Transat Québec-Saint-Malo: rude bataille en tête de la classe 40

L'Arkema au départ de Québec, dimanche. Le trimaran... (La Presse Canadienne, Jacques Boissinot)

Agrandir

L'Arkema au départ de Québec, dimanche. Le trimaran a été le premier voilier de la Transat à franchir la bouée de Rimouski, lundi vers 14h.

La Presse Canadienne, Jacques Boissinot

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Après avoir passé la bouée de Matane en tête au coucher du soleil, empochant les 4000 $ en jeu, Thibault Vauchel-Camus ne pouvait pas modérer la cadence de son voilier Solidaires en peloton-Arsep, lundi soir. Pas moins de cinq autres monocoques de classe 40 pieds le talonnaient à deux kilomètres ou moins.

En cette deuxième journée de la neuvième Transat Québec-Saint-Malo, la lutte a été très chaude en tête de la catégorie de loin la plus populeuse de la plus ancienne traversée transatlantique à la voile d'ouest en est. Dans le peloton de tête de la classe 40, le Français Vauchel-Camus a été le seul à mener son embarcation au sud de l'île du Bic, tout près de la côte sud du fleuve Saint-Laurent, à l'approche de Rimouski.

Un pari payant, littéralement avec la bourse gagnée à Matane. Mais encore lundi soir, ils étaient 12 bateaux de la classe 40 à naviguer dans un intervalle d'environ six milles nautiques, soit une douzaine de kilomètres. L'Imerys du Britannique Phil Sharp, le Black Pepper-Les P'tits Doudous du skip français Armel Tripon et l'équipage allemand, ainsi que l'espagnol Tales 2 de Gonzalo Botin avançaient encore à moins de deux kilomètres derrière Solidaires.

Le voilier Solidaires en peloton-Arsep, à Québec, le 10... (AFP, Florence Cassisi) - image 2.0

Agrandir

Le voilier Solidaires en peloton-Arsep, à Québec, le 10 juillet

AFP, Florence Cassisi

Bien sûr, ils sont loin derrière trois des quatre multicoques de 50 pieds qui amorçaient déjà à ce moment le contour de la pointe gaspésienne. En début d'après-midi, l'Arkema du skip Lalou Roucayrol a été le premier à contourner la bouée de Rimouski, payante pour les mutli50. En soirée, le Ciela Village conduit par Thierry Bouchard suivait encore dans le sillage de l'Arkema, à une vingtaine de kilomètres.

Échoué à l'île d'Orléans dimanche à peine trois heures après le départ, l'Obportus 3 skippé par Olivier Roussey est reparti de Québec, lundi vers 16h, malgré 27 heures et quelque 300 km de retard.

Ajoutons que le départ du bassin Louise des ultimes Spindrift 2 et Musandam-Oman Sail a été fixé mercredi, à 16h. Les 24 autres embarcations déjà en route n'auront pas trop de 75 heures d'avance contre ces deux géants des mers.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer