Le capitaine du R et O complète enfin sa collection

Pascal-Hugo Caron-Cantin a enfin pu compléter sa collection... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Pascal-Hugo Caron-Cantin a enfin pu compléter sa collection en remportant le 50 m papillon, samedi au PEPS. Cette médaille d'or est sa première sur la scène universitaire canadienne.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le capitaine de l'équipe de natation du Rouge et Or s'est libéré d'un poids qu'il traînait sur ses épaules depuis longtemps.

Après une traversée de quatre ans dans l'eau du PEPS, Pascal-Hugo Caron-Cantin a finalement savouré sa première médaille individuelle aux Championnats SIC Speedo 2016 de natation, samedi, au Centre aquatique Desjardins Université Laval. L'athlète par excellence du Réseau de sport étudiant du Québec (RSEQ) cette saison a fini troisième de la courte épreuve du 50 m papillon, son temps de 24,59 secondes lui permettant d'ajouter un élément qui manquait à sa collection.

«Je suis vraiment un meilleur nageur en bassin de 25 mètres, et de remporter une médaille individuelle en 50 m, c'est une délivrance. Finir à huit centièmes de seconde de la première place, c'est assez amer, mais demain matin [dimanche], ça le sera moins. J'aurais signé pour une médaille en début de compétition, c'est un gros accomplissement», racontait le nageur natif de Chicoutimi, fidèle croyant du programme d'entraînement de l'UL basé sur le sprint.

À 25 ans, Caron-Cantin n'est pas une recrue, mais il s'améliore sans cesse. «Je suis loin d'être fini, j'ai amélioré 100 % de mes temps, ici. Il me reste une autre année universitaire, c'est super motivant», ajoutait celui qui est inscrit au baccalauréat en études littéraires et qui avait été inspiré par sa quatrième place au 100 m papillon, vendredi. Il a aussi fini sixième au 50 m libre, samedi.

Jour de la marmotte

Comme l'avait prévu Marie-Pier Couillard, la veille, Kylie Masse a remporté l'épreuve du 100 m dos devant elle et sa coéquipière du Rouge et Or, Geneviève Cantin. La jeune phénomène de l'Université de Toronto a été la seule de trois à franchir la distance sous les 60 secondes (59,81), ce qui lui a valu un record de Championnats SIC.

Couillard n'avait pas été battue depuis deux ans à cette épreuve. Vendredi, elle convenait toutefois que sa rivale était dans une classe à part, ce que Masse a encore démontré. N'empêche, il s'agissait d'une seconde médaille individuelle pour Couillard et Cantin. Le 4 X 200 m libre féminin du Rouge et Or a remporté le bronze avant que l'on ne ferme les lumières, les filles signant leur deuxième podium de la fin de semaine en relais.

Au cumulatif, l'équipe féminine de l'UL occupe le quatrième rang du classement général tandis que celle des garçons pointe en sixième place.

«On a réussi ce qu'on voulait, soit d'avoir plus de représentants en finale [A et B], mais on a manqué d'opportunisme dans certaines courses. Au classement, on est où l'on voulait être, mais ce sera difficile de finir troisième chez les filles parce que Marie-Pier et Geneviève n'ont plus qu'une course individuelle à faire. On va avoir besoin des autres filles, comme Caitlin Hodge [4e au 400 m libre]. Elle doit lever son jeu d'un cran», résumait l'entraîneur-chef Nicholas Perron, en empruntant une métaphore du hockey.

Les Championnats SIC de natation se terminent dimanche avec une dernière session de finale à 18h. Cantin mettra son titre à l'enjeu au 200 m libre, l'épreuve qui est aussi dans sa mire aux prochaines sélections olympiques, en avril.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer