Les Cavaliers champions de la NBA

L'attaquant des Cavaliers de Cleveland LeBron James a... (AP, Marcio Jose Sanchez)

Agrandir

L'attaquant des Cavaliers de Cleveland LeBron James a soulevé le trophée de la NBA en compagnie de ses coéquipiers, après une victoire très serrée de 93-89 contre les Warriors de Golden State.

AP, Marcio Jose Sanchez

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Oakland

Cleveland a remporté dimanche pour la première fois de son histoire le titre de la NBA en battant les champions en titre, les Warriors de Golden State.

Les Cavaliers et leur star LeBron James ont signé la quatrième victoire décisive à Oakland lors du septième match remporté 93 à 89.

Ils se sont imposés quatre victoires à trois et sont devenus la première équipe de l'histoire à être sacrée après avoir été menée trois victoires à une.

Ce sacre est un triomphe personnel pour LeBron James, âgé de 31 ans, qui compte désormais à son palmarès trois titres de la NBA.

Les Cavaliers ont également mis fin à 52 années de disette pour Cleveland et l'Ohio qui attendaient depuis 1964 un titre de champion grâce à l'une de leurs équipes professionnelles après les Browns dans la NFL.

«King James» était revenu en 2014 dans sa région natale après quatre saisons et deux titres NBA avec Miami pour offrir ce titre tant attendu depuis l'apparition de Cleveland en NBA en 1970.

«J'ai donné tout ce que j'avais pour remporter ce titre, mon sang, mes larmes, c'était mon objectif quand je suis revenu à Cleveland, c'est incroyable, cela a été difficile», a déclaré James, en larmes, qui a fini la rencontre avec 27 points, 11 rebonds et 11 assistances.

Les deux équipes étaient encore à égalité 89-89 à moins de deux minutes de la sirène: James a d'abord réussi un contre improbable sur une attaque de Golden State, puis Kyrie Irving, l'autre artisan de ce sacre, a marqué un panier à trois points qui a définitivement assommé les Warriors à 53 secondes de la fin.

Golden State a fini à bout de souffle la saison 2015-2016 qui aurait pu être mémorable, après avoir réussi la meilleure saison régulière de l'histoire avec 73 victoires en 82 matchs.

Les Warriors ont pourtant mené trois victoires à une, mais ils ont été dominés physiquement en finale par les Cavaliers et ont concédé trois défaites de suite.

En revanche, Golden State a déçu en séries, alors qu'ils avaient dominé la concurrence en réussissant la meilleure saison régulière de l'histoire avec 73 victoires en 82 matchs.

Ils n'ont pas été capables de répondre au défi physique des Cavaliers, tandis que Curry, deux fois joueur le plus utile de la NBA, a perdu ses moyens au moment le plus important.

«Cette défaite fait mal, mais ils méritent le titre», a admis Curry.

«Notre saison reste énorme, je suis fier de mes joueurs, mais cette défaite montre qu'il est difficile de conserver un titre», a analysé Steve Kerr, l'entraîneur de Golden State.

­LeBron James, pour qui cette victoire représente plus que du sport, a mentionné «avoir hâte de rentrer à la maison».

Joueur le plus utile

En plus d'être de nouveau champion, LeBron James est une nouvelle fois nommé joueur le plus utile de la finale de la NBA, sa troisième consécration.

C'est unanimement que James a reçu le titre, recevant le trophée qui est rattaché à cet honneur des mains du commissaire Adam Silver après la victoire des Cavs sur les Warriors de Golden State lors du septième match de la finale.

James a d'ailleurs été submergé par l'émotion. «Il est le meilleur joueur de la planète», ne s'est pas gêné pour dire son coéquipier Kyrie Irving.

Dimanche, James est devenu seulement troisième joueur de l'histoire de la NBA à inscrire un triple-double (au moins 10 points, 10 assistances et 10 rebonds) lors d'un match numéro sept de la finale, exploit qu'ont réalisé Jerry West en 1969 et James Worthy en 1988.

«Vous voyez comme il a du talent et comme il peut contrôler un match», a analysé l'entraîneur-chef des champions, Tyronn Lue. «Mais la principale raison pour laquelle il mérite ce trophée est qu'il a un grand coeur... et les meilleures choses arrivent aux meilleures personnes.»

En carrière lors des matchs décisifs, les équipes pour lesquelles s'alignait James présentent maintenant un dossier de 4-2. Plus important, cette fiche est de 2-0 en finale.  Avec AP

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer