La fièvre de la victoire

Geneviève Cantin a salué son retour à la... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Geneviève Cantin a salué son retour à la compétition en remportant trois courses individuelles et un relais, samedi dans la piscine du PEPS de l'Université Laval.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Fiévreuse et enrhumée, Geneviève Cantin a malgré tout remporté les quatre épreuves auxquelles elle a participé, samedi, lors de la quatrième tranche de la saison universitaire de natation, au PEPS de l'Université Laval.

L'espoir olympique a aidé l'équipe du Rouge et Or à gagner la compétition au combiné. Les filles ont fini deuxièmes, derrière la toute puissante Université de Montréal, mais elles ont nettement rétréci l'écart qui les sépare de leurs rivales depuis le début de la saison. Les gars ont de leur côté remporté les grands honneurs.

Au niveau personnel, Cantin espérait mieux. «J'ai de la misère à respirer. Quand tu nages, c'est tannant», a-t-elle commenté. Lorsqu'on lui a fait remarquer que rien n'y paraissait dans la piscine, la nageuse a rétorqué en riant : «Moi, je le sais que ç'a paru». La longiligne athlète s'est dite satisfaite des quatre victoires, mais moins de ses temps. Et ce, même si elle semblait seule au monde par moments.

Au 200 mètres dos, elle a arrêté le chrono à 2:11,43. Elle souhaitait au moins trois secondes de mieux. La nageuse de Saguenay détient les records des Championnats universitaires canadien (2:06,18) et québécois (2:05,71), des marques établies en 2014. 

En plus de cette épreuve, elle a remporté le 400 mètres quatre nages (4:47,42), le 800 mètres style libre (9:00,93) et le relais 4 X 100 mètres style libre avec trois coéquipières. «Elle est allée chercher assez profond pour être capable de doser ses énergies et finir les quatre épreuves sur le sens du monde», a affirmé son entraîneur-chef  Nicholas Perron.

Geneviève Cantin... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 2.0

Agrandir

Geneviève Cantin

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

La grande vedette du Rouge et Or n'avait pas participé aux compétitions de l'automne, choisissant de se consacrer à l'entraînement. Elle a les yeux fixés sur avril, alors que se dérouleront les sélections canadiennes pour les Jeux olympiques. Cantin, 25 ans, avait échoué dans sa tentative de se qualifier aux Jeux de Londres, en 2012. Elle compte être à Rio pour le 200 mètres dos, l'été prochain.

«Exceptionnel»

Perron s'est dit totalement satisfait de la tenue de ses protégés, samedi, lui qui avait une longue liste de souhaits. «On a fait quelque chose d'exceptionnel», a-t-il affirmé, ajoutant que ses nageurs ont répondu aux attentes et davantage. Voir les filles réduire l'écart avec Montréal le réjouit particulièrement.

Le club de l'Université Laval a profité d'une solide journée de Pascal-Hugo Caron-Cantin, qui s'est imposé au 50 mètres style libre (22,80 s) et au 100 mètres papillon (54,48 s), grâce à deux records personnels. Il a aussi participé à deux relais vainqueurs. Jérémie Déry-Bergeron (100 mètres brasse), Simon Villeneuve (200 mètres dos) et Édouard Lehoux (1500 mètres style libre) ont également gagné des épreuves individuelles pour le Rouge et Or.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer