Le canot à glace, beaucoup plus que le Carnaval

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le canot à glace, ça se court au Carnaval de Québec depuis 62 ans. Mais c'est beaucoup plus que Bonhomme, avec maintenant sept étapes au calendrier pour plus de 300 canotiers répartis dans 58 équipes.

«Ce n'est plus juste le Carnaval. Il y a six autres promoteurs qui s'arrachent le coeur pour que leur course se passe aussi bien. Et les concurrents ne s'entraînent pas pour une course, mais pour sept», insiste le directeur général du Circuit québécois de canot à glace (CQCG), Félix Blanchet-Lévesque.

De Montréal à Rimouski, en passant par Sorel-Tracy, Portneuf, Québec et L'Isle-aux-Coudres, la Coupe des glaces gagne en importance et en popularité. Ce qui n'est pas sans affecter les coureurs et l'organisation des équipes, qui doivent dorénavant compter plus de membres pour arriver à placer cinq canotiers sur chaque ligne de départ.

Auteur de 23 victoires consécutives (1991 à 2013) au Carnaval, Jean Anderson vient d'enrôler deux recrues pour porter l'équipage de l'embarcation Château Frontenac-Le Soleil-North Face à huit membres.

L'arrivée tardive des glaces a toutefois ralenti l'instruction des nouveaux. «Avec les familles, sept fins de semaine de file, ce n'est pas facile», reconnaît celui qui amorce sa 34e saison et compte pas moins de 120 courses à son actif.

Plus en santé

N'empêche que plus d'épreuves dans plus de villes donnent un sport plus en santé, croit-il. «Il se crée des équipes à Rimouski, Sorel, Montréal. Les canotiers ne sont plus juste à Québec», se réjouit l'ingénieur-athlète de 56 ans. Il y a même une équipe de l'Abitibi.

Champions des 10 premières saisons officielles du circuit, Anderson et ses acolytes pourraient cette fois céder le pas aux Volvo de Benoît Gilbert. «L'an passé, on a gagné le championnat par défaut, parce que Volvo n'avait pas fait les sept courses. Ils n'avaient pas fait Rimouski pour se reposer pour la course du Carnaval et, effectivement, ils l'ont gagnée», explique celui qui affronte chez Volvo son coéquipier de la première heure, Yves Gilbert, âgé de 64 ans. 

La bande menée par la capitaine et barreuse Corinne Brunelle, elle, est en ascension. Deuxièmes du volet féminin lors des deux derniers hivers, les filles de Groupe Voyages Québec-Air Transat n'ont qu'un but en tête : le sommet du classement final.

«C'est ce qui nous motive à travailler aussi fort. Sinon, on ne se donnerait pas autant de misère», s'esclaffe Brunelle, à la tête d'un équipage de neuf vaillantes issues autant du monde du rugby, que du vélo de montagne ou du kayak d'eau vive. Une quinzaine d'équipages sont 100 % féminins.

Première course samedi, entre Portneuf et Sainte-Croix. Seul départ groupé de la saison pour 48 équipes inscrites. Avec l'ajout l'an dernier de Rimouski et de Sorel-Tracy, les conditions de glace empêchent l'addition d'une huitième fin de semaine au calendrier. Un système de sécurité par balises GPS sert aussi à suivre les courses à distance en direct sur cqcglive.com.

11e Coupe des glaces

Portneuf: 23 janvier

Rimouski: 30 janvier

Québec: 7 février

L'Isle-aux-Coudres: 13 février

Montréal: 20 février

Sorel-Tracy: 27 février

Québec: 5 mars

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer