Traversée d'enfer, record pulvérisé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Sous la pleine lune, le Spindrift 2 a doucement franchi la ligne d'arrivée de la neuvième Transat Québec-Saint-Malo, mardi soir. Un petit jogging en fin de parcours qui tranchait avec son sprint vers la victoire pendant la traversée de l'Atlantique.

Il était 23h17 à Saint-Malo. Pas trop tard pour les amateurs de voile bretons, nombreux sur les quais du beau port de mer, en cette nuit historique. Comme on l'anticipait, le trimaran de 40 mètres a pulvérisé le record de la compétition. Il a franchi les 5365 kilomètres en 6 jours, 1 heure, 17 minutes et 41 secondes, conservant une moyenne de22,1 noeuds (40,9 km/h).

L'ancienne marque datait de 1996. Le Fujicolor II de Loïck Peyron, un trimaran de 60 pieds, avait franchi la distance en 7 jours, 20 heures et 24 minutes.

«On a eu la chance de partir avec une belle fenêtre météo, on a quand même eu de bons vents dans le Saint-Laurent», a raconté au Soleil la coskipper Dona Bertarelli, qui partage la tâche avec son amoureux, Yann Guichard. «Et la traversée de l'Atlantique a été assez extraordinaire. De la pointe de Terre-Neuve au rocher du Fastnet [sud de l'Irlande], ça n'a pris que deux jours et demi. C'est un chrono record.» Grâce à des pointes de 65 km/h. Tout ça dans un brouillard quasi permanent.

L'équipe du Spindrift 2 a célèbré sa victoire de la Transat... (Pierre Bouras, Transat QSM) - image 2.0

Agrandir

L'équipe du Spindrift 2 a célèbré sa victoire de la Transat Québec-Saint-Malo peu après avoir franchi la ligne d'arrivée à 23h17 (heure de Saint-Malo), mardi.

Pierre Bouras, Transat QSM

 

Pour la femme d'affaires suisse d'origine italienne, cofondatrice de Spindrift Racing avec son conjoint, il s'agissait d'une première présence à la «mythique» Transat Québec-SaintMalo. «Elle est mythique parce qu'elle est belle, a-t-elle affirmé. Parce qu'elle est diverse. Il y a le Saint-Laurent, puis le Golfe, ensuite l'Atlantique. C'est aussi une course tactique, très difficile. Je rêvais depuis plusieurs années d'y participer.»

Le Spindrift 2fait vibrer Saint-Malo alors que son compagnon dans le classe Ultime, le Musandam Oman Sail, vient de connaître un destin opposé en chavirant, il y a trois jours. Et ça s'est peut-être joué au large de la Gaspésie, lorsqu'un petit écart a fait foi de beaucoup.

«On allait doucement jusqu'à la sortie du Saint-Laurent, a raconté Guichard. On a réussi à décrocher un petit peu Oman, mais pas vraiment sur un coup. Il était un mile et demi derrière nous; on a réussi à prendre le vent, pas lui. On a une grosse pensée pour eux. On était inquiets sur le moment.»

Le Spindrift 2 a aussi devancé les 24 embarcations parties trois jours avant lui. Même les rapides Multi50 n'ont pas résisté à la bête.

Le voilier est un habitué des records. Depuis 2012, il détient le Trophée Jules-Verne, récompense pour le tour du monde à la voile le plus rapide réalisé en équipage, sans escale. Alors nommé Maxi Banque Populaire V, le trimaran était mené par... Loïck Peyron. Il a complété le tour du globe en 45 jours, 13 heures et 42 minutes.

Guichard et Bertarelli se sont attaqués à ce record en 2015 sur le Spindrift 2, mais ont dû se contenter d'un temps de 47 jours, 10 heures et 59 minutes. 

L'Arkema champion

Un peu moins de cinq heures après le Spindrift, l'Arkema s'est amené à Saint-Malo, remportant la course chez les Multi50. Le trimaran de Lalou Roucayrol a résisté aux attaques de deux coriaces rivaux, jamais largués pendant cette traversée. 

Le Ciela Village de Thierry Bouchard l'a suivi moins de deux heures plus tard, alors que le French Tech Rennes Saint-Malo de Gilles Lamiré tentait un dernier sprint. Deuxième pendant la majorité de la course, ce dernier s'est fait doubler dans La Manche, payant cher son option plus au sud. Il a complété le parcours cinq petites minutes après son rival

L'équipage du Musandam-Oman Sail sain et sauf à Terre-Neuve

Les cinq membres de l'équipage du Musandam-Oman Sail sont arrivés sains et saufs à Terre-Neuve dans la nuit de lundi à mardi. Deux d'entre eux, le résident de Stoneham Damian Foxall et le Français Mayeul Riffet, sont restés sur place et travaillent avec l'équipe d'Oman Sail à bâtir un plan afin de récupérer le trimaran de 70 pieds, toujours retourné à 800 kilomètres à l'Est, dans l'Atlantique. Sans doute épuisés, le skipper Sidney Gavignet (France), Fahad Al Hasni (Sultanat d'Oman) et Alex Pella (Espagne) rejoindront leur famille dans les prochaines heures. Le Musandam-Oman Sail, deuxième plus gros voilier de la Transat Québec-Saint-Malo, a chaviré dans la nuit de samedi à dimanche. Avec le Spindrift 2, ce voilier de la classe Ultime était perçu comme un candidat potentiel pour battre le record de la compétition.

La Class40 toujours à 1000 kilomètres de l'arrivée

Du côté des monocoques de la Class40, toujours à 1000 kilomètres de l'arrivée, les derniers jours de course s'annoncent excitants. À 21h mardi, le Tales 2 menait par 52 kilomètres (28 milesnautiques) sur le Solidaires en Peloton-ARSEP. «À 20 miles nautiques, c'est complètement ouvert», avait expliqué un équipier du Solidaires, Victorien Erussard, plus tôt dans la journée. «Les conditions vont être faibles [dans la Manche], et donc il y aura du jeu. Il y a toujours du jeu quand on arrive à la côte.» Ça chauffe derrière les deux leaders. Dans les 24 dernières heures, l'Earendil (3e) et le Cora Moustache Solidaire (7e) se sont insérés au coeur d'une bataille qui comprend aussi le Black Pepper-Les P'tits Doudous (4e), le Generali-Horizon Mixité (5e) et l'Imerys (6e). Seulement 39 kilomètres séparaient ces cinq voiliers, mardi soir.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer