R&O volleyball: 11e titre du RSEQ de suite

Le Rouge et Or a battu les Carabins... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le Rouge et Or a battu les Carabins 25-10, 25-20, 14-25 et 25-21 en finale dimanche.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Même si l'entraîneur-chef Pascal Clément n'aimait pas le chiffre, porteur de malheur plus tôt cette saison, le club de volleyball masculin Rouge et Or a soulevé une 11e bannière du RSEQ, dimanche après-midi à l'Amphithéâtre Desjardins Université Laval, en remportant en quatre sets le match ultime de la finale 2 de 3 contre les Carabins de Montréal.

Chemin faisant, le Rouge et Or a accédé au Championnat canadien pour une 19e année de suite, le prochain ayant lieu dès jeudi à l'Université McMaster, à Hamilton.

«Je n'aimais pas tellement le chiffre 11 pour une raison bien simple : on avait perdu contre Sherbrooke pour la première fois depuis 11 ans et ça m'est revenu en tête, je n'aimais pas ça. Mais je me suis dit, lorsqu'on est numéro 1, deux fois, c'est encore plus fort», indiquait Clément, en joignant ses deux index pour former le chiffre du jour.

L'UL a sorti l'artillerie lourde afin de fermer la porte au nez des Carabins pour une huitième fois en 11 ans. Secoué par la défaite, vendredi, le Rouge et Or a remporté six des sept sets suivants pour savourer la victoire, bouclant le troisième match avec une victoire de 25-10, 25-20, 14-25 et 25-21.

«Montréal grafigne tout le temps, et pour eux, la motivation n'est pas compliquée, c'est juste de nous battre. Sentir toujours le souffle dans ton cou, c'est parfois lourd à porter. Vendredi, j'ai dit aux gars : "ayez assez d'humilité pour accepter cette défaite". En séries, il n'y a pas de place pour la suffisance. Tu es là pour faire un job, gagner tes points, tes matchs. Si tu fais un bon coup, bravo, si l'adversaire en fait un mauvais, bravo aussi, mais tu n'as pas à en mettre plus que le client en demande. Le langage corporel, c'est dangereux. La samba, c'est le fun, mais ça monte un peu au cerveau. En même temps, je suis très fier des boys, on aime ça gagner!»

Le Rouge et Or a frappé rapidement, expédiant le premier set à la vitesse de l'éclair. En avance 2-0, il a connu un petit relâchement au moment où le match s'annonçait plus facile, avant de rebondir pour s'assurer du championnat.

Jannini en vedette

L'attaquant de quatrième année Olivier Jannini a donné un spectacle à son dernier match au PEPS avec 15 attaques marquantes, un sommet dans le coin rouge.

«Il avait abordé le premier match en se disant nostalgique et ça l'a atteint. Je lui ai dit que sa nostalgie, j'en ai rien à foutre parce que sa saison n'est pas finie. Une chance qu'il y avait son gaz de dynamite à la fin parce qu'on commençait à en manquer. On l'a senti, il était en transe, et on lui aurait donné des ballons du parking qu'il aurait marqué», a mentionné Clément à propos de l'étudiant en administration qui n'a pas raté sa sortie.

«Le sport prend beaucoup de place dans nos vies, c'est un moment très émotif. Quoi de mieux que de terminer sur une belle note à mon dernier match à domicile. Je suis au point de passer à autre chose, c'est excitant. On a fait cela en équipe, ensemble. Il fallait garder cela [la nostalgie] au vestiaire et jouer le match comme il devait l'être», a dit Jannini, en rappelant que la vie était pleine d'étapes. La prochaine, pour lui, c'est une dernière présence au Championnat canadien.

Olivier Jannini (7) a offert tout un spectacle... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 2.0

Agrandir

Olivier Jannini (7) a offert tout un spectacle lors de son dernier match au PEPS avec 15 attaques marquantes, un sommet du côté du Rouge et Or.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

L'UL dit toujours présent pour le Championnat national

«Quand vient le temps du Championnat national, l'Université Laval dit toujours présente! On l'est encore, cette année», disait fièrement l'entraîneur-chef Pascal Clément à propos d'une 19e présence de suite à la grande fête du volleyball canadien. Champion en 2013, le Rouge et Or a depuis terminé quatrième (2014) et septième (2015). «Je ne sais pas trop à quoi m'attendre, le classement sera une surprise parce que l'équipe numéro 1 au pays a fini troisième dans l'Ouest et les deux qui finissent premières étaient derrière nous au classement national. Je vais laisser les bonzes décider ce qu'ils veulent faire. De toute manière, j'ai tout vu, des classements merveilleux et d'autres affreux, alors ça va être quelque part entre les deux, j'imagine.» Dimanche soir, SIC a annoncé que le Rouge et Or serait troisième favori sur les huit participants. 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer