L'immuable coach Popovich

Depuis que Gregg Popovich est devenu l'entraîneur des... (Associated Press)

Agrandir

Depuis que Gregg Popovich est devenu l'entraîneur des Spurs le 10 décembre 1996, il y a eu 233 changements de coachs dans toute la ligue.

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
D'après Associated Press
Associated Press

Dominés aux rebonds et trahis par son banc face à Oklahoma City, jeudi, les Spurs de San Antonio ont mordu la poussière dès les demi-finales de conférence et raté leur rendez-vous très attendu avec Golden State. Il en faudrait toutefois plus pour plonger la franchise texane, modèle de stabilité, dans la crise.

Dominés aux rebonds et trahis par son banc... (Infographie Le Soleil) - image 1.0

Agrandir

Infographie Le Soleil

Si les changements d'entraîneurs sont monnaie courante dans la NBA, ce n'est pas le cas à San Antonio. Depuis que Gregg Popovich est devenu l'entraîneur des Spurs le 10 décembre 1996, il y a eu 233 changements de coachs dans toute la ligue. Le dernier changement est survenu jeudi, quand Scott Skiles a remis sa démission à Orlando.

Après Popovich, le deuxième entraîneur qui compte le plus d'ancienneté dans la NBA est Erik Spoelstra, qui tentera de mener le Heat de Miami à la victoire lors du septième match de leur série contre les Raptors, dimanche. Il a été embauché le 28 avril 2008, quelques semaines avant que Rick Carlisle devienne l'homme de confiance à Dallas.

Si on ne tient pas compte des deux décennies passées par Popovich à la barre des Spurs, les entraîneurs de la NBA conservent leur emploi environ deux ans et demi en moyenne. «C'est vraiment inquiétant. Ça fait seulement huit ans que j'occupe le poste d'entraîneur et vous me dites que je suis le deuxième sur le plan de l'ancienneté?» a réagi Spoelstra quand il a été interrogé sur l'absence de sécurité d'emploi qui prévaut dans la NBA.

Avant d'être nommé entraîneur du Heat, Spoelstra était responsable de la salle de vidéos du Heat. «Cela démontre le piteux état dans lequel se trouve la profession d'entraîneur de basketball et le manque de stabilité de plusieurs organisations», a-t-il ajouté. Et c'est pourquoi je me sens privilégié de faire partie de la même organisation depuis 21 ans.»

Seulement cinq entraîneurs occupaient leur emploi actuel avant 2013 : Popovich, Spoelstra, Carlisle, Dwane Casey (Toronto) et Terry Stotts (Portland). «Le gazon semble toujours plus vert chez le voisin», a résumé Casey.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer