Déjà en route pour 2020

Andrée-Anne Côté et Camille Fiola-Dion participent en fin... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Andrée-Anne Côté et Camille Fiola-Dion participent en fin de semaine aux Championnats canadiens de qualification de Synchro Canada à la piscine du PEPS de l'Université Laval.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'équipe canadienne de nage synchronisée n'ira pas aux Jeux de Rio, une première depuis que l'épreuve est devenue olympique en 1996. Mais trêve de déception, elles seront 450 dans la piscine du PEPS cette fin de semaine avec en tête les Jeux olympiques... de 2020.

Nouveau club fusionné de la capitale, Québec Excellence Synchro compte dans ses rangs deux nageuses en passe de se tailler une place au sein de la formation canadienne qui participera aux Championnats du monde juniors, du 9 au 13 juillet, à Kazan, en Russie. La sélection se tient à l'Université Laval en même temps que les qualifications des championnats canadiens.

«La pression est quand même forte. Il faut rester calme et ne pas trop y penser», explique Camille Fiola-Dion. «Le stress est inévitable, mais on a quand même l'expérience des essais de l'équipe nationale», renchérit Andrée-Anne Côté.

Côté obtiendrait un poste parmi les 10 nageuses unifoliées âgées de 16 à 18 ans pour une troisième année de suite. Pour Fiola-Dion, ce serait sa deuxième fois. Elles auront 18 ans la semaine prochaine, fréquentent le Cégep Garneau et nagent en duo en club. Elles visent d'ailleurs la médaille d'or samedi matin.

Mais pour les essais de l'équipe nationale junior, dont les entraîneures tentent déjà de composer le duo idéal, Fiola-Dion fait la paire avec la Torontoise Sion Ormond et Côté avec la Calgarienne Halle Pratt. Les deux Québécoises font pourtant équipe depuis trois ans.

Depuis que Fiola-Dion, arrivée de Rimouski, s'est installée à Québec pour la synchro. Côté avait fait de même trois ans plus tôt en quittant son Saint-Georges natal. La deuxième se dit d'ailleurs prête à déménager à Montréal dès l'automne pour intégrer le centre d'entraînement de l'équipe canadienne senior.

Très bonnes chances

Entraîneure-chef de Québec Excellence Synchro, Geneviève Mercier estime très bonnes les chances de ses deux protégées de nager à Kazan, dans quatre mois. Des 25 nageuses encore en lice, 10 se rendront en Russie.

Mercier croit que la nouvelle structure intégrée de la région de Québec fournit encore plus d'outils aux nageuses pour accéder au plus haut niveau. Avec neuf mois de fusion effective dans le corps et plus de deux ans de préparation, la nouvelle formule s'avère très positive.

«Plusieurs entraîneures des autres clubs qui sont ici me disent que dans quelques années, on va faire peur. C'est ça le but!» sourit Mercier, cette ancienne de Synchro Élite promu à la tête du club régional unique.

Synchro Élite, établi dans le quartier Saint-Roch, les Dauphines, de Vanier, et Aquadanse, de Sainte-Foy, ne forment plus qu'un seul et même club réunissant 342 nageuses. Une demande de la Ville afin d'optimiser les équipements et de développer la profession d'entraîneure. Le but est de grimper parmi les trois meilleurs clubs au Canada, tranche Mercier, soutenue par le président du club, Jacques-Olivier Demers. En espérant que les nouvelles inscriptions ne chutent pas trop cet automne, sachant que le nombre de recrues connaît un pic tous les quatre ans.

Quand notre télé fait la part belle aux épreuves olympiques de synchro, ce qui risque d'être moins le cas avec l'absence de l'équipe canadienne. À Rio, la paire québécoise Karine Thomas et Jacqueline Simoneau sauvera néanmoins l'honneur à l'épreuve de duo.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer