Marie-Pier Couillard cède son trône universitaire à une top 5 mondiale

Marie-Pier Couillard a vu son règne de deux... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Marie-Pier Couillard a vu son règne de deux ans sur le 50 m dos universitaire prendre fin lorsque Kylie Masse a battu, vendredi, le record que détenait la nageuse du Rouge et Or.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Détentrice du titre national et du record au 50 m dos, Marie-Pier Couillard a perdu les deux d'un seul coup, vendredi soir au Centre aquatique Desjardins Université Laval, en ouverture des Championnats SIC Speedo 2016 de natation.

La nageuse du Rouge et Or a pris la deuxième place de l'épreuve qu'elle dominait depuis deux ans sur la scène universitaire canadienne. Kylie Masse (Toronto) n'a cependant pas fait les choses à moitié en faisant tomber la marque de 28,66 secondes établie par Couillard en 2015. Son temps de 27,84 est la nouvelle référence au pays, toutes catégories confondues.

«Ça fait deux ans que je gagnais [le 50 m dos], mais la fille est une top 5 mondiale. Elle est extrêmement forte, une coche au-dessus, et ce n'est pas gênant de perdre contre elle. Je suis sûre qu'elle fera une finale olympique à Rio. Je suis plus déçue de mon temps [28,93] que de mon rang. Avec ma tendinite à la hanche, je dois dire que je suis satisfaite.»

L'étudiante en traduction aura «malheureusement» la même opposition pour défendre son double titre au 100 m dos, samedi. Elle a aussi terminé huitième au 100 m papillon.

Cantin encore deuxième... cinq ans plus tard

Le Rouge et Or a bouclé la soirée avec deux autres podiums. Geneviève Cantin a grimpé sur la deuxième marche au 400 m 4 nages et les deux coéquipières ont ensuite uni leurs efforts pour la médaille de bronze du relais 4 x 100 m libre.

«À mes premiers championnats SIC, j'avais fini deuxième au 400 X 4 nages, et là, je finis encore deuxième à mes cinquièmes SIC, je suis contente, c'est excitant. La foule, c'était malade, surtout lorsqu'on annonce ton nom. Ça donne un coup de pouce», notait la nageuse de Jonquière.

Plutôt, elle avait terminé quatrième au 200 m libre, une épreuve où elle n'a pas de repère contrairement à sa course de prédilection du 200 m dos à l'horaire dimanche.

Du côté masculin, Pascal-Hugo Cantin-Caron a fini quatrième au 100 m papillon après avoir pris la 10e place au 50 m dos, où il avait établi un record québécois civil en matinée. Son coéquipier Jérémie Déry-Bergeron a fini 8e au 100 m brasse tandis que le relais 4 X 100 m libre a terminé au 10e rang.

«Par rapport au nombre de nageurs qu'on avait en finale, c'est une excellente première soirée. L'objectif de la deuxième journée sera de rentrer dans plus de finales masculines, les gars devront se lever. J'ai senti l'équipe crispée en qualifications, on était sur les talons», a indiqué Nicholas Perron, l'entraîneur-chef du Rouge et Or.

«Les filles ont cependant beaucoup amélioré leurs rangs, c'est de bon augure. Ça fait un bout qu'on n'avait pas gagné un relais, ça va nous donner un élan pour les quatre autres sessions. Pour ce qui est de Marie-Pier, ç'a été une deuxième place très honorable au 50 m dos contre une fille sur une lancée, je n'ai pas de trouble avec ça.»

La course la plus serrée de cette première journée a été la finale féminine du 100 m papillon, où Sophie Marois (Montréal) et Jacomie Strydom (UBC) ont obtenu le même temps de 1:01,14 pour grimper ensemble sur la première marche du podium.

Les Championnats SIC se poursuivent samedi et dimanche, les finales ayant lieu à 18h chaque jour.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer