Shawn Barber dopé par un baiser

Champion national pour 2016, le Canadien Shawn Barber avait... (Archives La Presse canadienne, Ryan Remiorz)

Agrandir

Champion national pour 2016, le Canadien Shawn Barber avait fini 10e à Rio.

Archives La Presse canadienne, Ryan Remiorz

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Les Jeux de Rio

Sports

Les Jeux de Rio

Tous nos textes sur les Jeux de Rio 2016 »

La Presse Canadienne
Ottawa

Le Canadien Shawn Barber, champion du monde 2015 de saut à la perche, a été autorisé à participer aux JO de Rio un mois après avoir fait l'objet d'un contrôle antidopage ayant détecté une quantité minime de cocaïne, ont révélé jeudi les instances sportives canadiennes.

C'est une aventure avec une femme rencontrée sur Craigslist qui a mené au test échoué. Le Torontois de 22 ans, qui a terminé à une décevante 10e place à Rio, avait échappé à une suspension en raison du précédent Richard Gasquet, du nom du joueur de tennis français contrôlé positif à la cocaïne en 2009 après avoir embrassé une jeune femme dans une discothèque.

Le Centre de règlement des différends sportifs du Canada (CRDSC) a indiqué jeudi que Barber avait absorbé la cocaïne le 8 juillet, un jour avant qu'il devienne champion canadien, à Edmonton. Il a affiché un message dans la section «Rencontres» sur Craiglist, se disant à la recherche d'une «personne professionnelle» pour un rendez-vous sexuel, dans le but d'évacuer du stress la veille de sa compétition. Il spécifiait qu'il recherchait une femme ne consommant pas de drogue et n'ayant pas de maladie ou d'infection.

«Choc total»

Dans son rapport, le CRDSC a jugé que Barber, qui a décrit l'échec du test comme «un choc total»,  avait sans le vouloir absorbé la drogue en embrassant la femme auquelle on réfère par la lettre W. «Lors de son témoignage, W a dit qu'après avoir inhalé la cocaïne et s'être maquillée, elle a ouvert la porte de la salle de bain, est sortie et a fermé la porte. M. Barber était déjà dans la chambre. Elle a affirmé qu'il ne pouvait pas savoir qu'elle avait ingéré la cocaïne. Il n'y avait pas de cocaïne visible dans la chambre lorsque M. Barber était là.»

Saisi par le Centre canadien pour l'éthique dans le sport, qui voulait suspendre Barber, le CRDSC a rendu le 11 août, soit deux jours avant le début du concours olympique, sa décision lui permettant de participer aux JO. Si Barber, qui est entré début 2016 dans le club des perchistes à six mètres, s'est toutefois vu dépouiller de son titre de champion national pour 2016.

S'appuyant sur le précédent Gasquet, le CRDSC a estimé que Barber «n'a commis aucune faute ou négligence en relation avec la violation des règles antidopage : M. Barber ignorait, ne soupçonnait pas, et n'aurait pas pu raisonnablement savoir ou soupçonner, même en faisant preuve de la plus grande vigilance, qu'il risquait d'ingérer une substance interdite en embrassant W».

Dans un communiqué, Barber a déclaré qu'il était «heureux de pouvoir tourner la page et poursuivre sa carrière avec une conscience claire : c'est une expérience qui m'a permis d'apprendre beaucoup de choses et j'espère que d'autres sportifs vont en tirer aussi des leçons».

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer