Haas, véritable bouffée d'air frais en F1

Esteban Gutierrez de l'écurie Haas a terminé neuvième... (AFP, Jose Jordan)

Agrandir

Esteban Gutierrez de l'écurie Haas a terminé neuvième lors des essais de mardi.

AFP, Jose Jordan

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

L'arrivée de l'équipe américaine Haas ne changera probablement pas le paysage de la Formule 1 dès cette saison, mais elle apportera assurément une bouffée d'air frais dans un sport qui peine à retrouver sa popularité d'antan.

La saison n'est vieille que de deux jours, mais déjà l'écurie, dont le siège social se trouve à Kannapolis, en Caroline du Nord, se fait remarquer. On sent chez Haas, la première équipe américaine en F1 depuis 1986, l'influence de la série NASCAR.

Mardi, ses ingénieurs ont procédé à quelques ajustements aux ailerons avants sur la voiture VF-16 d'Esteban Gutierrez en utilisant du ruban électrique pour les renforcer. Le Mexicain a pris la relève de son coéquipier Romain Grosjean et terminé neuvième, après avoir dû patienter pendant la première heure et demie. La veille, la voiture de Grosjean, propulsée par un moteur Ferrari, avait subi un bris aux ailerons avants.

En dépit des nombreux problèmes qui guettent Haas à sa première saison en F1 - le propriétaire Gene Haas a récemment déclaré qu'il faudra probablement trois ou quatre ans avant de rivaliser avec les écuries de pointe -, Grosjean a confié avoir hâte de constater les résultats du partenariat inédit entre le motoriste italien et l'équipe américaine.

«Nous avons des pièces qui ont été conçues en Italie, mais nous conservons une philosophie nord-américaine. Et ça donne une voiture qui est extrêmement intéressante», a déclaré Grosjean en conférence téléphonique, mardi.

La cible: Mercedes

Pour enrayer la domination de Mercedes, le groupe stratégique de la F1, composé de six écuries sur 11, et la Commission de la F1 tenteront d'ici le 1er mars de trouver un accord pour modifier la réglementation du Championnat du monde à partir de 2017. Parmi les suggestions qui seront étudiées se trouvent l'adoption d'un cockpit fermé et des grilles de départ inversées pour pimenter le spectacle.

«Nous sommes en train d'en parler», a confié Grosjean à propos des cockpits fermés. «C'est quelque chose que nous devons soulever comme question pour les pilotes. C'est important d'assurer la sécurité en utilisant la technologie, et maintenant je pense que nous attendons tous de voir à quel point ils sont sécuritaires en les ayant à portée de la main. (...) Mais c'est certain qu'un cockpit fermé a certains avantages.»

Entre-temps, Haas doit se concentrer sur la saison 2016 avec l'espoir de réduire l'écart entre elle et les équipes de tête.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer