Les Jeux du Québec fêteront leurs 50 ans à Rivière-du-Loup

Marie-Pier Boudreau-Gagnon (à droite) qui a participé aux Jeux... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Marie-Pier Boudreau-Gagnon (à droite) qui a participé aux Jeux olympiques de 2008 à Pékin et de 2012 à Londres (photo) était émue en apprenant que sa ville natale allait être l'hôtesse des Jeux du Québec.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne Fournier

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Rivière-du-Loup) Cinquante ans plus tard, les Jeux du Québec reviendront là où ils ont vu le jour.

Sports Québec a annoncé mercredi que les Jeux d'hiver du Québec auront lieu en 2021 à Rivière-du-Loup, qui avait accueilli la toute première mouture de l'événement en 1971. «On est fiers de réussir à faire quelque chose d'exceptionnel 50 ans plus tard en collaboration avec Sports Québec pour que ce soit un happening pour les jeunes», s'est exclamé le maire Gaétan Gamache.

«Pour l'Est-du-Québec, c'est aussi une belle vitrine», a-t-il ajouté. «On veut accrocher le Québec en démontrant qu'on est des gens très accueillants et de bons organisateurs.»

Le budget total consacré à l'événement s'élève à environ 5,5 millions $. La Ville investira 300 000 $ par année pendant cinq ans. Le reste du financement proviendra de partenaires privés. La commission scolaire de Kamouraska Rivière-du-Loup et le Cégep de Rivière-du-Loup participeront également au financement en offrant des services et la disponibilité de certains équipements.

Selon le maire Gamache, sa municipalité n'aura pas à investir dans la construction d'infrastructures nécessaires à la tenue des compétitions. À l'exception des installations de curling, dont la construction est prévue à l'automne au coût de 3,2 millions $ et pour laquelle le Club de curling a obtenu une subvention du gouvernement fédéral de 1,5 million $. La Ville fournit le terrain gratuitement.

Marie-Pier émue

La coprésidente du comité de candidature et ancienne athlète olympique, Marie-Pier Boudreau-Gagnon, ne pouvait cacher sa joie et son émotion en apprenant que sa ville natale allait être l'hôtesse des Jeux du Québec. «Pour moi, les Jeux du Québec, ça a probablement été une des compétitions les plus marquantes de ma carrière parce que c'était la première fois qu'on faisait partie d'une délégation, qu'on sentait qu'on avait un sentiment d'appartenance à un groupe», a souligné l'ancienne nageuse synchronisée, qui a participé aux Jeux olympiques de 2008 à Pékin et de 2012 à Londres.

«Puis, c'est vraiment ce qui m'a donné la piqûre pour poursuivre encore plus longtemps ma carrière», a-t-elle ajouté. «Donc, c'est vraiment représentatif pour moi. J'ai été médaillée d'or quatre fois aux Jeux du Québec de 1995 et de 1999.»

Marie-Pier Boudreau-Gagnon, qui vient de terminer un doctorat en pharmacie et qui se prépare à revenir s'établir à Rivière-du-Loup, est d'autant plus fière du fait «que c'est ce que la population souhaitait revivre». En se référant à un sondage réalisé auprès de 500 répondants de l'endroit, le maire Gamache a indiqué que 85 % des citoyens de sa ville sont favorables à la tenue de l'événement.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer