Basket: «erreurs mentales» coûteuses pour le Rouge et Or

Le match entre les Martlets et le Rouge... (Archives Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le match entre les Martlets et le Rouge et Or a été âprement disputé samedi au PEPS. Laval a finalement baissé pavillon 50-47 contre McGill.

Archives Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les filles du Rouge et Or basketball ont travaillé avec acharnement, mais des «erreurs mentales» les ont conduites vers une 20e défaite consécutive contre les Martlets de McGill, samedi soir au PEPS. Les Montréalaises ont gagné la bataille 50-47.

L'Université Laval (5-3) a subi ses trois seules défaites de la saison contre l'équipe classée troisième au pays. Jeudi, ces mêmes Martlets (5-1) avaient écrasé les joueuses de Guillaume Giroux 74-52. Le match serré de samedi est-il donc une victoire morale?

«Je ne suis pas un gros amateur des victoires morales», a répondu l'entraîneur. «On avait une chance aujourd'hui... Je pense qu'on commence à douter de ce qu'on essaie de faire, de ce qui a fait notre succès jusqu'à maintenant. Il faut qu'on continue de bien bouger la balle [et faire] moins de jeux individuels.»

Le Rouge et Or avait pourtant bien amorcé le match. Il menait 13-4 à un certain moment, 24-20 à la mi-temps, puis 40-34 après trois quarts. La grosse machine rouge sans or s'est toutefois mise en marche à la quatrième reprise, avec une poussée de 16 points.

Selon Giroux, ses joueuses ont péché par manque de concentration. «Il faut vraiment qu'on arrête de faire ces petites erreurs mentales», a-t-il souhaité, parlant entre autres du dernier panier de McGill, une couverture ratée qui a forcé Laval à tenter un trois points en toute fin de match. «Offensivement, quand on tire de l'arrière, on commence à oublier que c'est en équipe qu'on va être capable d'avoir du succès contre des formations grand format comme McGill.» 

La formation lavalloise glisse ainsi au troisième rang de la conférence québécoise, derrière l'UQAM (6-2) et McGill. Raphaëlle Côté a été la meilleure Rouge et Or avec 17 points.

Solide match des gars

L'équipe masculine de l'Université Laval s'est ensuite chargée de venger l'échec de leurs consoeurs. Menée par Alexandre Leclerc et ses 23 points, la troupe de Jacques Paiement a vaincu les Redmen de McGill 73-52. Les Redmen s'amenaient à Québec avec une fiche immaculée de 5-0. Ils avaient d'ailleurs battu le Rouge et Or 69-58 deux jours plus tôt.

«On a des ambitions. C'est eux qu'on veut battre à la fin de l'année. Ça fait du bien de se démontrer qu'on est capable de le faire», a dit Paiement, lui-même surpris par l'écart dans le pointage.

Le Rouge et Or se retrouve avec une fiche de quatre victoires et autant de défaites. Il est à égalité au deuxième rang du classement québécois avec l'UQAM et Concordia.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer