Grand Prix de Montréal: tout, tout, tout ce qu'il faut savoir !

Kimi Räikkönen, en 2015... (Photothèque La Presse, Olivier Pontbriand)

Agrandir

Kimi Räikkönen, en 2015

Photothèque La Presse, Olivier Pontbriand

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
MONTRÉAL

Le Grand Prix du Canada, 7e manche (sur 21) du Championnat du monde de Formule 1, aura lieu dimanche sur le circuit Gilles-Villeneuve (4,361 km) à Montréal. Voici tout ce qu'il faut en savoir!

Les horaires

Vendredi:

  • 10h00 à 11h30 (14h00 à 15h30 GMT): 1ère séance d'essais libres
  • 14h00 à 15h30 (18h00 à 19h30 GMT): 2e séance d'essais libres

Samedi:

  • 10h00 à 11h00 (14h00 à 15h00 GMT): 3e séance d'essais libres
  • 13h00 à 14h00 (17h00 à 18h00 GMT): qualifications

Dimanche:

  • 14h00 (18h00 GMT): départ du Grand Prix du Canada (70 tours)

Les 10 derniers vainqueurs

  • 2015: Lewis Hamilton (GBR/Mercedes)
  • 2014: Daniel Ricciardo (AUS/Red Bull-Renault)
  • 2013: Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault)
  • 2012: Lewis Hamilton (GBR/McLaren-Mercedes)
  • 2011: Jenson Button (GBR/McLaren-Mercedes)
  • 2010: Lewis Hamilton (GBR/McLaren-Mercedes)
  • 2008: Robert Kubica (POL/Sauber-BMW)
  • 2007: Lewis Hamilton (GBR/McLaren-Mercedes)
  • 2006: Fernando Alonso (ESP/Renault)
  • 2005: Kimi Räikkönen (FIN/McLaren-Mercedes)

Note: l'édition 2009 n'a pas été organisée.

Les classements du Championnat du monde

Vainqueur au Grand Prix de Russie, Nico Rosberg a... (Associated Press) - image 4.0

Agrandir

Vainqueur au Grand Prix de Russie, Nico Rosberg a reçu son trophée des mains du président Vladimir Poutine.

Associated Press

Classement des pilotes:

  • 1. Nico Rosberg (GER) 106 pts
  • 2. Lewis Hamilton (GBR) 82
  • 3. Daniel Ricciardo (AUS) 66
  • 4. Kimi Räikkönen (FIN) 61
  • 5. Sebastian Vettel (GER) 60
  • 6. Max Verstappen (NED) 38
  • 7. Felipe Massa (BRA) 37
  • 8. Valtteri Bottas (FIN) 29
  • 9. Sergio Pérez (MEX) 23
  • 10. Daniil Kvyat (RUS) 22
  • 11. Romain Grosjean (FRA) 22
  • 12. Fernando Alonso (ESP) 18
  • 13. Carlos Sainz Jr (ESP) 16
  • 14. Nico Hülkenberg (GER) 14
  • 15. Kevin Magnussen (DEN) 6
  • 16. Jenson Button (GBR) 5
  • 17. Stoffel Vandoorne (BEL) 1
Classement des constructeurs:

  • 1. Mercedes-AMG 188 pts
  • 2. Ferrari 121
  • 3. Red Bull 112
  • 4. Williams 66
  • 5. Force India 37
  • 6. Toro Rosso 30
  • 7. McLaren-Honda 24
  • 8. Haas 22
  • 9. Renault 6

Les six premiers podiums de la saison 2016

Australie (20 mars):

  • 1. Nico Rosberg (GER/Mercedes)
  • 2. Lewis Hamilton (GBR/Mercedes)
  • 3. Sebastian Vettel (GER/Ferrari)
Bahreïn (3 avril):

  • 1. Nico Rosberg (GER/Mercedes)
  • 2. Kimi Räikkönen (FIN/Ferrari)
  • 3. Lewis Hamilton (GBR/Mercedes)
Chine (17 avril):

  • 1. Nico Rosberg (GER/Mercedes)
  • 2. Sebastian Vettel (GER/Ferrari)
  • 3. Daniil Kvyat (RUS/Red Bull)
Russie (1er mai):

  • 1. Nico Rosberg (GER/Mercedes)
  • 2. Lewis Hamilton (GBR/Mercedes)
  • 3. Kimi Räikkönen (FIN/Ferrari)
Espagne (15 mai):

  • 1. Max Verstappen (NED/Red Bull)
  • 2. Kimi Räikkönen (FIN/Ferrari)
  • 3. Sebastian Vettel (GER/Ferrari)
Monaco (29 mai):

  • 1. Lewis Hamilton (GBR/Mercedes)
  • 2. Daniel Ricciardo (AUS/Red Bull)
  • 3. Sergio Perez (MEX/Force India)

Derrière Mercedes, Red Bull contre Ferrari...

Lewis Hamilton... (Associated Press) - image 7.0

Agrandir

Lewis Hamilton

Associated Press

L'écurie Mercedes-AMG est la favorite logique du Grand Prix du Canada dimanche à Montréal, mais le duel de ses grandes rivales, Red Bull et Ferrari, va sûrement passionner les fans lors de cette 7e manche de la saison 2016.

Sur l'un des circuits préférés de Lewis Hamilton, vainqueur heureux à Monaco, Nico Rosberg va tenter de reprendre le contrôle de cette année entamée sur les chapeaux de roue. La machine s'est enrayée à cause de l'accrochage avec Hamilton en Espagne et d'une décevante 7e place à Monaco. L'Allemand n'a plus que 24 points d'avance sur l'Anglais.

«J'ai prouvé (à Monaco) que je suis plus fort que jamais. Ce sera le cas jusqu'à la fin de la saison. J'ai hâte d'ouvrir le prochain chapitre sur ce circuit qui m'a toujours réussi. J'adore l'ambiance de cette ville», résume Hamilton en prélude à ce GP où il a décroché sa première victoire en F1 en 2007, puis en 2010, 2012 et 2015.

«Je m'attendais à des courses difficiles et je m'y suis préparé, après ce début de saison incroyable», répond Rosberg. «C'est là que mon expérience m'aide. J'espère que j'ai épuisé tout mon stock de malchance sur le dernier GP et que je peux repartir de l'avant. Je pense que notre voiture va bien marcher et ce sera intéressant de voir où en est Red Bull...», ajoute l'actuel leader du championnat.

Red Bull encore devant Ferrari?

Le niveau véritable de Red Bull, par rapport à Ferrari, c'est la grande question du moment, bien plus que celle de savoir si Hamilton va encore battre Rosberg. Car ça fait déjà deux séances de qualification d'affilée, en Espagne et à Monaco, que les monoplaces de Milton Keynes, avec leurs nouveaux moteurs Renault, vont plus vite que celles de la Scuderia.

«Le problème, ce sont les +qualifs+», a reconnu Maurizio Arrivabene, le patron de l'écurie italienne. Pour tenter d'y remédier, Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen seront équipés à Montréal de moteurs améliorés, notamment au niveau du turbo. Ce sera bien utile face aux pilotes Red Bull, Daniel Ricciardo et Max Verstappen, gonflés à bloc par la victoire du Néerlandais à Barcelone, puis la pole position et la 2e place de l'Australien à Monaco.

Ricciardo aurait dû gagner en Principauté, sans une erreur de son équipe. De quoi perdre un moment son habituel sourire, le temps de monter dans l'avion pour Montréal où, comme Hamilton, il a remporté son tout premier GP de F1 (en 2014): «C'est l'un de mes cinq GP préférés, car on peut vraiment bousculer la voiture dans les chicanes, c'est amusant.»

Audace des pilotes

Sur un circuit qui fait la part belle à la puissance des moteurs et à l'audace des pilotes, dans le cadre exceptionnel de l'Ile Notre-Dame, posée sur le fleuve Saint-Laurent, la F1 a tout ce qu'il faut pour montrer qu'elle est en train de remonter la pente, après deux saisons délicates.

Son promoteur historique, Bernie Ecclestone, va profiter de l'occasion pour annoncer jeudi soir, dans le cadre haut de gamme du Paddock Club, un contrat de parrainage longue durée avec, très probablement, un grand brasseur hollandais. C'est ça aussi «l'effet Verstappen», dans le sillage très mousseux du plus jeune vainqueur d'un GP de F1.

Le Grand Prix 2015 en bref

Distance: 70 tours de 4,361 km soit 305,270 km

Temps: chaud, ciel voilé

Meilleur temps absolu des qualifications: Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) 1:14.393 en Q3 (moyenne: 211,036 km/h)

Pole position: idem

Grille de départ:

  • 1re ligne: Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) - Nico Rosberg (GER/Mercedes)
  • 2e ligne: Kimi Räikkönen (FIN/Ferrari) - Valtteri Bottas (FIN/Williams)
Podium:

  • 1. Lewis Hamilton (GBR/Mercedes), les 305,270 km en 1 h 31:53.145 (moyenne: 199,337 km/h)
  • 2. Nico Rosberg (GER/Mercedes) à 2.285
  • 3. Valtteri Bottas (FIN/Williams-Mercedes) à 40.666
Meilleur tour en course:

  • Kimi Räikkönen (FIN/Ferrari) 1:16.987 au 42e tour (moyenne: 203,925 km/h)
Leaders successifs:

  • Hamilton du 1er au 28e tour, Rosberg au 29e tour, Hamilton du 30e tour à l'arrivée.
Championnats du monde:

  • Pilotes: 1. Hamilton (GBR), 151 pts; 2. Rosberg (GER), 134 pts; 3. Vettel (GER), 108 pts; 4. Räikkönen (FIN), 72 pts; 5. Bottas (FIN), 57 pts; 6. Massa (BRA), 47 pts; etc.
  • Constructeurs: 1. Mercedes-AMG, 285 pts; 2. Ferrari, 180 pts; 3. Williams, 104 pts; 4. Red Bull, 54 pts; 5. Lotus, 23 pts; 6. Sauber et Force India, 21 pts; 8. Toro Rosso, 15 pts.
La course: 

4e victoire de la saison pour Hamilton, parti en pole position, au terme d'un GP sans histoire, disputé sur piste sèche, et jamais interrompu par une sortie de la voiture de sécurité. Nouveau doublé Mercedes, le 4e de la saison aussi, grâce à Rosberg. Parti en première ligne également, il n'a cependant jamais pu aller chercher Hamilton, ni au départ, ni après l'arrêt au stand de son coéquipier, au seul moment (29e tour) où il a mené la course, avant de rentrer à son tour pour changer de pneus. Contrairement à 2014 sur cette même piste, les pilotes des Flèches d'Argent ont parfaitement géré la température de leurs freins et terminé avec une énorme avance sur Bottas, relégué à 40 secondes dans sa Williams, pour son premier podium de la saison. Bottas a profité d'un tête-à-queue de Räikkönen pour changer de stratégie et assurer cette 3e place, devant son compatriote. Les remontées du jour ont été réussies par Vettel, parti 18e et arrivé 5e dans l'autre Ferrari, et par Massa, parti 15e et arrivé 6e dans l'autre Williams. Plus loin, Grosjean a dû se contenter du point de la 10e place à cause d'une mauvaise série de décisions: arrêt prématuré au stand, qui a surpris ses mécaniciens, puis accrochage avec la Marussia de Stevens, suivi d'une pénalité de cinq secondes. Au championnat, Hamilton compte 17 points d'avance sur Rosberg (151-134), alors que Vettel (108 points, car toujours dans le Top 5) est le seul à suivre le rythme infernal des pilotes Mercedes.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer