Philibert-Thiboutot confirme sa place à Rio

L'objectif de Charles Philibert-Thiboutot est maintenant d'accéder au cercle... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

L'objectif de Charles Philibert-Thiboutot est maintenant d'accéder au cercle restreint des 12 finalistes olympiques du samedi 20 août prochain.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) «J'étais beaucoup plus stressé pour cette course que je n'avais anticipé. C'est comme si pour la première fois de ma vie, tout le travail que j'avais accompli se résumait à une course. Et j'ai réalisé ça aujourd'hui ! Ça m'a même fait douter, mais j'ai tout donné. Je voulais vraiment gagner cette course-là», a commenté Charles Philibert-Thiboutot au micro d'Athlétisme Canada, samedi soir, après avoir gagné l'épreuve de course à pied sur 1500 mètres des championnats canadiens.

Cette angoisse inattendue ne l'a surtout pas empêché d'assurer sa participation aux Jeux olympiques de Rio, en août, ce qu'une deuxième ou même une troisième position à Edmonton aurait réussi à faire puisqu'il avait atteint le standard exigé dès l'an dernier. Mais le coureur de demi-fond de Sillery et représentant du club d'athlétisme de l'Université Laval ne voulait pas faire les choses à moitié.

Repoussé à l'arrière par un accrochage qui a vu Adam Palamar sortir de piste dès le premier tour, Philibert-Thiboutot a remonté tout le peloton dans les 500 derniers mètres pour franchir le premier le fil d'arrivée en 3 min 55,75 s. Une finale à 12 quand même lente au Foote Field, considérant que le Québécois avait remporté sa demi-finale de vendredi en 3:48,31.

Maintenant, son objectif est d'accéder au cercle restreint des 12 finalistes olympiques du samedi 20 août prochain. «Ça prend beaucoup plus que juste la forme physique pour se rendre en finale. Je sais que j'ai ce qu'il faut», a-t-il affirmé à Perdita Felicien, l'ancienne championne de haies devenue commentatrice télé.

Pas de JO pour Labonté

La lanceuse de poids Julie Labonté a pour sa part été incapable d'atteindre le standard olympique de 17,75 m, malgré une troisième place à ces championnats canadiens et essais olympiques. La fierté de Sainte-Justine n'ira donc pas à Rio de Janeiro. Les 15,62 m atteints au quatrième de ses six essais ont constitué son meilleur lancer.

Rappelons que la perchiste de Québec Mélanie Blouin a quant à elle dû se retirer de la compétition dès jeudi, soit avant même de tenter le moindre saut. Des blessures aux pieds l'ont forcé à abdiquer. Blouin et Labonté étaient des Jeux olympiques de Londres, il y a quatre ans.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer