Les Raptors encore rossés à Cleveland

Luis Scola, des Raptors, tente de freiner Kevin... (AFP, Andy Lyons)

Agrandir

Luis Scola, des Raptors, tente de freiner Kevin Love, qui a mené la charge pour les Cavaliers avec 25 points.

AFP, Andy Lyons

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
CLEVELAND

Après avoir perdu les deux premiers matchs en terrain hostile par un écart total de 50 points, les Raptors de Toronto croyaient pouvoir enfin livrer une chaude lutte aux Cavaliers de Cleveland au Quicken Loans Arena, mercredi soir. L'illusion a duré quatre minutes...

Dominants dans toutes les facettes du jeu, les Cavaliers ont pris les devants 3-2 dans la série finale de l'Est grâce à une convaincante victoire de 116-78. Les Raptors feront face à l'élimination devant leurs partisans vendredi (20h30).

Parfait dans ses tentatives de tirs en première demie (13 en 13), Kevin Love a sonné la charge pour les Cavaliers avec 25 points, deux de plus que LeBron James et Kyrie Irving. Pour les Raptors, le meneur a été DeMar DeRozan avec 14 points, pendant que Kyle Lowry en amassait 13.

La première demie s'est terminée 65-34 pour les Cavaliers. C'était la première fois de leur histoire, que ce soit en séries ou en saison régulière, que les Raptors accusaient un recul d'au moins 30 points après une demie.

La forme de Curry inquiète

Dans l'Ouest, la finale pourrait prendre fin dès jeudi (21h) à Oakland par l'élimination surprise des Warriors de Golden State,  champions en titre et auteurs de la meilleure saison régulière de l'histoire de la NBA. Le Thunder d'Oklahoma City mène la série 3-1 et plusieurs observateurs s'interrogent sur la méforme du joueur étoile Stephen Curry.

«Je sais qu'il n'est pas blessé, si c'était le cas, il ne jouerait pas», a assuré son entraîneur-chef Steve Kerr.

Blessé à une cheville puis à un genou lors des deux premières rondes éliminatoires, Curry n'a marqué que 19 points mardi lors de la lourde défaite de son équipe à Oklahoma City (118-94). «Il est possible que la période de trois semaines sans match le perturbe encore un peu, il n'est pas à son niveau, mais ce n'est pas à cause d'une blessure», a martelé Kerr.

«Il n'est pas aussi explosif qu'à l'habitude», a toutefois admis l'entraîneur des Warriors.

La presse américaine, citant une source proche de Golden State, avait indiqué plus tôt dans la journée que Curry, meilleur marqueur de la saison régulière avec 30,2 points par match, jouait «seulement à 70 % de son potentiel actuellement». «Personne ne m'a dit quelque chose à ce propos, ni dans mon personnel, ni l'entourage de Steph, pas même la source proche de l'équipe», a plaisanté Kerr.  Avec AFP

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer