Verstappen de retour au boulot

Max Verstappen est devenu dimanche le plus jeune... (AFP, Josep Lago)

Agrandir

Max Verstappen est devenu dimanche le plus jeune pilote à remporter une course de F1.

AFP, Josep Lago

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Barcelone

À peine 72 heures après l'euphorie d'être devenu à 18 ans le plus jeune pilote de l'histoire de la F1 à remporter une victoire, Max Verstappen était de retour au boulot en prévision du GP de Monaco.

L'exploit du Néerlandais à sa première course depuis sa promotion de l'équipe-école Toro Rosso à l'écurie Red Bull a amené son lot de questions. Est-ce un coup de chance? Peut-il continuer d'impressionner ou son inexpérience finira-t-elle par le rattraper? On en saura sans doute davantage lors du Grand Prix de Monaco, le 29 mai.

«En ce qui a trait à la prochaine course, en toute honnêteté, je l'ignore», a déclaré Verstappen. «Je continue d'apprendre à connaître la voiture. Avant de m'asseoir dans le bolide, je n'avais même pas de trou dans le casque pour faire passer ma paille d'hydratation. J'ai dû le faire moi-même. On verra. Je pense que nous aurons une bonne voiture pour un circuit routier et j'ai vraiment hâte. La sensation sera merveilleuse.»

Mercredi, Verstappen a signé le meilleur temps de la deuxième et dernière journée d'essais privés de F1 sur le Circuit de Catalogne, trois jours après sa victoire historique au Grand Prix d'Espagne. Il s'est approché à un dixième de seconde du meilleur temps de mardi, réalisé par Sebastian Vettel (Ferrari), celui-là même qui détenait le record de précocité (21 ans) avant l'exploit de Verstappen.

Le prodige néerlandais a bouclé 118 tours au total, la plupart avec des pneus et des réglages comparables à ceux du GP d'Espagne, sans aucun souci. Il a aussi continué le travail de développement aérodynamique initié mardi par son nouveau coéquipier Daniel Ricciardo, avec comme objectif principal que le pilote se sente bien dans cette monoplace, la RB12, qu'il n'a découverte que vendredi matin lors des premiers essais libres, après sa promotion express en provenance de Toro Rosso.

«C'était bon de retrouver la voiture, elle était agréable à piloter et on a pu faire beaucoup de kilomètres. Je me sens plus à l'aise, nous avons essayé des nouvelles choses et trouvé des moyens d'améliorer nos performances. C'était très très positif.»

Nouveau moteur bonifié

Bien que les Mercedes devraient maintenir leur domination, avec les Ferrari non loin derrière, le nouveau moteur bonifié de Red Bull, attendu impatiemment, pourrait être prêt à temps pour l'étape de Monaco. Un tel scénario pourrait stimuler les performances des Red Bull et lui permettre de gagner un plus grand nombre d'épreuves.

Par ailleurs, c'est à Monaco que Verstappen s'est causé des ennuis lors de son année-recrue, en 2015, lorsqu'il est entré en collision avec Romain Grosjean. Cela lui avait valu une pénalité de cinq cases sur la grille de départ lors de l'épreuve suivante et de nombreuses critiques.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer