Laurent Dubreuil à deux centièmes de seconde du podium

Le patineur Laurent Dubreuil... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le patineur Laurent Dubreuil

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Deux petits centièmes de seconde. C'est tout ce qu'il aurait fallu de moins à Laurent Dubreuil pour devancer Kai Verbij (34,87) et accéder au podium du premier 500 mètres de Stavanger, vendredi.

Le patineur de Lévis s'est même retrouvé au cinquième rang au terme de l'épreuve norvégienne de la Coupe du monde. Son coéquipier Gilmore Junio, auteur du même temps que lui (34,88), a été plus rapide... d'un millième de seconde.

Ce face-à-face entre compatriotes n'a rien d'anodin, puisque Dubreuil doit terminer devant Junio au cumulatif des deux 500 mètres de la fin de semaine pour s'assurer une place aux Championnats du monde par distance individuelle, en février. Le deuxième aura lieu dimanche.

«C'est vraiment une lutte mano à mano», a lancé Dubreuil, vendredi, lorsque joint par Le Soleil. L'athlète de 23 ans admet même qu'il sera plus important pour lui de devancer Junio dimanche que d'obtenir une bonne place au classement. Il faut dire qu'un bon résultat à ces Mondiaux «fait une saison», et qu'une absence la «brise», dit Dubreuil. «C'est triste que [le Canada] aille juste trois places.» Alex Boisvert-Lacroix et William Dutton ont déjà leur billet pour la Russie.

Pour Dubreuil, il s'agira de réussir là où il a échoué jusqu'ici cette saison : faire deux bonnes courses pendant la même fin de semaine. Car il était fort satisfait de sa sortie de vendredi, lui dont le meilleur résultat cette année est une troisième place à Salt Lake City. Il aurait toutefois «donné beaucoup pour être deux centièmes plus vite».

Mine de rien, et malgré une saison qu'il juge lui-même un peu décevante, Dubreuil se retrouve au quatrième rang du classement de la Coupe du monde du 500 mètres. Même s'il a raté deux des neuf courses jusqu'ici, le Russe Pavel Kulizhnikov trône au sommet. Il a d'ailleurs gagné vendredi avec un temps de 34,71. Son sixième triomphe en 2015-2016.

Mauvaise journée pour Boisvert-Lacroix

Les deux autres Québécois en piste n'ont pas connu une aussi bonne journée. Particulièrement Alex Boisvert-Lacroix (35,30), deuxième au classement général de la discipline, qui a terminé 19e sur les 20 participants. Alexandre St-Jean a de son côté pris le 14rang (35,11).

Samedi, place au 1000 mètres. Dubreuil s'attend à souffrir lors du dernier tour, lui qui n'a pas fait beaucoup de courses du genre dans les derniers mois. St-Jean et Vincent de Haître sont les deux Canadiens déjà qualifiés pour les Mondiaux sur cette distance.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer