Transat Québec-Saint-Malo: l'Irlandais de Stoneham

L'Irlando-Québécois Damian Foxall pose devant le spectaculaire trimaran... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

L'Irlando-Québécois Damian Foxall pose devant le spectaculaire trimaran Musandam Oman Sail sur lequel il fera la Transat Québec-Saint-Malo.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Ses exploits à la voile lui ont valu le titre officieux de héros national dans son Irlande natale. On l'a déjà décrit comme le plus Breton des Irlandais. Et il habite Stoneham. Bref, Damian Foxall est taillé sur mesure pour la Transat Québec-Saint-Malo.

Ses parents sont tombés amoureux sur un bateau. Il a grandi au bord de l'eau. La mer l'a appelé, tout naturellement. «On entendait les vagues dans nos lits. L'hiver, on entendait les tempêtes dehors. J'ai de l'eau salée dans mes veines», souligne l'homme de 47 ans «ou quelque chose du genre». La mer est toujours avec lui, même lorsqu'il en est loin.

Il quitte l'école tôt, vit plusieurs années aux Antilles, où il s'initie à l'industrie du bateau, puis à la course. «À partir de là, j'ai découvert ma passion», dit-il. Une passion qui l'habite toujours. «C'est fabuleux», lance-t-il au milieu d'une entrevue sur le Musandam Oman Sail, amarré au bassin Louise. «Quand on arrive au port et qu'on voit un trimaran... Moi, je voile tous les jours, mais j'ai toujours la banane. Je descends au ponton, je monte à bord sur le filet... J'ai la passion chaque fois que je monte à bord. C'est génial!»

À 20 ans, il commence les courses internationales. Il s'est lancé dans neuf tours du monde - pas tous terminés, «l'arrivée n'est jamais garantie», dit-il - et a remporté trois d'entre eux. Avec une douzaine de marins, il a battu le record du monde sans escale en 2004. A aussi gagné le Volvo Ocean Race en 2011, une course de neuf mois, «l'Everest de la voile en équipage», la plus longue compétition au monde, tous sports confondus.

Et la Québec-Saint-Malo aussi! C'était en 2004, à bord du Sergio Tacchini de Karine Fauconnier. Leur temps de 7 jours, 21 heures demeure le deuxième plus court de l'histoire de la compétition, 36 minutes derrière celui du Fujicolor II en 1996.

Record dans la mire

Un record qu'il compte bien battre cette année, à bord du Musandam Oman Sail de Sidney Gavignet. Avec Foxall à son bord, le splendide trimaran vient d'établir le record du tour de l'Irlande, 720 miles nautiques en 38 heures.

Mais ne cherchez pas ce voilier du sultanat d'Oman au départ, le 10 juillet. Avec l'autre prétendant au record, le géant Spindrift II, il partira de Québec à 15h le mardi 12. «Si on a du bon temps, c'est sûr qu'on va descendre en dessous de sept jours, prédit Foxall. Maintenant, ça va être un peu difficile de concurrencer Spindrift. Mais on a beaucoup de potentiel.»

Le Musandam file à une vitesse telle qu'il se retrouve parfois complètement hors de l'eau, à l'exception d'une petite aile (foil) brisant les vagues. Et le bateau pèse sept tonnes!

Si l'Irlandais a vu du pays, il est désormais un résidant de la région de Québec. Il habite Stoneham avec son amoureuse - rencontrée avant la Transat de 2004 - et leurs deux enfants. Foxall travaille à temps plein pour la Fédération canadienne de la faune, «avec le droit d'aller naviguer de temps en temps», dit-il avec le sourire.

Il ne fait pas trop de cas de son statut de héros national : «On est chanceux de pouvoir suivre nos passions. Ce qui est l'fun, c'est d'apprendre techniquement, sportivement et humainement. Le milieu de la voile est un bel apprentissage pour la vie. Ce que j'aime, c'est de partager ça avec d'autres, de permettre aux jeunes d'avoir accès à la voile.»

L'arrivée des deux derniers

Tous les voiliers participant à la Transat Québec-Saint-Malo sont arrivés à Québec... sauf deux, attendus mercredi. Le géant Spindrift II risque d'être celui qui fera le plus sensation. À 40 mètres, ce trimaran conçu pour battre des records est le plus grand voilier de l'histoire de la compétition. Ils seront 13 à bord, dont le skipper Yann Guichard et le champion en titre Erwan Le Roux (FenêtréA Cardinal, en 2012). On prédit déjà au Spindrift un record du parcours. L'autre bateau toujours absent sera aussi à surveiller pendant la course. Il s'agit de l'Arkema, mené par Lalou Roucayrol. Il fera la lutte à trois voiliers chez les Multi50 : le French Tech Rennes Saint-Malo, le Ciela Village et l'Olmix.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer