L'Agence mondiale antidopage de nouveau piratée

Des données confidentielles de 25 nouveaux sportifs, dont le... (Archives AFP)

Agrandir

Des données confidentielles de 25 nouveaux sportifs, dont le cycliste anglais Chris Froome, ont été divulguées.

Archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Montréal

Le piratage à l'Agence mondiale antidopage (AMA) continue: des données confidentielles de 25 nouveaux sportifs, dont le cycliste Chris Froome, ont été divulguées tard mercredi et l'AMA a haussé le ton en demandant à la Russie d'intervenir, accusant les pirates d'être originaires de ce pays.

Cette nouvelle fuite fait suite à une première salve d'informations médicales confidentielles dévoilées mardi au sujet de quatre sportives américaines en lice aux Jeux olympiques de Rio cet été: les soeurs Venus et Serena Williams tennis), Simone Biles (gymnastique) et Elena Delle Donne (basketball).

Les nouvelles données concernent 25 sportifs de huit pays: dix Américains, cinq Allemands, cinq Britanniques, une Tchèque, une Danoise, une Polonaise, une Roumaine et un Russe. Les plus connus sont les cyclistes anglais Bradley Wiggins et Christopher Froome.

Dans les deux cas, les données divulguées concernent des dérogations à des fins thérapeutiques permettant aux athlètes d'utiliser des substances prohibées à la condition d'avoir une justification médicale. Les substances en question sont souvent des anti-inflammatoires et des traitements pour l'asthme et les allergies.

«J'ai parlé très ouvertement de ces autorisations thérapeutiques aux médias et je n'ai aucun problème à ce que cette info ait fuitée», a réagi Froome dans un communiqué. «En neuf ans dans ma carrière professionnelle, j'ai demandé à deux reprises une autorisation thérapeutique pour des problèmes d'asthme, et la dernière fois c'était en 2014», a ajouté le vainqueur du Tour de France en 2013, en 2015 et en 2016.

Wiggins, un autre gagnant du Tour de France qui a de plus mérité cinq médailles d'or aux Jeux olympiques, aurait aussi utilisé des médicaments pour l'asthme. «Il n'y a rien de nouveau. Sa condition est bien connue et le traitement est approuvé par British Cycling et l'UCI», peut-on lire dans un communiqué.

«Le Comité international olympique est en mesure de confirmer que les athlètes dont le nom a été mentionné n'ont pas transgressé les règles de l'AMA pendant les Jeux olympiques de Rio», a d'ailleurs indiqué le CIO, jeudi.

«Représailles»

Plus que les informations qui en sont issues, c'est la nature et le modus operandi du piratage lui-même qui posent question. Car l'AMA en est persuadée : il s'agit là de «représailles» pour lui faire payer sa lutte contre le «dopage d'État» en Russie. De lourdes sanctions ont frappé ce pays cet été puisque nombre de ses sportifs, dont quasiment toute son équipe d'athlétisme, n'ont pas eu le droit de participer aux JO.

«Nous condamnons cette activité criminelle et nous avons demandé au gouvernement russe de faire tout ce qui était en son pouvoir pour que cela cesse», a fulminé dans un communiqué Olivier Niggli, le directeur général de l'instance basée à Montréal.

Le mois dernier, des pirates avaient obtenu le mot de passe de la base de données de l'athlète russe Yuliya Stepanova, une dénonciatrice et une témoin importante dans les enquêtes de l'AMA. Elle et son époux, un ancien employé de l'Agence antidopage russe, vivent maintenant dans une municipalité non dévoilée en Amérique du Nord.

Comme mardi, l'AMA a attribué le piratage au groupe Tsar Team (APT28), également connu sous le nom de «Fancy Bears», qui a publié ces données sur son site. Ce collectif est présenté par les spécialistes comme un groupe d'espionnage cybernétique russe. Mardi, le groupe a proclamé son allégeance à Anonymous, qui englobe de façon floue un certain nombre de pirates informatiques.

«Fancy Bears»veut montrer «comment se gagnent les médailles olympiques». «Nous allons continuer d'informer la planète sur le dopage dans le sport d'élite», a dit le groupe, jeudi. «Restez à l'écoute pour de nouvelles fuites.»  Avec AP

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer