améliorer les performances de nos meilleurs patineurs actuels, c'est surtout la relève qui en profitera d'abord, selon Jelonek. «Quand le monde va venir à l'anneau, on va faire découvrir notre sport à plus de gens et de jeunes et on va aller chercher un plus gros bassin de patineurs.» Puis plus la base de la pyramide sera large, plus elle devrait s'élever en hauteur jusqu'aux médailles olympiques tant souhaitées. L'effet d'émulation déjà amorcé auprès d'espoirs comme Béatrice Lamarche et Christopher Fiola ne pourra que s'accentuer.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer